Montagne d'Argol alignements mégalithiques

Une montagne plus petite qu'un pin ou un pin plus grand qu'une montagne ?

Il n'est plus vraiment possible de faire la distinction entre un menhir et une pierre commune "tombée" de la montagne. Plusieurs textes anciens mentionnent une grande présence mégalithique qui n'a fait que se réduire avec le temps. Il faut alors s'imaginer une lande rase persillée de "cailloux" d'1.2m de hauteur en moyenne, parfois alignés.

Un sommet providentiel pour prélever des menhirs.

Argol au pied de sa montagne de 150 m d'altitude !

La sombre forêt d'Argol enferme des menhirs oubliés.

Une « salle » naturelle au sommet du Mont Ar C'hléger Braz laisse à penser que des prières y furent énoncées tant les lieux respirent le mysticisme. Dans des lieux similaires, des moines venus des Îles Britanniques se sont imiscés dans les rites païens pour évangéliser la Bretagne.

Un empilement rocheux naturel.

Menhir ?

Il a existé plusieurs alignements mégalithiques sur le flanc Nord de la Montagne d'Argol qui est un affleurement de gré armoricain, vestige d'une montagne alpestre usée par les vents et les pluies. Massif montagneux ancien des Montagnes Noires, comparable aux Alpes d'aujourd'hui du temps de sa hauteur, il s'achève sur la commune d'Argol.

Un dolmen attesté au 19àme siècle maintenant disparu, des pierres modestes en ligne vues au 20 ème siècle, la forêt semble avoir tout avalé et les hommes sans doute beaucoup déplacé.

Cette zone religieuse allait jusqu'au Menez-Hom et redescendait vers Plomodiern. A l'époque où seule la lande croissait, les premières populations résidentes avaient souhaité prier, enterrer leurs morts et sans doute faire appel à quelques gestes de sorcellerie. Le Menez-Hom fut une montagne sacrée durant la préhistoire jusqu'à l'occupation romaine, ensuite la chrétienté interdisant la vénération des pierres et des monts, progressivement, les cultes disparurent.

Menhirs, dolmens mais aussi les premières tombelles de l'humanité occidentale... Des coffres en pierres plates enterrés. A cette époque les villages s'organisent, les morts sont réunis sur des terres sacrées, ancêtres de nos cimetières.

Quoiqu'il en soit, ces hommes préhistoriques avaient les matériaux sous la main, la montagne d'Argol est aussi un amoncellement de pierres enchevêtrées suite à des mouvements tectoniques et des érosions incessantes. Le promeneur distingue des pierres isolées qui dépassent les fougères mais il est dorénavant difficile d'affirmer qu'il s'agisse de menhirs ou d'éboulements rocheux.

Durant des siècles, des investisseurs, des représentants du clergé ont souhaité acquérir la Montagne d'Argol. Les habitants n'y étaient pas favorables pour des raisons de croyance et des motifs pratiques. Ils préféraient laisser les moutons courir à leur aise sans se soucier de qui était propriétaire de l'herbe. Ce ne sera qu'en 1853 que des parcelles seront vendues pour l'essentiel à des cultivateurs locaux. Ensuite, la commune d'Argol poursuivra des ventes pour remplir les caisses vides des finances communales avec plus ou moins de succès tant certaines parcelles sont malcommodes. Viendra le temps du boisement des terres par des résineux pour en tirer des revenus.



Menhirs et dolmens de la Presqu'île-de-Crozon :

Argol : Menhir et dolmen de Lambiby - Menhirs de Goarem an abat - Montagne d'Argol

Camaret-sur-Mer : Alignements de menhirs de Lagatjar - Dolmens de Rigonou - Menhirs de Coecilian - Faux dolmen de la Pierre du conseil

Crozon - Morgat : Menhir de Lostmarc'h - Vestiges - dolmens de Lostmarc'h - Menhir de la Pierre du Cercueil - Menhir de la Républicaine - Alignements de Ty ar C'huré - Alignements de Landaoudec - Menhir de Belbeoc'h - Dolmen de Kerdreux - Dolmen de Rostudel - Menhirs de St Hernot - Menhirs Lamoricière - Dolmen de la Pointe de Dinan - Menhir de Men Bris - Dolmen de Persig - Menhirs de Raguénez - Dolmen de Kerazoret - Menhirs et dolmen de Tromel - Menhir de Cléguer Leïdez - Menhir de Toul Aniou - Dolmens de Par Ar Veil - Menhirs de Kerellot-Tréflez - Dolmen de Keradiguen - Menhir de Goulien - Carneillou de Kerbénéon - Menhir de Tal ar Menhir - Cairn Pointe du Guern - Vestiges de Kernavéno

Landévennec :Allée couverte de Quiniquidec D60

Lanvéoc : Menhir de Sévignon - Menhir de Kerzuélet

Roscanvel : Menhir de Bel-air - Menhir de l'église - Menhir(s) de Trégoudan - Menhir de Kéraguennec - Menhir de Keralan - Menhir de Kermorman - Stèle de l'âge de fer

Telgruc-sur-Mer : Men Diaoul Menhir du Diable - Dolmen de Pen-ar-Run - Menhir de Lardanva

Divers : Le pont gaulois - Les cailloux et galets empilés - Table de sacrifice de Pen-Hir



A la une :

Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021