Manoir de Quélern du Baron Le Gentil

Manoir de Quélern

La végétation enveloppe le manoir.

Christophe-Paulin de la Poix Le Chevalier de Fréminville   écrivit : "Le manoir de Quélern, ou plutôt Kerlern (lieu des renards, parce qu'autrefois le canton fourmillait de ces animaux), est à peu de distance des lignes. C'est le berceau de l'ancienne et noble famille Le Gentil, dont l'origine remonte au milieu du treizième siècle. Toutefois le manoir actuel ne date que du dix-septième, et a été bâti sur les ruines de l'ancien. Lors de la bataille de Trez Rouz de Camaret par les Anglais, en 1694, le comte de Langeron, lieutenant-général sous les ordres de Vauban, y avait établi son quartier-général.
En 1481, Simon Le Gentil, archer en brigantine, comparaît à une montre de la noblesse de Cornouailles. Yvon Le Gentil Paraît à la même montre et en la même qualité.
Lors de la convocation des ban et arrière-ban de Cornouailles, en 1694, nous voyons un Le Gentil figurer comme cavalier dans la première compagnie que commandait le marquis de Nevet. Mr Le gentil de Quélern, colonel du génie, membre de l'institut d'Egypte, et directeur des fortifictions jusuq'en 1830, est le dernier descendant direct de cette famille."
Ce que ne précise pas Le Chevalier de Fréminville est que le dernier des Gentil participa à la campagne d'Egypte de Bonaparte de 1798 à 1801. Emmanuel Marie-Jean Evangéliste Le Gentil est un intellectuel qui devient militaire par tradition familiale mais est avant tout passionné par l'art, le patrimoine. Il est reconnu comme expert sous le Directoire et c'est à ce titre qu'il embarque à Toulon pour Alexandrie. Il n'est pas le seul scientifique à embarquer. D'un côté, il y a la guerre avec les Anglais, mais il y a surtout l’opportunité de découvrir une civilisation.
De ce voyage entre guerre et travail d'historien, il en reste un ouvrage de dix neuf volumes de textes et dessins dont le titre est "La description de l'Egypte" paru sur une période de 19 ans à partir de 1809 - un monument de culture conservé précieusement au Sénat.
L'officier a poursuivi sa carrière militaire jusqu'à la fin de l'Empereur.
Prouesse admirable, cet érudit et fait Baron selon les vœux du Roi Louis XVIII en remerciement des services rendus à la Nation. Avoir servi l'empire (sans enthousiasme) et être récompensé par la royauté est une preuve d'excellence pour un homme, conservateur, qui dirigea les fortifications de Quélern et de Camaret. Ce dernier connaissait parfaitement sa région, il fut une source précieuse pour le Chevalier de Fréminville, un archéologue de premier plan dans le Finistère.

Emmanuel Le Gentil de Kélern (1775-1843) devint propriétaire du comté de Crozon en 1829. Il fut le dernier propriétaire des terres unifiées de la presqu'île de Crozon.

Le château initial de Kélern appartenait à la famille Goulhezre et entra par le mariage dans la famille Le Gentil. Château féodal démoli, la reconstruction fut destinée à la plaisance. Le manoir avait pour vocation d'être le berceau de la famille Le Gentil.



La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles

Ardoisière

Corps de Garde de Roscanvel

Moulins à eau

Moulin à vent du Seigneur

Briqueterie de Lanvernazal

Briqueterie de Quélern

Cale de Quélern

Déblais et buses

Epave de véhicule

Fontaines et lavoirs

Etang de Kervian

Etang de Pen ar Poul

Postermen - fours à chaux et briques + mine

Four à chaux de la Fraternité

Prisonniers Kabyles

Cimetière déplacé

Réfugiés Républicains Espagnols

Caserne Sourdis cale fontaine

Caserne Pont Scorff

Kerlaer le village des voleurs

Ruines de Trévarguen

L'heureux krach de 1929

La Pagode

Hôtel Bellevue

Hôtel restaurant Kreis ar mor

Lignes de Quélern

Manoir de Quélern

Manoirs ou maison manales

L'ancienne poste

Ecole Francis Mazé

Rue de Peisey-Nancroix

Saint Pol Roux

Tregoudan

Trouée de Toul Brein

Eglise de Saint Eloi

Pardon St Eloi

Presbytère

Calvaires

Amoureux éternels ?

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Villa Trombetta

Maître des barques

Les ancres

Rocher Lieval

Cale de la route-digue

Chantier Naval Auguste Laë



A la une :

Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021