Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

H:GOVRMELEN 1584 : "Enseigne d'artisan"

Linteau en réemploi.

En place de Telgruc-sur-Mer, un voussoir central gravé en réserve et mouluré:
H : GOVRMELEN : 1584

Représentation de trois outils de tailleur de pierre, de gauche à droite, l'équerre, le marteau à deux pics courbe, le marteau droit. Le tout servi par des moulures taillées dans une pierre de kersanton. Pierre « traditionnelle » des solides linteaux. Les habitats pauvres de l'époque ont des linteaux droits en chêne. Etre le propriétaire d'un encadré de porte en kersantite/kersanton, de surcroît stylisé, est ainsi un signe d'aisance. La présentation de l'outillage informe les habitants illettrés de l'activité professionnelle de l'artisan – une sorte d'enseigne. Le patronyme assoit la réputation chez les lettrés. La date – chronogramme – est un investissement d'avenir pour à terme se prévaloir de la pérennité de l'activité. En activité depuis...

Cette inscription lapidaire a toute la valeur de son époque artistique, la période de l'école de Fontainebleau au niveau du royaume de France. Les lieux en vue du roi Henri III (3) sont influencés par l'art italien... Ces influences au service de l'aristocratie ne se sont pas répandues en Bretagne rurale (la Bretagne est une province française depuis 1532) mais l'essor de la Renaissance française ne fut pas qu'artistique, elle fut aussi économique. Tout n'est plus que servitude paysanne face à la féodalité obséquieuse, des commerces et des activités artisanales sont reconnus et élèvent des talents au rang de professions indépendantes. La majorité paysanne, quant à elle, n'est que dépendance et pauvreté.

Le 16ème siècle est une montée en gamme de l'architecture religieuse qui réclame de plus en plus d'édifice et de monuments à l'image d'une Eglise qui cherche sa superbe en oubliant l'humilité. La noblesse rivalise afin de ne pas être le parent pauvre de la chrétienté et afin de rappeler aussi que si l'église rayonne, c'est avant tout grâce à la « bonté calculée  » de l'aristocratie qui pense à son salut et à sa notoriété. Entretenir l'Eglise est la panacée des noblesses, ceci d'autant que les fils cadets se réfugient dans le clergé pour réussir en religion sachant que le droit d'aînesse octroie tout à l'aîné. Cet artisan bénéficie certainement de ces courants évolutifs des affichages sociaux pour en faire un métier lucratif aux revenus récurrents. Pierres d'églises, de calvaires, de manoirs... Un travail de toutes saisons que peu de professions offrent. Les métiers de la terre et de la pêche sont saisonniers et tellement soumis au temps qu'il fait. Les villes voient croître progressivement une bourgeoisie commerçante qui organisera en sous-main la Révolution Française de 1789 mais à la campagne se sortir du lot, afficher son talent au-dessus de sa porte est le symbole d'une réussite très peu fréquente en presqu'île de Crozon en 1584.

Contexte historique :
10 juin 1584 : mort de Monsieur, frère du roi, comploteur et agitateur. François de France meurt à 29 ans de tuberculose et de malaria. Le roi Henri III est sans descendance.
Septembre 1584 : la conférence de Nancy enclenche la seconde Ligue, sous l'impulsion du duc de Guise, ceci pour le rayonnement d'un catholicisme excluant le protestantisme. Le roi Henri III n'est pas favorable à la Ligue à cette date. Les grands noms du royaume se divisent en fonction de leurs intérêts. Mieux vaut ne pas se tromper de camp.
31 décembre 1584 : par le traité de Joinville, l'archevêque de Rouen, Charles de Bourbon est désigné successeur du trône de France avec l'aval de Philippe II d'Espagne. La Ligue veut être représentée par l'un des siens. Pas question que le prince de sang Henri, roi de Navarre, de confession originelle protestante, devienne roi de France comme l'ordre de succession le lui permet d'attendre.
1585 : 8ème guerre de religion
Les troubles des guerres de religion teinte la presqu'île d'une tension politique mortifère. Le Duc de Mercoeur, gouverneur catholique de Bretagne, beau-frère du roi de France, reçoit l'aide militaire espagnole (1590). Le ligueur espère redonner l'indépendance à la Bretagne et en devenir le monarque contre l'avis de son beau-frère. La reine Elizabeth Ière d'Angleterre est invitée à s'impliquer pour défendre le roi de France et en échange espère avoir garnison à Brest et alentours. La ville de Rennes est loyaliste à la grande déception de Mercoeur. Brest l'est aussi.
1591 : Don Juan del Aguila commandant les troupes espagnoles envisage de prendre Brest et la Presqu'île. Mercoeur tergiverse et s'inquiète pour son avenir. L'Espagnol se contentera de la pointe de Roscanvel momentanément en 1594 – Pointe des Espagnols.
En presqu'île, de soi-disant porteurs de foi, tantôt catholiques, tantôt protestants, sèment la terreur en pillant et trucidant grâce à des bandes de mercenaires. Le tailleur de pierre Gourmelen a dû connaître quelques sueurs froides devant le risque de rançonnement et la difficulté d'énoncer son goût pour la bonne religion au bon moment.

De plus :
Un fabricien, Jean Gourmelen, intervient dans l'histoire de la chapelle de Trovéoc.

48° 13' 53.5"
4° 21' 23.8"



Telgruc-sur-Mer à découvrir

Aller à l'essentiel

Eglise St Magloire

Fontaines et lavoirs

Chapelle de Lanjulitte

Calvaires

Restauration du Moulin de Luzeoc

Les voiles du moulin à vent

Four à pain

Menhirs et dolmens

Par curiosité

Porzh ar Veilh

Moulin à eau de Rosmadec

Centre de vacances de Trébéron

Villa Sévellec

La digue

Presbytère

Gourmelen / Linteau d'artisan

Histoire

Les 2 Hôtels du Roi d'Ys

Luzéoc romaine

Kerédan

Pont ar Rodo

Château de Rosmadec

Conserverie "La Telgrucienne"

Gendarmerie

La sépulture du roi Marc'h

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Derniers actes de résistance avant la Libération – Jacques Mansion premier résistant en presqu'île de Crozon – Fenêtre à traverse - Nid d'hirondelles artificiel – Le calice des maisons – Linteau d'artisan : GOVRMELEN 1584 – Les écluses routières sont à la mode – Le mystère des lettres inversées – La bouteille de sirop Amour BaillyMouillage des sardiniersElectro-sémaphoriste du 19ème siècle – L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille VallaudSaint Norgard oublié – Pierre Profonde bombardée – Hagiotoponymes de la presqu'île de Crozon – Risque de pollution bactériologiquePorte-conteneurs à l'ancre – Le bilinguisme routier plein de surprises – Lister les boiteux et les idiots ! – Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024