Pluie de météorites à Crozon Lostmarc'h

Les météorites du Baron.

… J'arrive à une découverte qui m'est personnelle. Ce travail est absolument inédit, j'ai pris date seulement en faisant part de ce très important résultat scientifique à la Société archéologique du Finistère*, où il est dit: « annoncé pour cette séance, signale à titre de document historique et géologique une pluie considérable de météorites tombée à la pointe de Lostmarc'h, en Crozon, et des chutes partielles dans le reste du département. Ces météorites affectent la plus grande variété, comme formes comme dimension...» Je me réservais de décrire plus tard cette énorme chute de météorites ancienne et ignorée. Je cherchais en Crozon les souvenirs mégalithiques que l'on rencontre presque à chaque pas dans cette presqu'île, lorsqu'à la pointe extrême, près du village de Lostmarc'h, j'ai découvert cette chute si remarquable de météorites, pluie considérable et rare. Je n'en ai trouvé pourtant, j'en suis certain, qu'une faible partie; la mer et le sable recouvrent depuis plusieurs siècles peut-être cette grande manifestation de la nature. Ma vérification me donne l'assurance d'une chute de forme ovale partie du sud et arrêtée au nord par de hautes falaises. Ce qui reste visible se présente en pente vers la mer sur la déclivité de la montagne et de falaises moins élevées dont les assises s'avancent vers la mer. Depuis longtemps les vagues ont lavé chaque jour ces bases rocheuses du fond de la crique, sur lesquelles les grandes pluies ont fait glisser successivement une grande partie de la couche de météorites. Je trouve encore en mesures à cet amas une longueur de 120 mètres sur 80 mètres de largeur et une profondeur qui a dû être de 1 mètre environ. La superficie actuelle de la chute est plus ou moins attaquée par les agents atmosphériques, ce qui est une preuve de sa grande ancienneté. Je suis allé chercher les beaux échantillons que j'ai rapportés à l'abri de l'air, en fouillant dans la masse de graphite, poussière noire, friable et grasse, extra-terrestre, sous laquelle je trouvais les métaux et les pierres dont le premier aspect était le ton noir mat. Ceux-là sont admirablement conservés; les plus lourds étaient en contact avec les roches mi-partie quartz et schiste, dont le mélange forme la constitution de la falaise, de ses abords et de ses assises. Rien n'indique dans ces roches la moindre trace de partie ferrugineuses ou volcaniques. Il faut renoncer à cette dernière hypothèse. Nous n'avons pas dans notre pays de roches volcaniques. Je n'en vois pas le moindre indice, et ce n'est pas ici le cas de s'appuyer sur cette vérité incontestable: que les roches terrestres volcaniques donnent aux analyses les mêmes compositions que les météorites; c'est ainsi probablement qu'un ancien archiviste du département, M. Le Men, s'était trompé en signalant comme pierres volcaniques des échantillons trouvés à Plougastel-Daoulas (Finistère). Je ne les ai pas vus, mais je suis convaincu, d'après la description, que c'étaient des météorites. Il n'y a aucun doute à avoir pour Crozon; l'espace couvert relativement restreint, l'abondance des matières trouvées, la nature des roches sur lesquelles elles reposent, la variété des échantillons, les vitrifications, les fusions nous donnent la certitude absolue d'une chute considérable de météorites...

Baron HALNA DU FRETAY,
Vice-Président de la Société archéologique du Finistère,
7 Juin 1893. Extrait.

* procès-verbal du Bulletin de la société Archéologique du Finistère de 1891.

Extrait d'une parution dans le Bulletin de la société Archéologique du Finistère du Baron Halna du Fretay, datant de 1893. Un rapport scientifique qui dans sa première partie explique toute la vraie nature des météorites, puis avec entrain, aligne les appréciations avec une conviction éruptive ! Monsieur le Baron s'est promené à la pointe de Lostmarc'h sur une avancée volcanique de coussins de lave. Il est fortement probable qu'il y ait plus de roches volcaniques en presqu'île de Crozon, qu'il n'y a de météorites réelles ou imaginaires... Aujourd'hui le site fait partie des espaces remarquables géologiques de la presqu'île de Crozon.

En toute connaissance, pratiquer le doute est salutaire, pour soi autant que pour ceux qui cherchent à savoir. Mais admettons-le, une pluie de météorites à Crozon... Quelle curiosité cela eut-été !



La géologie de la Presqu'île de Crozon

Erosion karstique du calcaire

Effondrement de falaise

Accrétion

Désensablement mécanique

Flaque d'eau de mer sur la plage

Erosion sableuse

Dune blanche grise noire

Grésification

Granit rose nomade

Ruée vers l'or - mine d'or à Lam Saoz

La Pyrite, l'or des fous

Ampélite - pierre noire de Bretagne et d'ailleurs

Monograptidés

Balade côtière en bateau

Dolérite érosion en pelure d'oignon

Hyaloclastite - brèche tigrée de Lostmarc'h

Poudingue ou brèche

Lapiez de Lostmarc'h

Le rocher du Chien Pointe de Dinan

Le rocher de Sevellec-coz

La marmite de géant du Toulinguet - Pen hat

La marmite de géant de Raguenez

Filon de dolérite à la pointe de Kerdra

Mont Blanc 109m

Pli géologique

Grève de Lomergat

Quartz critallisé en rosaces

Filonnet de quartz laiteux

La grotte rose de la Palue

Plis des roches

Formation des grottes marines

Grottes du Toulinguet

Grottes de Kersiguénou, Kerloc'h

Engraissement de l'anse de Dinan

Calcedoine rouge, Cornaline

Sill de Dolérite

L'oxyde de fer

Plage suspendue du Corréjou

Les plages et les vasières explication du rivage marin

Les aiguilles de la plage du Portzic

Kersantite de Crozon - Kersanton

La fabrication d'une île en Bretagne

Tempête de sable éternelle

L'effet du climat sur les sols

La grotte Sainte Marine

Mine de fer de Postermen

Les grottes de Morgat

Grotte de l'Eléphant

L'ancienne tourbière de la plage de Morgat

L'histoire du galet gris et blanc

Trilobites - empreintes fossiles

Crozonaspis

Brachiopodes

Empreintes de fossiles

Terriers fossiles de vers marins

Moulages de tige de Crinoïde

La tête du bolchevick

Le rocher de la plage de Morgat

Le rocher du Lion

Excavations naturelles

Plage suspendue de l'anse de Rostellec

Mer jaune de Morgat

Coulée de terre-glaise

Comment se forme la ride sur le sable – ripple-mark ?

Maisons des minéraux

Scorie de minerai de fer

Le Menez-Hom

Sillon du Fret

Pegmatite

Schiste rouge du Cap de la Chèvre

Sulfates

Sel de mer et canicule

Stratification des schistes et greywackes de Douarnenez

Bulles dans le sable

Erosion de la côte argileuse

Erosion littorale / côtière

Le gouffre du Cap de la Chèvre

Différence entre éboulement et écroulement

Pluie de météorites

27 sites géologiques classés ERB



A la une :

La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021