Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Chantier naval Stipon & fils

La Frétoise est une ancienne baleinière qui fut utilisée comme chaloupe pour le bateau à vapeur citerne l'Averse.

Georges Stipon installe des baraquements goudronnés sur le sillon du Fret en 1922. Ce sont des baraques du camp de prisonniers de l'Ile Longue datant de la première guerre mondiale.

Créer un chantier naval à l'époque est sans doute sans risque tant la demande de bateaux de pêche est élevée. Le chantier va connaître un grand essor durant des décennies passant des bateaux à voile aux bateaux à moteur grâce à des plans dessinés par le fils aîné du constructeur et mis en chantier par les deux autres fils, aidés d'ouvriers expérimentés. Un savoir-faire reconnu qui fit construire des centaines de bateaux en bois jusqu'en 1988.

La pêche s'étant effondrée, la plaisance n'utilisant que rarement le bois, le temps était venu de tourner la page.

Chantier naval Victor Belbeoch et Auguste Tertu

Sur le sillon du Fret, lieu réputé de construction navale du début du 20ème siècle, deux embarcations abandonnées. "L'Ecume" (231672) du patron pêcheur Gérard Provost construit au chantier Stipon en 1971 (à gauche), "Le Manu" (231665) construit aux chantiers Péron de Camaret pour Robert Ferec en 1970 (à droite). Deux bateaux côtiers en pêche en rade pour les coquillages et aux casiers. L'étang au premier plan, la mer en second plan.

Le cimetière de bateaux du Fret se trouve à l'emplacement des chantiers navals Belbeoch et Tertu.

Sur les bords du sillon du Fret, côté port et moulin à marée, deux associés installent un chantier naval devant le chantier naval Stipon. Auguste Tertu et Victor Belbeoc'h se lancent dans la construction de bateaux de pêche en 1928 mais se séparent dès 1930.

Auguste Tertu est un ancien apprenti du chantier Stipon quant à Victor Belbeoc'h la famille avait déjà un chantier à Morgat dont le fondateur fut lui aussi un apprenti chez Georges Stipon.

Il est possible que ce qui sépare les deux charpentiers de marine c'est l'ambition. Auguste Tertu voit grand, très grand, des Mauritaniens de 20 à 30 mètres. Avec le temps et l'expérience, il devient une référence régionale dans la construction de langoustiers, thoniers...

Après la séparation, Monsieur Tertu subdivise son chantier. Au Fret, ses ouvriers travaillent les tôles et les pièces de bois et à Rostellec, l'assemblage se fait.

Victor Belbeoc'h se spécialise dans les coquilliers, des sloops de 8 à 12 mètres pour la pêche à la coquille Saint Jacques ou la pétoncle dans la rade de Brest. Les transports de goémon ou de mäerl sont des activités complémentaires.

Des mastodontes Tertu, il ne reste que peu pour cause d'un entretien dispendieux. Par contre, quelques sloops Belbeoc'h ont été transformés en voiliers de plaisance et naviguent quelquefois encore.

Ainsi chacun ses plans, son savoir faire. A chaque nouvelle génération technique dont la plus importante est le passage de la voile, au moteur en ayant développé une génération intermédiaire de voiliers mixtes, il fallait être minutieux pour maintenir sa réputation jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bateau en bois ni à construire, ni à réparer.

Les années 1980 sonnent le glas d'une époque inventive et passionnée. Un successeur, un descendant Stipon achète le chantier Belbeoc'h pour des travaux de restauration patrimoniale puis le chantier Stipon à lui seul suffira.

Le port du Fret à découvrir

Hôtel de la Terrasse au Fret

Les cales du Fret

Chantiers navals du Fret

Quais du Fret

Chapelle du père Benoît

Calvaire St Gildas

L'Harmattan

Maison Ursule

Moulin à marée

Etang du Fret

Liaison maritime le Fret - Brest

Villas de villégiature et maisons de notables

Le débit de boissons du Fret

Entreprise de gros

La poste du Fret

Moulins

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Recherches

Ce qui semble être un réservoir sur la commune de Camaret : vos connaissances à son propos seraient les bienvenues. D'avance Merci.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2022