Répartiteur téléphonique

MN Marine Nationale.

Porte du répartiteur.

Avant l'avènement du téléphone, les batteries de canons communiquent avec des mâts à pavillons ou des signaux sonores. Les batteries "modernes" ou toutes autres installations militaires côtières nécessitent ensuite des communications téléphoniques dont le réseau apparaît à l'extrême fin du 19ème siècle avec les aléas d'une technique naissante et de grosses difficultés pour gérer la distribution des câbles enfouis et gainés. Les postes de télémétrie sont éloignés des canons. La transmission de la direction de tir doit être prompte. Si au sein des batteries, la téléphonie paraît difficile à maîtriser, la téléphonie jusqu'au quartier général est longtemps incertaine en témoigne les rapports de manœuvre de forcement du Goulet par une marine ennemie qui restituent une réalité décevante, à ce stade seule la télégraphie assure des communications minimales et lentes. Durant plusieurs années, les batteries ne sont pas liées entre elles et bien moins encore envers leurs donneurs d'ordre, ce qui fait que les batteries agissent de façon autonome et aléatoire selon l'estimation de l'officier d'artillerie qui la commande.

Première utilisation militaire du téléphone en France en 1894 au cours de grandes manœuvres. Le téléphone en poste fixe est déployé progressivement et sera en situation complètement opérationnelle à la veille de la première guerre mondiale. En ce qui concerne la presqu'île de Crozon, les premières installations téléphoniques militaires sont à l'épreuve en 1898, lors de la visite du ministre de la Marine Lockroy. Le maillage du réseau téléphonique est alors insuffisant et déçoit les autorités gouvernementales.

La normalisation des méthodes de communication sera entière entre les deux guerres mondiales mais les batteries de côte sont moins nombreuses et souvent déplacées ce qui nécessite une réfection du réseau des câbles incessante.

Lors de l'occupation allemande de 1940-1944, le réseau téléphonique est développé de la même manière avec des répartiteurs – kabelbrunnen – disséminés sur la zone de défense de l'artillerie de marine allemande mais avec les mêmes difficultés de câblage sachant que les batteries germaniques sont elles aussi déplacées trop fréquemment pour que les travaux d'enfouissement des câbles soient optimum.

Après 1945, l'armée française réinstalle de nouveaux équipements mais cette fois avec une technique maîtrisée au service des batteries liées aux considérations de l'Otan jusqu'à la sortie de la France qui quitte l'organisation en 1966. Après cela, les installations militaires sont réduites et l'usage des batteries côtières est définitivement abandonné ainsi que celui des batteries antiaériennes que l'Otan avait exigé durant la guerre froide.

48° 19' 06.7" N
4° 34' 31.3" O



Après 1945

Chemin des ancres

Aviso Enseigne de Vaisseau Jacoubet F 794

Frégate Primauguet

Frégate Alsace

Panthère

Chasseur de mines type tripartite CMT

Patrouilleur austral Abatros

BATRAL Dumont d'Urville

BCR Marne

Half-track-m3

GMC DUKW 353

Pertuisane

Intrépide

Kiosque

Sémaphore du Toulinguet

Amer de Cornouaille

Amers de la Rade

Répartiteur téléphonique

zone aérienne LF-P 112

Voltigeur Mudry Cap 10

Bout des avions remorqueurs

Terminal pétrolier de l'Otan à Lanvéoc

Hélicoptère Alouette III

Hélicoptère Caïman marine NH90

Vedette de gendarmerie maritime P798

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

BUNKERS - MUR DE L'ATLANTIQUE 1940-1944

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE



A la une :

Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Pêche.
Le port du Fret.





°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021