Les avions remorqueurs de cibles offraient des bouts

Cible aérienne textile que les Crozonnais surnommaient saucisse. Le manchon de la longueur d'un chasseur bombardier était tiré par un avion d'exercice. Les points blancs sont des obus en cours d'éclatement.

En 1945, la France bien qu'officiellement victorieuse de l'Allemagne nazie est sans moyens défensifs envers un éventuel envahissement Russe. Les aides aux équipements sont américaines et la militarisation de certains sites stratégiques reste dense. La Presqu'île de Crozon a connu après la seconde guerre mondiale l'installation de batteries antiaériennes françaises sur son territoire. Après l'intégration de la France à l'OTAN en 1949, les militaires Français sont priés de se plier aux désidératas américains, ainsi ils sont contraints de maintenir des procédures de défense aérienne et de mettre en œuvre des exercices réguliers afin de maintenir, voire d'améliorer, les performances des dispositifs. Les Presqu'îliens ont connu à ce titre les séances de tir aux canons sol-air vers des cibles aériennes remorquées par des avions peinturlurés de couleurs vives afin que les artilleurs aient une vision claire entre l'avion de remorquage et la cible en traine arrimée par un câble au treuil de l'avion. Les exercices sous le contrôle de la DAT - Défense Aérienne du Territoire - avaient un intérêt très attendu par certains habitants de la presqu'île. La cible légère de la longueur d'un avion ressemblait à une manche à air parfois surnommée la saucisse volante. Les tirs de DCA - Défense Contre Aéronef/Avion - parvenaient tôt ou tard à détruire cette cible qui se disloquait dans le ciel. Immédiatement après, à cette époque, le pilote de l'avion de tractage larguait le filin dont la récupération faisait la joie des habitants au sol. Des centaines de mètres de bout* (cordage), dans un pays de marins pêcheurs, une aubaine après guerre quand tout manquait.

Parmi les avions en usage, le Potez 567 était un avion français dont la version pour l'aéronavale était en mesure de remorquer des cibles. Le Chance Vought F4U Corsair était un avion américain dont quelques exemplaires furent affectés en France et dont certains d'entre-eux furent aussi des remorqueurs de cible, etc...

La formation des artilleurs passait nécessairement par ces exercices de tirs sur cibles mouvantes. Certaines séances se basaient sur des tirs décalés. Les appareils de visée au sol, grâce à un prisme, décalaient l'orientation du tir pour éviter l'avion remorqueur et toucher la cible aérienne dont la distance avec l'avion était parfaitement connue autant que l'altitude de vol.

Les avions remorqueurs de cibles aériennes existent encore, ce sont souvent des sociétés privées qui utilisent des avions civils modifiés pour les exercices des armées.

*Evitez d'utiliser le mot corde en présence d'un marin. Selon la tradition, il existe deux cordes à bord d'un bateau, celle de la cloche, et celle qui pend les mutins. Le bout est le terme maritime de la corde, du cordage, etc.



Après 1945

Chemin des ancres

Aviso Enseigne de Vaisseau Jacoubet F 794

Frégate Primauguet

Frégate Alsace

Panthère

Chasseur de mines type tripartite CMT

Patrouilleur austral Abatros

BCR Marne

Half-track-m3

GMC DUKW 353

Pertuisane

Intrépide

Kiosque

Sémaphore du Toulinguet

Amer de Cornouaille

Amers de la Rade

Répartiteur téléphonique

zone aérienne LF-P 112

Voltigeur Mudry Cap 10

Bout des avions remorqueurs

Terminal pétrolier de l'Otan à Lanvéoc

Hélicoptère Alouette III

Vedette de gendarmerie maritime P798

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

BUNKERS - MUR DE L'ATLANTIQUE 1940-1944

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE



A la une :

Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021