Chapelle Notre-Dame-de-Gwel-Mor Morgat

Le projet initial comportait un clocher plus haut que le faîtage de la chapelle.

Sculptures de part et d'autre du crucifix sont de Gérard Guéguéniat. Le crucifix lui-même provenait de l'église de Crozon.

Vitraux de Marie-Jo Guével - maître verrier.

Le 21 juin 2009, une croix en bronze est fixée sur le bas mur d'un clocher qui n'a jamais été construit. Il était prévu sur le plan d'origine, une "tour" carrée très haute !

L'intérieur du clocher inachevé.

Sous-sol de la chapelle.

Les premières heures de la déconstruction - 9 janvier 2019. Quelques vitraux sont minutieusement démontés. Quelques-uns sont réservés à la municipalité en vue de la création d'un élément mémoriel sur place. Quelques-autres sont "discrètement" récupérés par des personnes privées. Des Morgatois auraient apprécié de bénéficier de cette courtoisie. Au diocèse, on déclare que cela ne fut pas possible à cause du temps accordé au démontage et au risque d'entretenir des jalousies entre personnes intéressées. On préféra, en catimini, la redistribution préférentielle secrète pour éviter le trouble de l'ordre paroissial. Les derniers vitraux en place furent broyés par la machine.

Le Christ mis à la porte.

Il existait une chapelle dénommée Sainte Marine au bord de la mer, en ruine celle-ci fut démolie et remplacée par la première version de l'hôtel Sainte Marine, place d'Ys fin 19ème début du 20ème siècle. Morgat est resté sans chapelle jusqu'en 1957, les offices religieux étaient célébrés dans une baraque en bois provisoire - un provisoire qui dura longtemps. La difficulté de trouver un terrain centré à Morgat, sans doute l'aspect financier mais aussi, les derniers temps, la difficulté de se mettre d'accord sur un plan d'église dont la concrétisation mit 21 mois, n'ont fait que reculer l'échéance du chantier. Seule solution pour bénéficier d'un sol plat, occuper le terrain communal de la zone humide du Loch, ce qui fut fait. Prix d'achat du terrain 70000frs (1400€), soit 1000m² environ, propriété du diocèse de Quimper depuis le 13 décembre 1955.

Les plans de l'architecte Georges Yvinec de Quimper sont enfin mis à exécution à partir de 1957 par l'entremise de société en bâtiment Courté de Brest et la consécration de la chapelle Notre-Dame-de-Gwel-Mor (chapelle qui regarde la mer) s'effectue le 27 octobre 1959 en présence du chanoine Grall (avec les Mgr André Fauvel évêque de Quimper et du Léon, Mgr Vincent Favé évêque auxiliaire, Révérennissime Père Dom Félix Colliot abbé de Landévennec, Chanoine le Menn Curé archi-prêtre de Châteaulin) qui fut le coordinateur de ce vaste projet durant des années. Une rue de Morgat porte son nom. .

L'instabilité du terrain en bord d'un ruisseau s'est fait sentir malgré l'adjonction de piliers de profondeur. L'inclinaison constatée atteignant 4 à 5%, aucune intervention raisonnable n'étant envisageable, la diminution de la fréquentation des paroissiens ont concouru à une décision de démolition en 2017, effective à partir du 9 janvier 2019. La désacralisation fut ordonnée par Monseigneur Dognin en décembre 2018. Construire sur un ancien marécage, parfois noyé par les très hautes marées, fut déraisonnable.

Photos de la démolition

Mobilier selon l'inventaire de 1988 :
Statues en bois : Christ en croix, 1883, Notre Dame de Gwell-Mor, 1960, par Hervé Guéguéniat; Vierge Marie et saint Jean au pied de la croix, 1976, par Gérard Guéguéniat. En kersanton : Vierge Marie.

Des vitraux de la chapelle Sainte Marie du 18e siècle, abandonnée après la révolution de 1789 furent insérés dans la construction de l'Hôtel Sainte Marine dans la salle-à-manger.

Port de Morgat

Villas de Morgat

Locations des villas

Château de Rulianec

Quartier des pêcheurs

Corps de garde de Rulianec

Hôtels d'antan

Cabines de bain

Ile Vierge

Les restaurants oubliés

Place d'Ys

Place de l'église

Grande marée du siècle

Vague submersion

Inondations

Môle des thoniers

Hélice de la Jeanne d'Arc

Maison du marin

Relais des pêcheurs

Les magasins d'avitaillement

Phare du Kador

Pointe du Kador

Corps de garde du Kador

Calvaire de Margerie

Stèle France Libre

Chapelle Notre Dame de Gwel Mor

La Potinière

Quartier du Portzic

Conserveries

Club de plage

Mardis de Morgat

Epicerie Félix Potin

Fontaines

Moulin à vent

Menhirs dolmens

Capitainerie de Morgat

Villa Gradlon

Ancienne Poste

Chemins, venelles, rues

Château d'eau Peugeot

Confiserie Landié

Cale brisée



A la une :

Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021