Grand Hôtel des Pois - Camaret sur Mer

Lors de son évolution, l'hôtel est agrandi et change d'aspect.

L'hôtel est vite trop petit. Au début du 20ème siècle, il est rare de construire une extension attenante, on préfère élever des annexes indépendantes qui évitent d'atteindre les structures. L'introduction du béton modifiera cette pratique. L'annexe hébergeait le personnel ainsi l'hôtel était plus spacieux.

Le Grand Hôtel des Pois en Camaret-sur-Mer est installé sur le flanc Est de la Pointe de Pen-Hir dont les îlots extrêmes sont surnommés "Les Tas de Pois". L'hôtel de voyageurs est élevé en 1921 à une période de désenclavement de la presqu'île de Crozon. Le tourisme est un espoir économique majeur.

L'hôtel est véritablement au bout du monde, on vient de Brest jusqu'au Fret ou de Douarnenez jusqu'à Morgat par des bateaux à vapeurs puis en voiture ou bus affrétés. Un périple inoubliable. La voie ferrée est en construction. Camaret est enfin raccordé aux chemins de fer bretons en 1925 ! Le premier pont de Térénez qui permet la circulation automobile provenant du Nord Finistère et du Faou et lui aussi en constuction. L'hôtelier voit venir à lui la modernité et ses bénéfices potentiels. En retour, il offre des services novateurs, le téléphone à deux chiffres (n°14 à Camaret), le bain d'eau chaude à toute heure... Des garages pour les voitures...

L'hôtel a un accès à la plage de Veryac'h dont les falaises sont un site géologique remarquable. Promeneurs et baigneurs vive au paradis maritime sans les dangers de la mer. Une salle principale face à la mer... Les sardiniers y laissent la flotille de pêche au mouillage.

L'hôtel est provisoirement occupé par la Kommandantur de l'armée de terre allemande (Heer) durant la Seconde Guerre Mondiale au grand désespoir de son propriétaire Armand Parrot. La zone est hautement militarisée à proximité et ceci depuis des décennies car la pointe de Pen Hir et les alentours sont une avancée dans la mer qu'il faut protéger d'un débarquement de l'ennemi Espagnol, Hollandais, Anglais ! D'ailleurs la plage de Sam Léoz essuie un débarquement britannique, magistralement refoulé. Puis la géopolitique changeant plus vite que la direction du vent, l'ennemi est germanique et vient par la terre. Après l'administration allemande, ce sont des troupes débauchées qui y séjournent. Champagne, alcool, beuveries successives, la troupe est ivre tous les soirs avant d'être relevées par d'autres contingents qui feront de même durant leurs séjours. Les provisions viennent des magasins de Camaret. Dans un premier temps les factures sont payées le jour même ce qui fait les affaires des commerçants. Puis avec le temps, les paiements deviennent difficiles. Certains Allemands menacent de mort les débitants qui ne coopèrent pas. Les planchers et les boiseries sont brûlés dans les cheminées. A la fin de la guerre, l'hôtel est un taudis.

Ensuite, peu à peu, le Grand Hôtel des Poix perd de sa notoriété, la concurrence est immense, l'élite industrielle s'implante moins que prévu dans la région. La mode des Grands Hôtels s'éteint. Les touristes de la grande bourgeoisie se font plus rares. Les congés payés amènent une classe sociale plus modeste qui ne séjourne pas dans ces cadres trop coûteux. Voici la ruée du camping sauvage dans un premier temps puis toujours plus organisé par la suite.

Le Grand Hôtel des Pois est devenu un centre de vacances aujourd'hui.

Manoir de Saint Pol Roux

Abri du marin

Auberge de jeunesse

Béziers conserverie

Cabanes noires de coaltar

Ecole du Lannic

Ecole du Kerloc'h

Grand hôtel des pois

Grand Magasin

Hôtel de France veuve le Goff

Hôtel de la Marine veuve Dorso

Hôtel Moderne

Maison d'armateur

Maison des mareyeurs

Rues de Reims, Dixmude, de la Marne

Place St Thomas

Réparation mécanique

Salle de Venise

Station service Purfina

Rue Georges Ancey

Villa André Antoine

Villa atelier Marcel Sauvaige

Villa Dirag ar Mor Gustave Toudouze

Villas maisons hôtels

Moulin à vent

Pont du Kerloc'h

Chantier naval

L'usine rouge

Pressage des piles de sardines



A la une :

L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021