Zone aérienne de la presqu'île de Crozon

Configuration de 2013 sujette à évolution.
48° 24' 00" N - 004° 30' 40" O
48° 24' 00" N - 004° 28' 00" O
48° 19' 00" N - 004° 20' 00" O
48° 10' 00" N - 004° 20' 00" O
48° 10' 00" N - 004° 37' 00" O
48° 20' 40" N - 004° 37' 00" O
48° 21' 15" N - 004° 34' 20" O
48° 24' 00" N - 004° 30' 40" O

La zone aérienne interdite identifiée LF-P 112 comprend les communes de Camaret-sur-Mer, Crozon, Lanvéoc en intégralité et partiellement celles de Landévennec, Argol et Telgruc-sur-Mer selon l'arrêté du 23 juillet 2013 et ceci durant sa validité. Le législateur peut l'abroger en publiant un nouvel arrêté.

Les deux-tiers Ouest de la presqu'île de Crozon sont interdits au survol en aéronef. Point de montgolfière, d'ULM, de deltaplane motorisé, d'avion de tourisme, d'hélicoptère privé... Seuls les services médicaux et de secours en général sont autorisés ainsi que les vols militaires... Un décret l'interdit. Mais qu'en est-il des drones ? Ces machines volantes sans pilote sont curieuses, trop curieuses au goût de l'armée et si chacun sait qu'il est interdit de photographier un site militaire, qu'en est-il d'un vol de proximité ? Les drones malveillants ont la capacité de scanner ou photographier des sites sensibles à distance, de perturber une émission wifi et de craquer la sécurité informatique d'un réseau, etc.

En présence d'un supposé intrus, l'armée met en alerte des brouilleurs émanant de sociétés privées spécialisées pour nuire au déplacement du drone mais aussi à des sociétés de détection pour retrouver la source de l'envol et donc le pilote du drone.

Le 10 septembre 2020, un drone a effectué un long vol stationnaire proche d'un navire de guerre de Brest en zone aérienne interdite. Une plainte a été déposée par le biais de la préfecture maritime de l’Atlantique.

L'usage ludique d'un drone dans la zone aérienne LF-P 112 est sujet à interprétation. Les terrains militaires de la presqu'île sont éparpillés, certains peuvent paraître à l'abandon.

Arrêté du 23 juillet 2013 portant création d'une zone interdite identifiée LF-P 112 dans la région de Brest (Finistère) dans la région d'information de vol de Brest
JORF n°0181 du 6 août 2013
Le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et le ministre de la défense,
Vu le code des transports ;
Vu le code de l'aviation civile, notamment les articles D. 131-1 à D. 131-10 ;
Vu le décret n° 2013-366 du 29 avril 2013 portant création de la direction de la sécurité aéronautique d'Etat ;
Vu l'arrêté du 19 juin 2006 relatif au directoire de l'espace aérien ;
Vu l'arrêté du 3 mai 2013 portant organisation de la direction de la sécurité aéronautique d'Etat,
Arrêtent :
Article 1
Pour des besoins liés à la sûreté aérienne, il est créé une zone interdite identifiée LF-P 112 dans la région de Brest (Finistère) dans la région d'information de vol de Brest.
Article 2
Les caractéristiques et les conditions d'utilisation de cette zone interdite sont définies dans l'annexe au présent arrêté.
Article 3
Les commandants de bord des aéronefs en infraction sont susceptibles de se voir appliquer les dispositions prévues aux articles L. 6211-4, L. 6211-5 et L. 6232-2 du code des transports.
Article 4
Les dispositions du présent arrêté sont portées à la connaissance des usagers de l'espace aérien par la voie de l'information aéronautique.
Article 5
L'arrêté du 8 mars 2012 portant création d'une zone interdite identifiée LF-P 112 dans la région de Brest (Finistère) dans la région d'information de vol de Brest est abrogé.
Article 6
Le présent arrêté entre en vigueur le 21 août 2013.
Article 7
Le directeur des services de la navigation aérienne et le directeur de la circulation aérienne militaire sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Annexe
1. Nature de la zone
Il est créé une zone interdite active H24 identifiée LF-P 112 Brest dans le cadre des mesures de sûreté aérienne dans la région de Brest (Finistère).
2. Limites de la zone
 2.1. Limites latérales
 48° 24 00'' N - 004° 30 40'' W.
 48° 24 00'' N - 004° 28 00'' W.
 48° 19 00'' N - 004° 20 00'' W.
 48° 10 00'' N - 004° 20 00'' W.
 48° 10 00'' N - 004° 37 00'' W.
 48° 20 40'' N - 004° 37 00'' W.
 48° 21 15'' N - 004° 34 20'' W.
 48° 24 00'' N - 004° 30 40'' W.
 2.2. Limites verticales
 De la surface au niveau de vol 195 (5 950 mètres).
3. Conditions de pénétration
Pénétration interdite H24, à l'exception :
― des vols CAG/CAM liés à l'activité du terrain de Lanvéoc ;
― dérogations exceptionnelles délivrées après accord de la division opérations de CECLANT à Brest.
4. Infractions
Conformément au code de l'aviation civile (art. L. 6211-5), l'aéronef qui s'engage dans la zone interdite sans y être autorisé doit, dès qu'il s'en aperçoit, atterrir sur l'aérodrome le plus proche situé en dehors de cette zone. S'il est aperçu en vol, il doit se conformer à la première injonction, ralentir son allure, descendre à l'altitude imposée et atterrir sur l'aérodrome indiqué.
Les infractions aux dispositions prévues pour la zone interdite sont passibles (art. L. 6232-2) d'une amende de 15 000 € à 45 000 € et/ou d'un emprisonnement de six mois à un an.
En outre, l'autorité publique peut retenir sur place l'aéronef avec lequel une quelconque infraction aux dispositions du code de l'aviation civile a été commise et le pilote est susceptible de poursuites judiciaires (art. L. 6211-4).
5. Services rendus
A l'intérieur de la zone, les organismes de la circulation aérienne assurent aux usagers autorisés à pénétrer les services associés à la classe d'espace G.
6. Organismes à contacter et information des usagers
Les dispositions relatives aux organismes à contacter et à l'information des usagers sont portées à la connaissance des usagers par la voie de l'information aéronautique.
Liens relatifs
Fait le 23 juillet 2013.
Le ministre de la défense,
Pour le ministre et par délégation :
Par empêchement du directeur de la circulation aérienne militaire :
Le directeur adjoint, E. Chatelus
Le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie,
Pour le ministre et par délégation :
Le chef du bureau de la réglementation de la navigation aérienne et de l'espace aérien,
L. Banège



Après 1945

Chemin des ancres

Aviso Enseigne de Vaisseau Jacoubet F 794

Frégate Primauguet

Frégate Alsace

Panthère

Chasseur de mines type tripartite CMT

Patrouilleur austral Abatros

BCR Marne

Half-track-m3

GMC DUKW 353

Pertuisane

Intrépide

Kiosque

Sémaphore du Toulinguet

Amer de Cornouaille

Amers de la Rade

Répartiteur téléphonique

zone aérienne LF-P 112

Voltigeur Mudry Cap 10

Bout des avions remorqueurs

Terminal pétrolier de l'Otan à Lanvéoc

Hélicoptère Alouette III

Vedette de gendarmerie maritime P798

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

BUNKERS - MUR DE L'ATLANTIQUE 1940-1944

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE



A la une :

L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021