Calvaire d'Argol de l'enclos paroissial

17ème siècle incertain - 4,50m - 3 degrés. Le calvaire de l'église et enclos paroissial d'Argol est une recomposition maintes et maintes fois restaurée avec des éléments parfois rapportés tel que le socle qui porte la date de 1593 et qui servit à la restauration de 1891 qui fut aussi la date d'une mission. Le socle à pans avec table d'offrande encastrée porte : « L’AN 1909 MISSION. L’AN 1891 MISSION. L’AN 1593 POSEE. L’AN 1891 RESTAUREE ».

Saint Pierre apparaît en haut-relief sur le fût côté Ouest : « M. 1946  ». Du même versant deux statues géminées la Vierge avec au revers un apôtre et Saint Jean avec au revers une sainte femme.

Un dais gothique coiffe une statue géminée du Christ sur la croix à l'Ouest et du Christ ressuscité de l'Apocalypse au revers. Une banderole porte : « GARDE QU’IL FERA LE ROY ESTANT JUGERA ».

Une traverse de 1617 porte au croisillon au versant Ouest les armoiries de Jean VIII Brient, abbé de Landévennec (1608 -1630). Versant Est les noms de deux fabriciens sont gravés : « IAN GVEN-QUALEC, Y. GAL 1617 ».

La face exposée aux intempéries est usée.

Calvaire Croas-ar-Jubile en Argol

Un calvaire des plus anciens en presqu'île, du 15ème siècle, restauré au début du 20 ème siècle. Un Christ usé par le temps dans une représentation originale à l'allure naïve. Une boule à godrons au faît... Un calvaire de grande valeur patrimoniale...

Calvaire de Coat Carrec Croaz-an-Dreinded en Argol

Vierge à l'enfant au dos.

Le crucifix de face.

Le Calvaire de Coat Carrec en Argol nommé Croaz-an-Dreinded du 16ème siècle est au bord du GR37. La croix est double face, d'un côté un Christ, de l'autre une Vierge à l'enfant. Sur le fût sont représentés des ciseaux à tondre, rappelant le métier du commanditaire du calvaire. Le Calvaire a été restauré en 1921, comme il est précisé sur le piédestal. Le calvaire est à l'emplacement d'une Chapelle de la Trinité en ruine dès 1804 et détruite ensuite.

Certaine source parle de Coat-Garrec plutôt que de Coat Carrec.

Calvaire de Croas-ar-Mao en Argol

Le calvaire de Croas-ar-Mao.

Le calvaire de Croas-ar-Mao en Argol est une élévation du 17ème siècle remaniée au 20ème comme semble l'attester la date de 1922 gravée sur la croix qui, elle, n'est pas d'origine. Un Marteau et une équerre sont visibles sur le fût et pourraient être relatifs aux commanditaires. Le symbole d'un métier utilisant ces outils par exemple.

Calvaire de Kelérec en Argol

Le Christ en kersantite tourne le dos à la route.

Le calvaire de Kelérec est dans un bosquet.

Le dos de la croix en contrebas, côté route.

Le calvaire de Kelérec en Argol, au bord de la D 791, en face du hameau de Kelérec, à deux pas du pont de Térénez, est un calvaire "récent" puisqu'il date de 1945. Il porte les mentions suivantes : EN RECONNAISSANCE DE LA LIBERATION 27 Août 1944. VEUVE MIGNON, NEE LEZENVET.

Ainsi que :
PREMIERE GAGNY + une croix de Jérusalem.

Calvaire de Kerivin en Argol

Le calvaire de Kerivin consécutif à la seconde guerre mondiale porte l'inscription suivante sur la plaque de marbre du piédestal :
EN RECONNAISSANCE DE NOTRE LIBERATION 1939-1945
Le crucifix est en fonte.

Calvaire de Lanvily en Argol

Le calvaire de Lanvily.

Le Calvaire de Lanvily est le fruit d'une restauration portant le nom de Latreille et une date de 1891. Cependant le calvaire d'origine datait de 1716 (M.LATREIL), le tout début du règne de Louis XV, et était situé à "deux pas" sur le chemin actuel. Cette disposition originelle n'était pas rare et imposait aux "passants" de se signer. A la venue des charrettes, il n'était plus question d'entraver les déplacements.

Le nom de Latreille pourrait être le nom de famille des commanditaires de la restauration.

Le calvaire est incomplet, il lui manque son statuaire sur les croisillons moulurés à culots. Le masque sur le fût à pans est bien surprenant et un facteur de charme indéniable. Le Christ semble d'origine ce qui donne de la valeur au calvaire.

Lanvily a connu une chapelle Saint-Goulven aujourd'hui disparue.

Calvaire du Merdy en Argol

A gauche, de profil sur la croix, une épaisseur saillante, celle d'un Christ crucifié, indistinct avec le temps.

Le petit calvaire du Merdy en Argol est monolithe, "en un seul morceau", avec en relief un Christ en cours d'effacement. A côté du piédestal, une pierre, est-ce un menhir couché ou une pierre du hasard ? Le remembrement de 1968 a dispersé de nombreux mégalithes en Argol.

Vestiges de prélèvement

• Kernéron - détail
16ème - 0 60 m. Vestige d’un groupe Notre-Dame de Pitié provenant d’un calvaire non identifié, inséré dans un mur dans une propriété privée.
• Roscoat
16ème siècle - 0,80 m. Vestige de crucifix inséré dans le mur d’une grange.

Liste de tous les calvaires de la presqu'île de Crozon.

Colonie de vacances de Cameros

Four à pain communal

Arc triomphal du roi Gradlon

Ossuaire

Eglise

Presbytère

Calvaires

Statue de Gradlon - Morvac'h

Fontaines d'Argol

Menhirs dolmens

Maison de santé

Ecoles d'Argol



A la une :

Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021