Calvaires bretons de la presqu'île de Crozon

Les calvaires sont des éléments de propagation de la foi chrétienne érigés en des lieux de passage de la population qui se voit ainsi dans « l'obligation » de se signer devant le Christ en souffrance sur la croix. Outre ce rappel à la foi, certains calvaires servaient de borne de paroisse et délimitait les terres d'influence du clergé.

Des calvaires de mission furent aussi élevés. Un membre du clergé constate qu'une paroisse est moins fervente avec toujours moins de monde à l'église... Une mission est décidée. Des hommes d'église organisent des confessions générales, d'abord les enfants du village, puis les adultes tout ceci entrecoupé de messes répétées durant quelques semaines. Pour célébrer et se souvenir de cette mission, un calvaire est élevé durant les cérémonies. Le président des missions sans doute le plus reconnu localement est le chanoine honoraire Jean-François Grall (1874 - 1961) qui administre 237 missions pour le diocèse de Quimper et Léon, ce qui équivaut au département du Finistère. Une rue de Crozon porte son nom.

Des calvaires dont l'architecture évolue au fil des siècles et des techniques de taille de la pierre. Le patrimoine religieux de la presqu'île de Crozon bien que très amoindri restitue cette évolution des croix des prières. Quelques exemples de croix monolithes basses du 15 ou 16ème siècle, jusqu'aux élévations hautes à plusieurs degrés quasiment usinées du début du 20ème siècle. A noter que cet emballement architectural à vouloir toujours plus haut fut préjudiciable à la tenue des édifices dans le temps. Les intempéries et sans doute les tempêtes avant tout, ont décapité ces structures morcelées (degrés). Le manque de dons n'a pas permis de relevé tous les monuments abîmés. D'autres sont des calvaires composites de pièces rapportées ou plus contemporaines.

Les matériaux engagés furent le grès, le kersanton et le bois. Il ne subsiste que de rares indices à propos des calvaires portant une croix en bois.

Nomenclature des calvaires et pierres religieuses de la presqu'île de Crozon par commune.

Calvaires d'ARGOL en photos

A l'église
1593 ? - 4,50 m - 3 degrés. Table d’offrande encastrée. Socle à pans : « L’AN 1909 MISSION. L’AN 1891 MISSION. L’AN 1593 POSEE. L’AN 1891 RESTAUREE  ». Fût octogonal, statue de Saint Pierre. Croisillon, armes de Jean VIII Brient, abbé de Landévennec (1608-1630) : « IAN GVEN-QUALEC, Y. GAL 1617  ». Statues géminées Vierge/apôtre, Jean/sainte femme. Croix fleuronnée, dais, crucifix, au revers Christ ressuscité de l’Apocalypse, banderole : « GARDE QU’IL FERA LE ROY ESTANT JUGERA ».

Croas-ar-Jubile
15ème siècle - 4 m - 3 degrés. Socle octogonal. Fût à cavets. Croix tréflée, crucifix en relief. Boule à godrons au sommet. Restaurée vers 1920.

Coat-Garec - Croaz-an-Dreinded
16ème siècle - 3,60 m - 2 degrés. Fût à 8 pans, orné de ciseaux à tondre. Crucifix. Pietà. Restaurée en 1921. Inscription M.D.

Croas-ar-Mao
19 et 20ème siècle - 4 m - 2 degrés. Socle cubique. Fût à pans équerre et marteau gravés. Crucifix de 1922.

Kélérec
1945 - 3 m - 3 degrés. Socle, plaque de marbre : « EN RECONNAISSANCE DE LA LIBERATION 27 Août 1944. VEUVE MIGNON, NEE LEZENVET ». Fût à pans. Branches épointées, crucifix en kersanton. Sur le ciment : « PREMIERE GAGNY » et une croix de Jérusalem. Restauration par des scoutes.

Kerivin
1945 - 2,35 m - 3 degrés. Socle, plaque de marbre : « EN RECONNAISSANCE DE NOTRE LIBERATION 1939-1945 ». Croix à longue hampe, pans coupés crucifix fonte.

Lanvily
1716 - 4,10 m - 1 degré. Soubassement. Le socle porte : « M. LATREILLE. 1891 » date de restauration. Fût à pans, masque, bague. Croisillon mouluré à culots, sans personnages : « M. LATREIL 1716 ». Croix à branches rondes, fleurons-boules, crucifix. Restauration par anneaux de fer.

Merdy
Datation inconnue. Croix monolithe avec un crucifix usé dans la masse, section carrée, installée sur un socle carré.

Vestiges de prélèvement :
Kernéron - détail
16ème - 0 60 m. Vestige d’un groupe Notre-Dame de Pitié provenant d’un calvaire non identifié, inséré dans un mur dans une propriété privée.

Roscoat
16ème siècle - 0,80 m. Vestige de crucifix inséré dans le mur d’une grange.

Calvaires de CAMARET en photos

Eglise
1538 - 4,50 m. 1 degré. Base élevée. Socle cubique. Fût à pans : « LE GOARANT PRIEUR DE PLOEDYRI L M V CTS XXXVIII G PALUT ». Croisillon à culots feuillagés, armoiries des Rohan, et armoiries indéterminées « d’or à la fasce de sable accompagnée de trois trèfles de même ». Croix à branches rondes, boules godronnées, crucifix.

Presbytère
20ème 1,60 m. Base maçonnée, statues Vierge et saint Jean,croix moderne à branches rondes. Transfert du calvaire de l'église.

Cimetière
1912 - 6 m - 3 degrés. Entreprise Donnart de Landerneau. Socle cubique : « 0 CRUX AVE 300 JOURS D’INDULGENCE MISSION JANVIER 1912 ». Fût rond à écots. Chapiteau gothique. Croix à branches rondes avec écots, fleurons et crucifix.

Kerhos Nord, les Quatre-Vents, Croaz-Very, Croix-du-Loup
Moyen-âge - 1,50m. Croix fruste monolithe érigée sur l’ancienne limite du prieuré de Camaret, dépendant de l’abbaye de Daoulas.

Lannilien - Chapelle Saint-Julien
Moyen-âge - 1,60m. Croix fruste monolithe. Large loupe d’usure témoignant d’une utilisation comme ponteau sur le ru voisin.

Vestige de prélèvement

Rue de Dixmude
16ème siècle. Une croix en relief sur une maison de la famille des Torrec de Bassemaison datant de 1730 en méplat : « IN HOC SIGNO VINCES ».

Calvaires de CROZON en photos

Beg-ar-Gador - Croix-de-Margerie
Vers 1920 - 7 m. Petit enclos carré. Massif maçonné. Croix de section rectangulaire avec nimbe. Crucifix de fonte. Inscription peinte au pied de la croix : PATER AVE 50 JOURS D’INDULGENCE. Erigée en vœu après la guerre, par M. de Margerie, ambassadeur de France.

Cimetière
1858 - 7 m - 3 degrés de plan octogonal. Taillé par Poilleu aîné de Brest. Socle élevé à pans. Fût à écots. Croix de section ronde à écots avec un crucifix affiné érigée à la demande de P. Grall, curé (1838-1864). Le calvaire est déplacé en 1979.

Ecole Sainte - Jeanne d’Arc
16ème siècle - 0,30m. Vestige de croix avec crucifix mutilé, Vierge au revers.

Ecole Sainte - Jeanne d’Arc
16ème siècle - 0,30m. Vestige mutilé. Crucifix, au revers Vierge de Pitié.

Croix-de-Penandreff
Moyen-âge - 0,40 m. Sise au manoir. Vestige de crucifix, dais, au revers Vierge.

Le Fret - Croix-de-Saint-Gildas
17ème siècle - 2m. Marque l’emplacement d’une chapelle détruite. Socle simple. Croix monolithe de section octogonale.

Kervézénec - Croas-ar-Groac’h (Croix de la sorcière)
16ème siècle - 4,50 m. Restauration 1976. 2 degrés. Socle avec cuvette pour placer une plaque. Fût à pans. Croix moderne fleuronnée.

Landromiou - Croaz-ar-Zant
1,60m - 3 degrés. Erigée sur le chemin de Lan Tnou Miou ancien nom oublié aujourd'hui.

Lanvagen
20ème siècle - 3 degrés. Calvaire du manoir de Lanvagen refait en 1999. Doubles statues géminées modernes. Croix et crucifix.

Larrial
17ème siècle - 2m. Fût à pans. Vestige de croix et d’un crucifix.

Ranvédan
17ème siècle - 4,50 m - 3 degrés. Restauration en 1936 par l'entreprise Beggi de Quimper. Fût à pans interrompus à mi-hauteur. Nœud rond : « NOVEL: MITERN ». Croix à fleurons et branches gravées en écorce avec un crucifix.

Saint-Drigent
16ème siècle - 3 degrés. Restauration en 1976. Sur socle avec fût à pans et chapiteau. Croix fleuronnée avec crucifix.

Saint-Jean - placître de la chapelle Saint-Jean
16ème siècle - 3 m - 3 degrés. Restauration en 1852 par la famille Le Bastard de Mesmeur. Socle cubique. Fût à pans coiffé d’une croix d’amortissement de pignon.

Tal-ar-Groas (à léglise)
16ème siècle - 4,5 m - 3 degrés. Socle orné d’armatures trilobées. Fût rond. Nœud gravé, sainte Face, anges avec instruments de la Passion. Croix à branches rondes, crucifix, Vierge de Pitié.

Tal-ar-Groas (à l'écart de l'église)
15ème siècle - 2,30 m. Stèle fruste. Croix à personnages mutilés. Face crucifix. Revers Vierge à l’Enfant. Récupération de la fontaine Saint-Jean-de-la-Palue.

Vestige de prélèvement

Bouis
Croix du 19ème siècle importée sur le puits du Bouis en Morgat. La croix est supprimée, subsiste le puits.

Run Leidez
15ème siècle - 2 degrés. Croix et crucifix en une seule pièce. Socle circulaire. Sur puits couvert refait.

Calvaires de LANDEVENNEC en photos

Abbaye
Moyen-âge - 1,60 m. Provient de la commune de Plomeur. Socle circulaire. Croix monolithe, section carrée.

Abbaye - cimetière
11ème siècle - 2,80 m. Transféré du Léon. Base en rocaille. Socle circulaire. Croix monolithe à pans.

Abbaye - Pénity
Moyen-âge - 1,40 m. Base rocaille, croix monolithe pattée sur chanfrein.

Bellevue - Croix-de-Tal-ar-Groas
16ème siècle - 3 m. 1 degré. Socle irrégulier. Fût à pans. Croix branches rondes, anges recueillant le Sang, crucifix, Vierge à l’Enfant.

Eglise
16ème siècle - 4,50 m. 3 degrés de plan circulaire. Socle cubique. Fût à pans. Croix de section carrée. Transférée de l’ancien cimetière et bénite le 3 octobre 1728.

Eglise
15ème siècle - 0,50 m. Porche de l'église, une croix, branches rondes, crucifix en relief, écu au sommet.

Place Yan Landévennec
16ème et 19ème siècle - 5 m. 3 degrés de plan semi-circulaire. Socle cubique. Fût rond, petites griffes, console moulurée. Croix, branches rondes, crucifix.

Calvaires de LANVEOC en photos

Kersimon
16ème siècle - 0,70m. Vestige de crucifix sur une fontaine.

Cimetière
1895 - 5 m - 2 degrés. Calvaire de Larhantec. Socle cubique : « MISSION DE 1895 INDULGENCE DE 40 JOURS 5 PATER ET 5 AVE ». Plaque de marbre blanc : « A LA MEMOIRE DES ECOLIERS DE LANVEOC TUES PENDANT LA LIBERATION DE LA PRESQU’ILE ». Fût à pans, chapiteau à crochets. Croix, fleurons, écots, crucifix.

Messibioc O, rue des Primevères
1962 - 4 m. Réalisation Jean Mingam. Grande croix, section carrée, bras levés, grand crucifix traité en méplat sur toute la hauteur. Le calvaire remplace une croix de bois qui provenait du placître de la chapelle Sainte-Anne, désormais disparue au cimetière actuel.

Un calvaire disparu : la croix de Kerhouantenan.

Calvaires de ROSCANVEL en photos

Fontaine au sud de l’église
16ème siècle - 1,80 m. Fût fuselé, statue de saint Yves, motif en forme de harpon sous le culot. La date gravée sur le socle (1692) n’est pas à attribuer au fût. Un second socle de croix est présent.

Lanvernazal
20ème siècle - 5 m - 3 degrés. Socle. Grande croix, section carrée.

Cimetière
1896 - 6 m - 3 degrés. Entreprise de taille possiblement, Larhantec. Socle composite : « 1896 E. LE MOAN RECTEUR. HTE MADEC MAIRE ». Fût rond, écots, chapiteau. Croix fleuronnée, crucifix.

Gouerest
Socle de croix : « GUEGUENIAT PR LAN MIL VCC LI ».

Calvaires de TELGRUC-SUR-MER en photos

Kerbriand - Douar-an-Abbat
16ème siècle - 0,80 m. Socle tronc pyramidal.

Launay
2,50 m. Vestige de croix: socle avec fût.

Eglise
15ème siècle - 3,50 m. 1 degré et socle circulaires. Croix, hampe à pans, ornée d’un marteau et d’une paire de tenailles, marques d’artisan, instruments de la Passion, branches rondes, crucifix, dais. Sur le devant du socle, Vierge de Pitié (16ème siècle). Vient de Tal-ar-Groas-Vihan.

Eglise
1586 - 0,60 m. Socle cubique, cavets: Y SQVIVIDAN 1586, un calice, inscription plus tardive: H DROFF (prêtre de Lezhergon en Argol, 1677). Ce vestige provient de Croas-Séméno.

Des calvaires d'antan en Crozon ont disparu : Quézédé, Croas-ar-Bleon, Croaz-an-Doffin, Croas-ar-Moal, Croix-du-Pinson, Croix de la place, Croix de l'Ile-Longue, Kerioul, Landaoudec, Run-Leidez...



A la une :

Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021