Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Chapelle de Notre Dame de Rochemadou de Trovéoc en Argol

Les terres de la chapelle.

Les terres de la fontaine de dévotion.

La cloche de la chapelle.

Entre la chapelle de Rochemadou et le hameau de Trovéoc, un chemin creux aux allures de tranchée de la première guerre mondiale. Les paroissiens marchaient en sabots de bois pour assister à la messe. Le chemin est végétalisé mais subsiste encore.

La chapelle Notre Dame de Rochemadou – Notre Dame de la Roche des Biens – Notre Dame de Bonne Nouvelle – de la trêve de Trovéoc n'a laissé aucun souvenir sur le terrain sur lequel elle était sise pas plus que la fontaine de dévotion qui l'accompagnait à son Sud-Ouest, en bord de voie, au bord de la route actuelle. Une chapelle en périphérie du hameau.

Sur le relevé de cadastre napoléonien de 1833, la chapelle est représentée en tant que parcelle 978 entourée de la parcelle 977 – le placître – qui avant sa numérotation se nommait « Ar Chapel » – « La Chapelle  » – tandis que la fontaine est représentée sur la parcelle 974 avec la représentation d'un ruisseau qui en découle vers l'Est, soit vers Landévennec. Toutes les parcelles qui entourent la chapelle étaient mentionnées par Chapel : « Parc ar Chapel » (Nord), « Parc Penn ar Chapel » (Est), « Tall ar Chapel » (Sud).

La mention de Bonne Nouvelle est donnée par le diocèse au 18ème siècle mais ne semble pas être une désignation très répandue et obéit peut-être à la nécessité de ne pas être confondue avec la chapelle de Rocamadour de Camaret-sur-Mer à moins que cela n'obéisse à un besoin de francisation.

Bien que représentée sur le cadastre, cette chapelle est un bien privé depuis le 21 fructidor de l'an IV (4) – 21 août 1796 – après une vente en tant que bien national à Claude-Marie Le Monze habitant à Telgruc pour 150 livres 14 sols. La vente comprend le terrain du placître, des dépendances non déterminées, des chênes et la ruine de la chapelle qui n'a plus de fenêtres, de portes et dont la toiture est en très mauvais état. Bâtiment de forme rectangulaire de 139m². Le démantèlement de la pierre est progressif et quelques vestiges des fondations auraient subsisté au début du 20ème siècle.

Auparavant, en 1788, le rôle des décimes ne l'impose pas ce qui sous entend qu'il n'y a plus d'office religieux et que la chapelle n'a plus de revenus.

Trovéoc – Trevoezec (17ème) – Treoueoch (18ème) – Troéoc (19ème) – Troveog (20ème) est un hameau de l'enclave d'Argol ex territoire de Crozon cédé suite à l'abandon des curés de Crozon n'ayant porté secours aux pestiférés des alentours en 1347. Bien que souvent repris cet épisode n'est pas certifié. Ce nouveau territoire argolien méritait une chapelle d'autant qu'aucun lieu de culte de proximité n'existait alors.

De cette chapelle subsiste une statue de la Vierge propriété de l'évêché, une Vierge allaitante en kersanton polychrome dans le domaine privé ainsi que la cloche de la chapelle conservée à la vue de tous sur le toit de la sacristie de l'église d'Argol.

Cette cloche offre une inscription déterminante : « MISSIRE PRIGENT KLEEH SIGNEVR DE K ADIOV A FAICTE FAIRE CESTE CLOCHE POUR SERVIR A LEGLISE NOTRE DAME DE ROCHEMADOV EN ERGOL JEAN GOVRMELEN FABRIQVE 1634 IHS MA » avec la représentation des armes de la famille Hirgars : « D'or à trois pommes de pin d'azur » - Blason jaune à trois pommes de pin bleues.

Messire Prigent de Kerlec'h seigneur de Keradiou a fait faire cette cloche pour servir à l'église de Notre Dame de Rochemadou en Argol. Jean Gourmelen de la fabrique (comptabilité de la paroisse) d'Argol a reçu ce don en forme de cloche portant le blason des Hirgars ceci en 1634. « Iesus Hominum Salvator » – « Jésus Sauveur de l'Humanité » ; « Mater Amabilis  » – Mère Aimante – rapport à Marie.

Certaines sources suggèrent que Keradiou serait le nom donné aux terres de la chapelle.

La famille de Kerlec'h est une lignée de seigneurs du Léon (Nord Finistère - Bretagne), branche de la maison des du Chastel ayant existence en Ploudalmézeau depuis le Moyen-Age, auréolée d'un titre de baron ainsi que de plusieurs seigneuries et éteinte fin 17ème siècle. Plusieurs mariages de sieurs Kerlec'h avec des dames Hirgars et inversement aux 16 et 17ème siècles expliquent cette "intrusion" léonarde en terre d'Argol. La chapelle fut construite sur une terre appartenant à la famille Hirgars dont le manoir éponyme en est le souvenir.

48° 16' 36.2" N
4° 20' 54.9" O

Les roches des biens ? Des mégalithes ? Des pierres de hasard ?

48° 16' 41.2" N
4° 20' 52.5" O

A découvrir

Aller à l'essentiel

Arc triomphal du roi Gradlon

Eglise

Ossuaire

Calvaires

Presbytère

Statue de Gradlon - Morvac'h

Four à pain communal

Fontaines d'Argol

Menhirs dolmens

Colonie de vacances de Cameros

Pont de Térénez

Passage de Térénez

Par curiosité

Monument aux Morts

Maison de santé

Ecoles d'Argol

L'affaire des urinoirs

Elevage de truites dans la rivière Aulne

La tourbière d'Argol

Mont de la Trinité - Ste Gwen

Chemin de Dinéault

Chapelle de la Trinité

Chapelle de Rochemadou

Kergoff

Toul ar Stang

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Lister les boiteux et les idiots ! – Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve – Usages de la prière prônale – Le cimetière de Crozon – Les pierres tombales de noblesse – Les troncs des pauvres – Temples druidiques – Un tronçon d'un ancien Grand Chemin en Argol – Kergoff : vie et mort d'un hameau oublié – La population baisse de 3.9% en presqu'île ( page actualisée) – Souvenir de la chapelle de la Trinité d'Argol – La mort à nouveau :  accidents – Les trois mamelles de Ste Gwen en Argol – La preuve par le bœufPanneaux routiers à l'enversMairie de Landévennec – Le château du roi Gradlon – Le Bois du Loc'h subit les changements de régime – Une opposition municipale sous le coup de l'émotion – Guillaume Balay un Crozonnais célèbre – BIM Vigilante Y752 – Les routes et chemins des 18ème et 19ème siècles.

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024