Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Inscription maritime du Fret

Ce terre-plein sur les quais était comble au début du 20ème siècle. Les touristes et les locaux se mélangeaient jusqu'à se bousculer ! L'ancien bureau de la garde maritime se situait à droite de la barque, soit à droite de la cale.

La première cale du Fret avec en fond des débits de boissons très fréquentés à la fin du 19ème siècle.

3 juillet 1999.

Sur la façade Ouest, une plaque commémorative à l'égard du père Benoît Joseph.

Le bureau d'inscription maritime du Fret est un bâti de 1947 réalisé par l'entreprise Velly de Crozon avec des moellons de la carrière Corre de l'Île Longue. Le pignon devait comporter la mention "Garde Maritime" et être en mesure de hisser le drapeau français. Il avait été prévu une présence douanière qui s'avéra inutile à une période où le trafic des marchandises, par le biais du port du Fret, connut une forte décrue après la seconde guerre mondiale. Le transport routier remplaça le transport maritime et ferroviaire. Ferroviaire en effet, car durant quelques décennies, les marchandises du train dont des produits frais et de pêche arrivaient à la gare du Fret toute proche pour être embarquées vers Brest, puis de la gare de cette ville vers Paris. Bien des langoustes ont quitté le Fret ainsi. Inversement, des marchandises ayant transité par Brest, entraient en presqu'île de Crozon et méritaient une surveillance douanière.

L'inscription maritime avait encore un sens à l'époque de la reconstruction car la flottille de pêche du Fret était la plus importante de la Rade de Brest. Coquilliers, dragueurs de maërl, caseyeurs... Une pêche locale intense et donc de nombreux bateaux inscrits. Tout bascula vers la plaisance progressivement et dans un bien moindre volume. L'inscription maritime frétoise n'avait plus d'usage.

Ce nouveau bâtiment remplace un ancien, cubique, avec un toit à quatre pans sur une structure en bois palissée verticalement et un auvent fermé. La vétusté avait encouragé le conseil municipal de Crozon à investir juste après la guerre durant les aides à la reconstruction qui permirent quelques facilités.

Le port du Fret à découvrir

Hôtel de la Terrasse au Fret

Les cales du Fret

Chantiers navals du Fret

Quais du Fret

Inscription maritime

Chapelle du père Benoît

Calvaire St Gildas

L'Harmattan

Maison Ursule

Moulin à marée

Etang du Fret

Liaison maritime le Fret - Brest

Villas de villégiature et maisons de notables

Le débit de boissons du Fret

Entreprise de gros

La poste du Fret

Moulins

Monastère / couvent de Kerveden

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Les oiseaux font les poubelles : plasticose – Malédiction ou bienveillance de la chouette ? – Ports de pêche de la presqu'île de Crozon – Drapeau en berne – Le coq de clocher de Léon IV – 2 Toussaint Le Garrec méritants – Un commerce comme avant ! Chantier naval Péron en déconstruction – Ecole maternelle Louise Michel, un indice inquiétant – Des hélicoptères intérimaires ? – L'histoire d'une réserve foncière – Une friche industrielle en presqu'île ! – L'adressage va-t-il faire disparaître les hameaux ? – Des panneaux électoraux inutilisés – La flamme olympique passe dans le Goulet – Maisons préfabriquées, une époque en passe d'oubli – Les bouquets de la mortCommunauté de femmes religieuses ou sorcières ? – L'influence de Charles de Gaulle en presqu'île – Derniers actes de résistance avant la Libération – Jacques Mansion premier résistant en presqu'île de Crozon – Fenêtre à traverse - Nid d'hirondelles artificiel – Le calice des maisons – Linteau d'artisan : GOVRMELEN 1584 – Les écluses routières sont à la mode – Le mystère des lettres inversées

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024