Comment se forme la ride sur le sable de plage – ripple-mark ?

En fond, le haut de la plage lisse. En premier plan un banc de sable lisse élevé. Entre les deux, la plage ridée est incurvée. Rides dites de courant.

Rides de vent.

Vous vous promenez sur le sable d'une plage, tantôt le sable semble parfaitement lisse, tantôt des rides lui sont venues. Les rides très marquées sont bien souvent le fait des vagues et de leurs petits clapots résiduels. Les rides très répétées mais particulièrement discrètes sont plutôt le fait du vent.

• Rides d'eau / de courant / de vague :
Une mer d'huile descendante, une mer très calme laisse derrière elle des ripple-marks (rides de courant) sur une plage presque "plane" ou légèrement incurvée. La force du courant aussi infime soit-il transporte chaque grain de sable de quelques centimètres en avant quand la vaguelette avance et quand celle-ci recule, quasi instantanément, le grain de sable recule sur une distance approximativement identique. Ce ballottement minimal crée des étendues de sable ridées que la prochaine marée montante va effacer.

Si la prochaine marée est aussi sereine, les rides sur le sable vont reparaître différentes dans leur dessin mais toutes aussi éphémères et perpendiculaires au courant dont elles-sont issues.

Les rides d'oscillation issues de la houle ont un profil symétrique. Les rides issues d'un courant « ordinaire » sont asymétriques, un versant est pentu, l'autre est plus doux – ce sont les rides de courant.

Dès que la mer redevient agitée, la quantité de sable déplacée se chiffre par mètre cube et les pentes de la plage deviennent plus fortes. La violence du déplacement du sable ne permet pas de laisser la moindre ride derrière elle.

• Rides de vent
Sur une plage de très faible inclinaison, la mer vient de se retirer, il subsiste encore une fine couche d'eau salée sur le sable trempé, un vent contraire ou un vent en biais empêche ce restant d'eau de retourner vers la mer, il est chahuté et contrecarré par la vitesse du vent. L'eau semble remonter provisoirement la pente et entraine le sable de surface le plus fin. A la moindre baisse de vent, le sable fin redescend en direction de la mer. Ces petits allers-retours créent des ridules de sable parfois anarchiques car elles ne tiennent pas compte du recul de la mer et subissent exclusivement la direction du vent. On surnomme ces ripple-marks du vent, les rides de beau temps car le vent est modéré et chasse les nuages.

Certaines eaux de ruissellement provenant des terres et s'écoulant très largement sur la plage à marée basse peuvent aussi être sujettes à l'influence du vent et générer des rides de sable.

Il peut arriver qu'une zone ridée de la plage ne soit plus jamais atteinte par la mer car un banc de sable élevé s'est intercalé entre cette zone ridée et la mer. Si les intempéries climatiques ne lessivent pas les ripple-marks, des milliers d'années vont favoriser une sédimentation progressive. Le résultat des millions d'années plus tard est un spectacle étonnant qui se voit parfois dans les falaises gréseuses de la presqu'île de Crozon, des rides fossiles devenues rocher.



La géologie de la Presqu'île de Crozon

Erosion karstique du calcaire

Effondrement de falaise

Accrétion

Désensablement mécanique

Flaque d'eau de mer sur la plage

Erosion sableuse

Dune blanche grise noire

Granit rose nomade

Ruée vers l'or - mine d'or à Lam Saoz

La Pyrite, l'or des fous

Ampélite - pierre noire de Bretagne et d'ailleurs

Monograptidés

Balade côtière en bateau

Dolérite érosion en pelure d'oignon

Hyaloclastite - brèche tigrée de Lostmarc'h

Poudingue ou brèche

Lapiez de Lostmarc'h

Le rocher du Chien Pointe de Dinan

Le rocher de Sevellec-coz

La marmite de géant du Toulinguet - Pen hat

La marmite de géant de Raguenez

Filon de dolérite à la pointe de Kerdra

Mont Blanc 109m

Pli géologique

Grève de Lomergat

Quartz critallisé en rosaces

Filonnet de quartz laiteux

La grotte rose de la Palue

Plis des roches

Formation des grottes marines

Grottes du Toulinguet

Grottes de Kersiguénou, Kerloc'h

Engraissement de l'anse de Dinan

Calcedoine rouge, Cornaline

Sill de Dolérite

L'oxyde de fer

Plage suspendue du Corréjou

Les plages et les vasières explication du rivage marin

Les aiguilles de la plage du Portzic

Kersantite de Crozon - Kersanton

La fabrication d'une île en Bretagne

Tempête de sable éternelle

L'effet du climat sur les sols

La grotte Sainte Marine

Mine de fer de Postermen

Les grottes de Morgat

Grotte de l'Eléphant

L'ancienne tourbière de la plage de Morgat

L'histoire du galet gris et blanc

Trilobites - empreintes fossiles

Crozonaspis

Brachiopodes

Empreintes de fossiles

Terriers fossiles de vers marins

Moulages de tige de Crinoïde

La tête du bolchevick

Le rocher de la plage de Morgat

Le rocher du Lion

Excavations naturelles

Plage suspendue de l'anse de Rostellec

Mer jaune de Morgat

Coulée de terre-glaise

Comment se forme la ride sur le sable – ripple-mark ?

Maisons des minéraux

Scorie de minerai de fer

Le Menez-Hom

Sillon du Fret

Pegmatite

Schiste rouge du Cap de la Chèvre

Sulfates

Sel de mer et canicule

Stratification des schistes et greywackes de Douarnenez

Bulles dans le sable

Erosion de la côte argileuse

Erosion littorale / côtière

Différence entre éboulement et écroulement

27 sites géologiques classés ERB



A la une :

Que voir et visiter à la Pointe de Pen-Hir et ses environs ?
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.


Argol Aulne Camaret Crozon Landévennec Lanvéoc Morgat Roscanvel Telgruc



Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2021