Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Cimetière de Crozon

RIOU MAIRE BORNIC ADJOINT 1829

La parcelle originelle du cimetière est tronquée par élargissement de la voie extérieure.

Sépulture d'un ancien maire notaire de Crozon, le dernier élu à maintenir le cimetière de St Sébastien.

Concessions démantelées en attente d'un nouvel usage limité dans le temps.

Les deux premières versions de l'église du bourg de Crozon disposaient d'un cimetière comme il se devait couramment du 15 au 18ème siècle. Et comme le voulait la tradition de ces siècles, les notables, les religieux et la noblesse pouvaient faire valoir auprès de l'évêché leur droit d'enfeu et de sépulture au sein même de l'église. Les habitants moins auréolés devaient se satisfaire d'être enterrés autour des murs extérieurs jusqu'à toucher les fondations de l'édifice. La population de Crozon augmentant, il fallut étendre le cimetière en plein bourg qui regroupait les administrations et les logements administratifs ainsi que les familles notables du pouvoir économique.

Des plaintes sont adressées à l'évêché de Quimper concernant les dispositions d'inhumation en la paroisse de Crozon. Les dépouilles sans pierre tombale étaient enterrées à une profondeur de 60cm à 80cm ce qui par grandes pluies faisait apparaître certains membres. Les risques d'épidémie étaient élevés et surtout connus.

L'édit royal du 10 mars 1776 préconisait la création de cimetières extra-urbains. L'obligation royale fut très mal perçue et jamais appliquée, car être enterré loin de l'église convenait aux mécréants mais en aucun cas aux croyants.

L'enclos paroissial de Crozon étant saturé au cours du 18ème siècle, peu à peu les cercueils furent amenés au cimetière de la chapelle de St Sébastien. Les Crozonnais renâclèrent mais la municipalité n'avait pas les moyens financiers d'acquérir un nouveau terrain en l'absence d'un troisième édifice religieux avec enclos. Le cimetière exigu de St Sébastien satura lui-aussi dès le tout début du 19ème siècle. Alors contrainte par la force des choses, la municipalité parvint à acquérir une parcelle, avec l'accord du préfet, aux abords du bourg vierge de toute construction. Il s'agissait d'une révolution funéraire que connurent les communes : un lieu d'inhumation éloigné de l'église ou de la chapelle, hors enclos paroissial définissant la protection éternelle loin du monde terrestre et de ses vicissitudes. Le cimetière du bourg fut abandonné et réemployé en tant que terrain public à usage laïque de sorte que les Crozonnais d'aujourd'hui foulent les Crozonnais d'antan.

La parcelle des missions – terrain recevant occasionnellement les paroissiens en prière en plein-air sous l'égide d'un religieux pour raffermir la foi – fut acquise le 16 septembre 1826 par la municipalité pour 1500 frs pour une superficie de 7533 m². Il s'agit de la partie (Sud) ancienne de l'actuel cimetière qui à l'époque se vit entouré d'un premier mur d'enceinte qui subira moult évolutions à chaque fois que le cimetière sera agrandi par une nouvelle acquisition contiguë. Les piliers d'entrée appartiendraient à l'ancien enclos paroissial du bourg. Une inscription lapidaire rappelle l'ouverture du cimetière : RIOU MAIRE BORNIC ADJOINT 1829. Dès lors le cimetière de St Sébastien perdit son usage.

Les premières tombes de ce nouveau cimetière de Crozon, n'existent pratiquement plus. Le renouvellement des concessions effacent le souvenir des défunts. Cependant, on trouve le caveau d'Yves Corentin Pelliet, maire de Crozon de 1818 à 1826, élu qui n'était pas parvenu à solutionner le problème de la recherche d'un terrain adapté à l'usage de cimetière. Ce ne fut que son successeur, Pierre Riou, maire de 1826 à 1837, qui parvint à réemployer le terrain de mission après, on l'imagine, bien des discussions avec les autorités religieuses.

Ce n'est donc pas la volonté des rois qui transforma la tradition de l'enclos paroissial en cimetière communal mais les considérations pratiques inextricables du manque de place... Un manque de place récurent... Certaines communes refusent désormais l'acquisition de concessions perpétuelles et favorisent les concessions limitées dans le temps... La mort elle-même est intranquille.

Quelques sépultures mémorables : ChanteauLabouretLevenezAviateurs du CommonwealthFilles du Saint Esprit...

48° 14' 42.9" N
4° 25' 5" O

Crozon à découvrir

Patrimoine religieux

Eglise Saint Pierre et retable

Pierres tombales d'église

Eglise Saint-Jean de Leïdez

Chapelle St Fiacre

Chapelle Saint Philibert - St Drigent

Les 2 Chapelles Saint Laurent

Chapelle St Hernot

Chapelle St Gildas

Calvaires de Crozon

Presbytère

Colonie Ker-Jeanne du Portzic

Demeures, vieilles pierres...

Menhirs & dolmens

Four à Chaux de Rozan

Fontaines

Maisons de nobles

Manoir de Trébéron

Manoir d'Hirgars

Manoir de Goandour

Manoir de Lescoat

Manoir de Treyer

Manoir de Kerivoas

Manoir de Quélern

Tal-ar-Groas

L'ancienne forge de Tal ar Groas

Moulins à vent

Maison paroissiale

Gendarmeries et écuries

Bars hôtels restaurants

Les mairies de Crozon

La poste

Maison de l'architecte Netter

Pont de Kervéneuré

Pont de la Poule

lieux

Le port du Fret

L'étang de l'Aber

Rostellec

St Fiacre

Pointe du Guern / Tréboul

Rue Charles Levenez

Rue Louis-René de Caradeuc de La Chalotais

Menez Gorre

Les carrières de Poulpatré

Colonie de vacances

Ramassage industriel des galets

Plage de Lostmarc'h

Pointe et éperon barré de Lostmarc'h

Ile Vierge

Ile Perdue

Tourbière de Tromel

Cale de St Nicolas

Personnalités

Anne Le Bastard de Mesmeur

Sculpteur Jacques Boënnec

Labouret maître verrier

Auguste Dizerbo

Divers

Jumelage Sligo-Crozon

Centre culturel

Centre Hospitalier

Le centre des impôts de Crozon

Crédit Agricole

Cinéma Le Rex

Conserverie Péron

Résidence seniors

Super-Marché Concorde

Résidence de la Marine

La Marianne Crozonnaise

"Petite ville de demain"

Chapelle de ND de Porz Salud

Chapelle de St Sébastien

Chapelle St Michel

Chapelle St Nicolas

Saint Norgard

Cimetière de Crozon

Ecoles

Ecole Jeanne d'Arc - Ecole Sainte Anne - Ecole de Saint Fiacre - Ecole Jean Jaurès - Ecole de Tal ar Groas - CES Alain - Ecole Saint Hernot

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille VallaudSaint Norgard oublié – Pierre Profonde bombardée – Hagiotoponymes de la presqu'île de Crozon – Risque de pollution bactériologiquePorte-conteneurs à l'ancre – Le bilinguisme routier plein de surprises – Lister les boiteux et les idiots ! – Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve – Usages de la prière prônale – Le cimetière de Crozon – Les pierres tombales de noblesse – Les troncs des pauvres – Temples druidiques – Un tronçon d'un ancien Grand Chemin en Argol – Kergoff : vie et mort d'un hameau oublié

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024