Engraissement de l'anse de Dinan et des plages de Kersiguénou et Goulien

Chaque marée apporte son sable.

L'oyat fixe le sable aérien qui tombe en pluie fine.

L'anse de Dinan est un milieu fermé avec la pointe de la Tavelle au Nord et la Pointe de Dinan au Sud, le sable qui y pénètre est envoyé sur le rivage Est et s'y accumule surtout en été.

Le matériau de base de l'ensablement : le sable coquillier.

La falaise de Kersiguénou ainsi que les autres falaises hautes de proximité contribuent à l'ensablement de la zone par leur propre érosion pour à peine 15%.

Pointe d'Ar Garreg Zu.

Un ruisseau après une période de forte pluviométrie, chasse le sable au pied Sud de la Pointe d'Ar Garreg Zu, c'est la seule zone de l'anse de Dinan peu concernée par l'engraissement.

Prélèvement hivernal de la mer. Erosion apparente seulement.

La plage de Kersiguénou.

Le chemin emprunté par les randonneurs correspond au trait de côte de la fin du 18ème siècle environ. Le chemin de front correspond au trait de côte de 1960 environ.

Le facteur vent, l'effet éolien de l'engraissement.

Des sables marins circulent dans les courants littoraux et se trouvent à l'entrée de l'anse de Dinan qui ne dispose pas de courant de dérive violent de sorte que ce sable transporté entre dans l'anse et se dépose sur le rivage avec pour seule contrariété la pointe d'Ar Garreg Zu, au centre qui sert de fixateur. Certains sables viennent du Toulinguet, d'autres du Cap de la Chèvre, le tout en fonction des saisons, de la houle, etc. L'ensablement des plages de Kersiguénou et du Goulien ainsi que dans une moindre mesure du Kerloc'h (à cause du ruisseau) n'apparaît pas de façon évidente à l’œil des promeneurs qui constatent, surtout en hiver, d'important prélèvements des dunes littorales grignotées par des marées à forts coefficients. Les dizaines de mètres cube « avalés » par la mer en ces épisodes extrêmes ne remettent pas en question les apports discrets quotidien tout au long de l'année. Le vent et la dérive littorale travaillent sans relâche chaque jour de manière quasi invisible.

L'érosion des falaises voisines bien qu'existante ne fournit pas assez de sable par l'usure des rochers, des pierres et des galets. Cet engraissement provient des coquilles de coquillages morts qui se désintègrent mécaniquement au fond de la mer. Les marées font parcourir chaque particule de coquillage, en l'usant sur des centaines de mètre avant de les laisser sur la plage. A marée basse, le vent les soulève si elles sont sèches et les déposent à minima au pied de la ligne de dune. Si le vent est violent, les bris de coquillage sont emportés dans la végétation de l'arrière dune. Les sables émanant de coquillages lourds tels que les bucardes (31%) se trouvent au Sud de la plage de Goulien. Au Nord de la plage de Kersiguénou, ce sont les débris coquilliers des lutraires (10%) qui sont majoritaires. Les coquillages plus fragiles tels que les donax (29%), tellines, couteaux et moules (8%) se retrouvent au centre dans le périmètre de la Pointe d'Ar Garreg Zu. Par contre ce sont les coquillages légers qui fournissent un sable d'une granulométrie d'1mm (moyenne) alors que les coquillages lourds fournissent un sable plus fin jusqu'à 0,165mm.

Cette avancée rocheuse modeste, bloque sur sa façade Nord les apports de sable venus des pointes de Pen Hir et de la Tavelle et bloque sur sa façade Sud les sables venus de la pointe de Dinan. On retrouve cette situation d'ensablement par blocage de la dérive littorale au port de Morgat à cause de la digue artificielle. Le seul élément perturbateur est le ruisseau dont l'estuaire est sur le flanc Sud de la pointe d'Ar Garreg Zu. Lors de ses forts débits, il emporte du sable sur 80 cm d'épaisseur vers la mer qui le rechargera dès que le ruisseau sera plus calme surtout à la période estivale.

Des micros-organismes sont aussi un matériau constitutif des dunes en formation. Les micro-organismes contribuant à l'ensablement de l'anse de Dinan sont les naissains lamellibranches, gastéropodes, ajoutés aux ostracodes, foraminifères, bryozoaires, hermelles, serpules...

L'accumulation de sables sans cesse renouvelés constitue une barrière naturelle à l'érosion maritime. Sans cela, la mer pénètrerait la zone sur plusieurs centaines de mètres. En cas de disparition des coquillages, qu'adviendrait-il ? La stabilité de la température de l'eau de mer et l'absence de pollution sont des facteurs déterminant pour que rien ne change.

Quelques tétraèdres anti-débarquement ensevelis de la seconde guerre mondiale montre l'accumulation de sable depuis 1944, plus d'un mètre dépaisseur sur toutes les plages.

Sans ce sable, pas de dune. Le trait de côte serait une falaise sablo-argileuse issue du dégel après la dernière glaciation. Cette falaise dite morte aujourd'hui, existe mais ne se voit plus sous le sable. La seule période d'interférence à cet élan continuel d'engraissement date de la période des carrières de sable dont le plus haut de l'activité se situe en 1909. Les prélèvements d'origine humaine avaient perturbé le cycle. Ces carrières une fois abandonnées, l'ensablement avait repris son cours. Le seul phénomène qui puisse interrompre le cycle actuel serait la montée du niveau moyen de l'océan, ce qui est en cours.



La géologie de la Presqu'île de Crozon

Erosion karstique du calcaire

Effondrement de falaise

Accrétion

Désensablement mécanique

Flaque d'eau de mer sur la plage

Erosion sableuse

Dune blanche grise noire

Granit rose nomade

Ruée vers l'or - mine d'or à Lam Saoz

La Pyrite, l'or des fous

Ampélite - pierre noire de Bretagne et d'ailleurs

Monograptidés

Balade côtière en bateau

Dolérite érosion en pelure d'oignon

Hyaloclastite - brèche tigrée de Lostmarc'h

Poudingue ou brèche

Lapiez de Lostmarc'h

Le rocher du Chien Pointe de Dinan

Le rocher de Sevellec-coz

La marmite de géant du Toulinguet - Pen hat

La marmite de géant de Raguenez

Filon de dolérite à la pointe de Kerdra

Mont Blanc 109m

Pli géologique

Grève de Lomergat

Quartz critallisé en rosaces

Filonnet de quartz laiteux

La grotte rose de la Palue

Plis des roches

Formation des grottes marines

Grottes du Toulinguet

Grottes de Kersiguénou, Kerloc'h

Engraissement de l'anse de Dinan

Calcedoine rouge, Cornaline

Sill de Dolérite

L'oxyde de fer

Plage suspendue du Corréjou

Les plages et les vasières explication du rivage marin

Les aiguilles de la plage du Portzic

Kersantite de Crozon - Kersanton

La fabrication d'une île en Bretagne

Tempête de sable éternelle

L'effet du climat sur les sols

La grotte Sainte Marine

Mine de fer de Postermen

Les grottes de Morgat

Grotte de l'Eléphant

L'ancienne tourbière de la plage de Morgat

L'histoire du galet gris et blanc

Trilobites - empreintes fossiles

Crozonaspis

Brachiopodes

Empreintes de fossiles

Terriers fossiles de vers marins

Moulages de tige de Crinoïde

La tête du bolchevick

Le rocher de la plage de Morgat

Le rocher du Lion

Excavations naturelles

Plage suspendue de l'anse de Rostellec

Mer jaune de Morgat

Coulée de terre-glaise

Comment se forme la ride sur le sable – ripple-mark ?

Maisons des minéraux

Scorie de minerai de fer

Le Menez-Hom

Sillon du Fret

Pegmatite

Schiste rouge du Cap de la Chèvre

Sulfates

Sel de mer et canicule

Stratification des schistes et greywackes de Douarnenez

Bulles dans le sable

Erosion de la côte argileuse

Erosion littorale / côtière

Différence entre éboulement et écroulement

27 sites géologiques classés ERB



A la une :

Que voir et visiter à la Pointe de Pen-Hir et ses environs ?
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.


Argol Aulne Camaret Crozon Landévennec Lanvéoc Morgat Roscanvel Telgruc



Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2021