Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Eglise Saint Magloire en Telgruc-sur-Mer

L'Arc Triomphal de Telgruc-sur-Mer marquant l'entrée de l'enclos paroissial et de son ancien cimetière. Aux porches secondaires, les incontournables échaliers.

L'archevêque de Dol Saint Magloire.

Détail du clocher du 17ème siècle.

Le blason des familles Goulaine (lys et gland) et Poulmic (damier) donnateurs. Jean de Goulaine à gauche, Anne de Poulmic, seigneurs de Lanjulitte.
Pierre déplacée en kersanton appartenant bien à l'église d'origine.

Saint Etienne porte une pierre en souvenir de sa lapidation pour avoir blasphémé Dieu et Moïse.

Sainte Barbe.

Le maître-autel du 17ème siècle a été touché par le bombardement. Le pavillon central du tabernacle n'est plus. Sinon, la remise en place après restauration est à l'identique.

L'église Saint Magloire de Telgruc-sur-Mer semble avoir connu une première version au 16ème siècle puis un remaniement au 17ème siècle et ceci dans un enclos paroissial avec un ossuaire (disparu).

Le bombardement américain de la commune de Telgruc-sur-Mer à la fin de la seconde guerre mondiale a fait tomber les murs et le toit de l'église à l'exception du mur Ouest qui porte le clocher.

L'arc de triomphe eut l'arche de gauche détruite. Au sommet de cet arc une statue géminée de St Magloire côté rue et St Guénolé (dont la tête a disparu) côté église. Cette statue de Roland Doré est une pièce rapportée. Roland Doré (1618-1660) maître sculpteur de Landerneau avait pour spécialité les statuaires des calvaires du Finistère. Il laisse derrière lui une œuvre importante.

La reconstruction dès 1946, sous l'égide de l'architecte Jacques Lachaud (1893-1973), "spécialiste régional des bâtiments religieux", a redonné les volumes initiaux à cette église. La nouvelle église est consacrée le 15 avril 1951 par Monseigneur Fauvel, évêque de Quimper.

La rénovation n'a pu restituer certains détails du monument religieux. Les armes de l'abbé Pierre Tanguy de Landévennec – une colombe portant un rameau d'olivier – était sous le bénitier du porche d'entrée. Une date de 1649 de piédestal intérieur, une date de 1651 sur une fenêtre, l'inscription "GALLOU Fabrique 1701" ont disparu. Une pierre tombale gravée en creux "B ANN 1600 ?ALVEZ" installée en dallage fut "perdue" lors des travaux.

Deux cloches au clocher :
• La petite de 94kg porte mention : "FAITE EN JANVIER 1837 POUR L'EGLISE DE TELGRUC. J'AI ETE NOMMEE JEANNE-URBANE PAR MONSIEUR JEAN KERNEVEZ NOTAIRE A LAMBEZELLEC MARI DE MADAME HENRIETTE SAVINA ET DAME URBANE LE MIGNON EPOUSE DE MATHURIN MORE CULTIVATEUR. MAIRE HERVE SAVINA. ADJOINT CORENTIN MAZEAU. DESSERVANT M. YVES MESANGROAS."
• La grande cloche de 112kg porte mention : "J'AI EU POUR PARRAIN J.C. MORE ET POUR MARRAINE MADAME LOUISE GOURMELEN. MONSIEUR MINGANT RECTEUR. MONSIEUR MERRIIEN VICAIRE. PAROISSE DE TELGRUC 1893."

En 1958, le clocher est fragilisé par l'usure du temps et nécessite une réfection que le maire Mr Bathany parvient à faire aboutir en octobre 1959. On en profite pour électrifier les sonneries : la réalisation est du fait de Mr Bodet. Le 8 juillet 1960, les cloches sonnent grâce à la fée électricité.

Avant l'automatisation, la grande cloche de Crozon sonnait "Laeron tout !" et la cloche de Telgruc répondait "Daou var tri !"

L'arc de Triomphe fut mis en retrait en 1947, lors de sa restauration.

Saint Magloire (Archevêque de Dol au 6ème siècle) et Saint Guénolé (Fondateur de l'abbaye de Landévennec et protecteur des femmes au 5ème siècle) sont à l'origine deux ecclésiastiques venus du Pays de Galle pour christianiser la Bretagne.

Saint Magloire est né en Grande-Bretagne, il se trouve être le cousin de Saint Samson et fut éduqué par Saint Ildut. Après ses études religieuses, il fut ordonné diacre avant d'accompagner Saint Samson dans l'évangélisation de la Bretagne. Magloire prit la succession de Samson à la mort de ce dernier, à l'évêché de Dol durant trois ans avant de se retirer à l'île de Serk qui lui fut offerte par le comte Loïescon pour créer un monastère qui rayonna. Magloire devint "l'apôtre des îles du Cotentin" puis mourut en son monastère vers 585.

Les édifices religieux disparus de Telgruc-sur-Mer :
- Chapelle de Luzéoc.
- Chapelle Saint-Thomas à Kerédan et sa fontaine. Une statue de Saint Thomas émanant de la chapelle ruinée fut mise sur la source puis déplacée à l'église de Telgruc pour la protéger. Elle se retrouve dans les ruines de l'église bombardée de St Magloire. Elle est déposée dans les dépendances du presbytère avant de disparaître.
- Chapelle de la Vierge Noire à Penhoat-Jardin avec sa fontaine miraculeuse.
- Moustoir - très petit monastère - lieu de prière à l'écart - supposé à Per-ar-Roz / Rostégoff.



Telgruc-sur-Mer à découvrir

Aller à l'essentiel

Eglise St Magloire

Fontaines et lavoirs

Chapelle de Lanjulitte

Calvaires

Restauration du Moulin de Luzeoc

Les voiles du moulin à vent

Four à pain

Menhirs et dolmens

Par curiosité

Porzh ar Veilh

Moulin à eau de Rosmadec

Centre de vacances de Trébéron

Villa Sévellec

La digue

Presbytère

Histoire

Les 2 Hôtels du Roi d'Ys

Luzéoc romaine

Kerédan

Pont ar Rodo

Château de Rosmadec

Conserverie "La Telgrucienne"

Gendarmerie

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Bal de la Maison-BlancheAide sociale d'antan – Histoire du réseau électrique – L'ESSI: Morgat à la peineGarde-fou – Le môle de Lanvéoc – Container chinois – Le pont sans maître : Kervéneuré – Hommage au Nuage Bleu – La rafle de Crozon – La ravageuse Pyrale du buisSablière sculptée

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2022