Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Menhirs & dolmens en Crozon

La très étendue commune de Crozon conserve, tant bien que mal, des mégalithes dont certains sont significatifs. Cependant, les pillages, les destructions, les déplacements en autres saccages, ont terni l'ampleur des vestiges de la préhistoire locale.

Alignements des menhirs de Landaoudec

Les alignements au Sud-Ouest du fort de Landaoudec.

Les menhirs sont en quartz blanc et cristaux étoilés. L'origine de ces menhirs cause d'intenses débats. Certaines sources affirment que les mégalithes ont une provenance externe à la presqu'île de Crozon. Ce qui conférerait au monument, une haute valeur symbolique au vu des efforts consentis pour le transport et toute la spiritualité qui s'en imprégna. D'autres sources se contentent de supposer que les menhirs sont d'origine locale. Quoiqu'il en soit, ils sont ensoleillés jusqu'aux roses, blancs et jaunâtres.

A l'origine, les alignements traversaient les champs et dépassaient le fort de Landaoudec.

Les alignements de menhirs de Landaoudec ont eu la malchance d'être à la fois sur une ligne de défense militaire symbolisée par la construction du fort de Landaoudec au XIXème, sur un site de bunkers 669 d'une batterie divisionnaire de l'armée de terre allemande au XXème siècle, et sis sur des terres agricoles actuelles. La plupart des menhirs ont été dynamités, cassés et réutilisés. Sur les 400 mètres d'alignements d'origine des menhirs, il ne reste que quelques pierres érigées déplacées. Celles-ci sont enveloppées de verdure en bord de chemin. Il en avait été compté 300 en 1843. Certaines sources estiment que les alignements mégalithiques de Landaoudec furent les plus importants de Bretagne...

D'anciennes gravures attestent d'alignements imposants accompagnés de grandes enceintes de menhirs organisés en courbes.

Des menhirs éparpillés autour du Fort

Les deux menhirs les plus au Sud-Est de l'alignement dans un champ de céréales.

« Ce sanctuaire est établi dans une lande qui avoisine un chemin conduisant de Lanvéoc au manoir de Lescoat ; quelques gros blocs de pierre et trois menhirs dispersés en annoncent l'approche. Deux rangs parallèles de pierres, les unes plantées, les autres posées simplement sur le sol, forment une espèce d'allée ou d'avenue longue, de 77 toises et qui conduit à l'angle oriental de la première enceinte. Cette enceinte, de figure triangulaire, est formée par des blocs de pierre posés ou plantés debout ; deux des côtés du triangle sont droits, le troisième est un segment de cercle, c'est celui du Nord ; celui du Sud a 64 toises de longueur, et celui de l'Ouest, qui forme avec lui un angle droit, en a 26. C'est sur ce dernier, composé de 10 pierres, que l'on remarque deux menhirs plantés à côté l'un de l'autre et paraissant marquer une espèce de porte ; l'un a 7 p. 1/2, l'autre 6 p. 1/2 de hauteur. A cette enceinte triangulaire est adjacente, du côté de l'Occident, une seconde, qui est de figure carrée, et a avec la première un côté commun. Ce carré, formé de blocs plantés ou posés, a 34 toises de l'Est à l'Ouest, et 26 du Nord au Sud. De l'extrémité Sud, du côté qui lui est commun avec l'enceinte triangulaire, part une rangée de pierres formant le demi-cercle, et au bout de laquelle se voit le dolmen ou autel dépendant du temple. Tout auprès, et à l'Orient de ce monument, on voit un alignement composé de 63 pierres peu élevées et rapprochées les unes des autres ; il se dirige d'abord en ligne droite du Sud au Nord, mais prend à son extrémité une légère courbure. Cet alignement semble avoir fait partie d'une enceinte particulière qui entourait un terrain tout couvert de grosses pierres simplement posées sur le sol, et que nous regardons comme marquant autant de sépultures. Le menhir de Landaoudec est entouré de pierres celtiques dispersées sans ordre, mais qui sont trop voisines du temple que nous venons de décrire, pour n'en pas avoir fait une dépendance. On y voit trois menhirs, l'un haut de 9 p. 1/2, l'autre de 7 pieds, et le troisième de 8. Ce dernier, qui est dans le Sud du moulin, est remarquable en ce qu'il a été fendu verticalement en deux. A 300 ou 400 toises dans l'Est du sanctuaire, on trouve, sur le versant d'une petite vallée, un dolmen bien conservé, composé de sept pierres qui soutiennent une table massive de 8 pieds de surface. Ce dolmen dépendait peut-être du monument de Landaoudec. Le manoir de Landaoudec, situé à peu de distance du temple druidique, est aujourd'hui très dégradé et converti en ferme ; il peut avoir été bâti à la fin du XVème siècle, mais rien n'annonce qu'il ait jamais été considérable. Dans une montre à Quimper, en 1562, un sieur de Landaoudec se présentait pour servir en qualité d'arquebusier à cheval, ce qui lui supposait un revenu assez élevé ».
Descriptif de 1844 par le chevalier de Fréminville.

M. Le Bastard de Mesmeur témoigne par sa présence que sous un menhir renversé des alignements de Landaoudec, en 1855, que fut trouvée une hache en diorite. Age de pierre. Il semblerait qu'une seconde fut trouvée, toutes deux conservées par cet homme. En 1975, une hache en A fut trouvée  provenant du site néolithique de Plussulien, haut lieu de polissage des haches il y a 6000 ans. Une dernière hache fut déterrée en 1984.

Au cours de travaux d'aménagement proches du fort de Landaoudec en mai 2021, des pierres ont été mises au jour à nouveau. Elles devaient appartenir aux alignements de Landaoudec qui sont éparpillés sur plusieurs terrains.

Eparpillement de menhirs. sur plusieurs hectares.

48° 16' 13.7" N
4°29'15" O

Le menhir de Lostmarc'h et l'éperon barré

Le menhir de Lostmarc'h

Tous les menhirs ne sont pas des "pierres levées". Il peut s'agir aussi d'un bloc simplement cubique.

Les vestiges des alignements de Lostmarc'h.

Les alignements de Lostmarc'h – littéralement "queue de cheval" - ont disparu. Il y aurait eu trois rangs de menhirs qui auraient été réutilisés pour des constructions du voisinage. Celui qui pourrait être le plus grand d'entre tous (2,80m environ) subsiste fièrement surplombant l'éperon barré. Son volume a du effrayer les ouvriers quant à son démantèlement. 11 autres pierres, de tailles plus raisonnables, subsistent encore mais disséminées sur le site.

Le site de Lostmarc'h a été considéré comme un ensemble mégalithique astronomique. La disposition des menhirs à l'origine était liée à la course du soleil et de la lune. Cette théorie n'est pas sans contradicteurs.

48° 12' 58.8" N
4° 33' 14.5" O

L'Eperon Barré

Vestiges des dolmens de Lostmarc'h

Qaund un dolmen est méconnaissable, il sert de "reposoir" à touristes. Sachant qu'il s'agit d'une sépulture de 4000 ans...

La pointe de Lostmarc'h est connue pour son éperon rocheux, son alignement de menhir mais sont oubliés deux vestiges de deux dolmens qui ont perdu leurs tables respectives.

Menhir la Républicaine - Pointe du Menhir

Le Menhir la Républicaine

La pierre du mariage.

A ses côtés, une dalle de pierre qui était appelée, jadis, le dolmen couché sans pour autant avoir la certitude que ce soit la table d'un dolmen. Le vestige d'un dolmen qui
serait donc une sépulture mégalithique qui avec le temps s'est enrichie d'un pouvoir peut-être magique. Les jeunes-filles qui s'asseyaient longuement
sur cette pierre immuable, pouvaient espérer un bon mari dans l'année.
D'anciennes photos jaunies représentent des adolescentes en costume traditionnel avec leurs sabots de bois aussi, assises sagement en attendant qu'un bon
destin se charge d'elles. Les rêves sont rares, il faut en profiter lentement...

D'autres pierres dans les parages. Elles ne sont pas répertoriées comme mégalithes.

Le Menhir de la Républicaine a porté aussi le nom de Menhir de Ruilance du nom des falaises qu'il surplombe.

Le Menhir La Républicaine est le rescapé d'un dynamitage allemand en mars 1944 parce qu'il se situe à proximité d'un bunker germanique, bunker reconstruit sur le lieu d'un ancien fort républicain français du 19ème siècle. Ce menhir aurait pu servir de point de repère pour un bombardement allié. Brisé par l'explosion, il sera restauré en 1992 et maçonné pour lui redonner une apparence de menhir. Seul le tiers haut est d'origine. Origine Néolithique imprécise.

Le Menhir se situe sur la Pointe du Menhir en bordure du GR34 – rue du Menhir en Crozon. Panorama sur Morgat et l’île de l'Aber.

48° 14' 14.5" N
4° 28' 39.1" O

Le Pont Gaulois

Le Pont Gaulois

Les cupules se trouvent sur le premier tablier mince du pont.

Le Pont Gaulois à l'Est du village de Kervon sur le ruisseau de Kerloc'h, a été élevé au 19ème siècle avec des éléments de pierre du Dolmen disparu de St Efflez (Ar Grungel) par un des propriétaires au hameau de la Boissière. Les dalles du tablier datent de 3000 ans avant JC. Le lieu choisi pour cette élévation correspond à un gué gallo-romain. Le village de la Boissière (littéralement : buis) est construit sur des ruines gallo-romaines.

Présence d'énigmatiques cupules sur le tablier du pont. Des creux créés par des hommes au Néolithique (et sans doute modifiés depuis) pour une expression spirituelle inconnue.

Dolmen simple de Kerdreux


Le petit dolmen de Kerdreux, appelé dolmen simple, serait de l'époque de l'âge de bronze ancien (-1800 -1500 avant JC). Les sépultures d'alors sont beaucoup plus rudimentaires que celles des périodes précédentes. De plus, ce dolmen est une sépulture individuelle. Il est fini le temps des grandes chambres funéraires dans lesquelles reposaient de nombreux corps. Bientôt les dolmens vont disparaître et seront remplacés par de simples pierres posées au sol. Elles recouvrent les cendres du défunt.

En premier plan, ce qui ressemble à une table de dolmen (la dalle supérieure horizontale). Le dolmen de Kerdreux, n'était peut-être pas l'unique sépulture des lieux.

Le dolmen se situe au Sud-Ouest du village de Kerdreux, non loin de la plage de la Palue. Un chemin vous y conduit.

48° 11' 58.8" N
4° 32' 39.0" O

Dolmen de Rostudel

La table ne tient que sur quelques centimètres.

La particularité du dolmen de Rostudel - Ar Men Lian - est de porter sur son orthostate Nord, façade Nord-Est le graphisme d'un voilier et ce qui semble être des initiales. Sur certaines photos du début du 19ème siècle, ce voilier est présent. Cette nef taillée dans la pierre a donc au moins un siècle d'existence. Les initiales paraissent plus sommairement travaillées et pourraient être beaucoup plus récentes.

Le dolmen se trouve dans la lande entre Morgat et le Cap de la Chèvre, juste avant le village de Rostudel.

48° 18' 62" N
4° 53' 60" O

Le dolmen de Keradiguen

Le dolmen de Keradiguen de la D791 (2014)

Le dolmen au bord de la départementale D791, à l'Ouest du lieu-dit de Keradiguen, est sur une terre agricole. Sa table semble avoir glissé. Il aurait appartenu à un grand ensemble de dolmens et de pierres levées en cercle. L'agriculture a eu raison de ce site mégalithique.

Dolmen de Keradiguen (2015)

48° 15' 21.9" N
4° 23' 11.4" O

Menhir de Crozon Toul aniou

Menhir de Crozon Toul aniou

Le menhir de Crozon de Toul aniou en quartz gédinien a-t-il été déplacé ? Quelques rumeurs le prétendent. Il y a été trouvé, il y a longtemps, une hache polie en quartzite. Il existait un dolmen non loin de là qui a été détruit lors de la construction du fort de Crozon. Quoiqu'il en soit, c'est un miraculé car il est au coeur de la commune de Crozon. Aujourd'hui, il passe pour une pierre levée décorative sans histoire. Cette roche s'est formée il y a 400 millions d'années. Des hommes préhistoriques l'ont levée il y a environ 3000 ans.

48° 14' 49.7" N
4° 30' 10.7" O

Le dolmen de la Pointe de Dinan

Le dolmen de la pointe de Dinan

Le Cap de la Chèvre à l'horizon Sud.

La Pointe de Pen Hir, les Tas de Pois à l'horizon Nord.
Le château de Dinan en premier plan.

Le dolmen de la Pointe de Dinan est un mégalithe des plus discrets. La plupart des randonneurs passent à côté de lui sans le voir au bord du GR34. Un gros caillou parmi des tas de cailloux ! Il appartenait à un ensemble mégalithique dont un tumulus de 17m de diamètre aujourd'hui disparu. Quelques pierres voisines du dolmen témoignent de ce passé.
Le Menez Cosquer du Kastell Dinn est dans un site magnifique qui donne sur une vue panoramique partant du cap de la Chèvre (au Sud), jusqu'à la Pointe de Pen Hir (au Nord). Le Château de Dinan est à proximité, à voir absolument. Ne cherchez pas un château fort, il s'agît d'un îlot rocheux.

Menhirs de Raguénez

Deux menhirs de quartzite côte à côte, dont un aux teintes rosées.

Un 3ème menhir de taille modeste en bord du chemin.

Les 3 menhirs de Raguénez se situent de part et d'autre du chemin agricole qui relie le village de Raguénez et de Kerglintin-Tréboul à proximité de l'île de l'Aber. Chacun s'accorde à penser qu'ils sont les vestiges d'un possible alignement mégalithique aujourd'hui disparu.

48° 13' 47.4" N
4° 25' 25.3" O

Dolmen de Persig (vestiges)


Les vestiges du dolmen de Persig sont aujourd'hui insignifiants et se situent sur le GR34, sur le bord Sud de la falaise qui domine la plage de Persig. Un paysage sauvage, abrupt qui s'apprécie d'autant plus que la mer est déchaînée. (Sud de La Plage de La Palue).

Ce dolmen de taille modeste a subi une dégradation majeure au début du 20ème siècle. Des personnes ont jeté en contrebas la table du dolmen qui se retrouve prête à tomber dans l'océan dès que l'érosion naturelle aura effondré la terre qui la retient encore.

La pierre prête à basculer en premier plan est la table du dolmen.

Le dolmen de Persig se trouve au sommet, à gauche de la falaise. (Non visible sur la photo). La table est dans le cadre rouge.

48° 11' 18.8" N
4° 32' 55.5" O

Menhir de Goulien

Le menhir couché de Goulien se situe sur les pentes Sud (au sommet ou presque) du village de Goulien. Ce menhir recensé en 1835 par le Chevalier de Fréminville, archéologue, dessiné élevé par Paul Maufras du Châtellier, préhistorien du Finistère du 19ème siècle, s'est donc couché à une époque moderne. Volonté humaine ? Erosion du sol ? Pas de faits précis pour ce bloc de quartzite gédinnien qui après sa chute avait disparu sous les broussailles. Ce n'est qu'en 1994, que le menhir fut redécouvert par un passionné d'histoire de Crozon, Didier Cadiou. Aujourd'hui, le menhir semble bien voué à un second oubli. L'acidité des épines de pin empêche l'envahissement complet de la parcelle par les mauvaises herbes, néanmoins, le promeneur devra avoir de bons yeux pour déceler cette présence mégalithique dans ce boqueteau de résineux.

Menhirs de Kerellot-Tréflez

Parc an hir ven

Le menhir de Kerellot est au bord de la route, visible de tous. Il s'agit d'un menhir tronqué pour une raison inconnue. Il lui manque sa partie haute. Il est probable que ce menhir appartenait à l'alignement de Tromel dont il ne reste que quelques vestiges. Non de loin de là, les alignements de Lostmarc'h et l'éperon barré. Ces lieux ont eu une intense activité religieuse, il y a 4500 ans environ.

48° 13' 20.8" N
4° 32' 30.1" O

Deux autres petits menhirs se font une place malcommode au bord d'un chemin de petite randonnée à proximité.

48° 13' 23.1" N
4° 32' 30.3" O

Menhirs et dolmen de Tromel

Les menhirs et le dolmen de Tromel sont les vestiges d'un alignement ou d'un ensemble mégalithique dont il ne reste plus grand chose. Un menhir en bord de route, un autre en bordure de pré dans la zone protégée de Tromel, tout proche, un dolmen "gigantesque" recouvert de végétation au milieu de ce même pré. Un dolmen couché, dont les pieds ont, soit disparus, soit se sont enfoncés dans une terre molle gorgée d'eau, les tourbières de Tromel sont aux alentours.

Ce menhir est dans le fossé en bord de route, d'autres pierres non identifiées l'acompagnent.

Dans le pré, à gauche un menhir, à droite dans le taillis, un dolmen.

La table de 4m sur 2.5m du dolmen, épaisseur 1m, c'est du lourd !

Goarem ar Mean guen
Goarem ar Haot
Ensemble mégalitique du Moulin Blanc.

Menhir de Belbeoc'h en Crozon

Le menhir de Belbeoc'h est au bord de la route D308 entre Crozon et la pointe de Dinan. Une route très fréquentée et pourtant, ce mégalithe passe complètement inaperçu car il sert de borne pour une entrée de terrain. Il est petit, donc discret par nature.

Dolmen de Kerbénéon dans un carneillou ?

Menez Croas ar Vroac'h

Le dolmen de Kerbénéon est dans un état critique, sa table est en oblique, il manque au moins un piétement. En plein milieu d'un camp de vacances, il est accompagné de grosses pierres éparses en quartzite gédinnien, tout comme le dolmen, sans alignement apparent, qui pourraient être les vestiges d'un carneillou. Un cimetière ancien, dont les sépultures étaient une pierre posée au sol marquant le lieu d'inhumation des personnes.

Ci-dessous, quelques exemples des pierres "mystérieuses" qui accompagnent le dolmen, plusieurs dizaines de mètres à la ronde, parfois. Lieu appelé aussi Tal-ar-menhir.

Pas de méprise, vous avez ici une pierre (à droite) "multi-millénaire" et un parterre (en arc à gauche) contemporain.

Menhir de Cléguer Leïdez

Un menhir de 2.60m.

Une pierre plate juste derrière.

Table de sacrifice ?

Un autre menhir d'1.50m, tout proche.

Le menhir de Cléguer Leïdez à Crozon en Finistère est égaré contre une clôture de terrain militaire et élevé en bordure d'un pré au milieu de nulle part ! Son originalité provient de cette pierre plate d'1,50 m² environ à son pied qui aurait été, pour certains, une table de sacrifice. Très proche encore une pierre plus modeste en bordure de fossé. L'ensemble mégalithique est un vestige d'un alignement aujourd'hui disparu. La végétation enveloppe les 2,60m de haut de ce menhir qui ressemble aux menhirs de nos imaginaires.

3 Menhirs de la maison des Minéraux de St Hernot Crozon

Un premier menhir avec des faces plates.

Un second menhir avec une jolie courbe. Il fait 5 m !

Le troisième menhir. Le menhir penché.

Des pierres mystères.

Non loin de la maison des Minéraux, en prenant le chemin qui mène à l'Ile Vierge, vous trouvez à la hauteur d'une bâtisse, dans les fossés de droite et de gauche deux menhirs couchés. L'un de 3 mètres, l'autre de 5 mètres. Ils devaient être magnifiques érigés.

Un troisième menhir ayant une forme de canine est penché dans la lande qui recouvre un ancien pâturage bordé de murets en pierres sèches. Ce menhir moins impressionnant est accompagné de plusieurs pierres envahies par la végétation. Impossible d'affirmer qu'il s'agisse de vestiges mégalithiques, impossible de ne pas y penser cependant...

Menhir Pierre du Cercueil - Rue de la Chalotais

Menhir : Pierre du Cercueil

Le chemin du Cré était un chemin pierreux ardu. (rue de la Chalotais)

Les défunts venaient du port de Morgat sur la droite de l'image et bien au delà du mont.

Il n'est pas rare de rencontrer un bloc de pierre sur la Presqu'île de Crozon. Certains Crozonnais affirment qu'il y a plus de "cailloux" que de champignons sur les terres du Bout du Monde. Ce n'est peut-être pas faux. Il y a des pierres qui se distinguent des autres même si, le temps passant, les souvenirs s'effacent...
La pierre qui se situe en haut de la rue de La Chalotais (croisement rue Lamartine) fut un menhir durant "sa jeunesse"... Comme beaucoup d'entre-eux, il fut couché.
Le destin de ce menhir est quelque peu exceptionnel : il fut connu de tous les anciens de la Presqu'île et sans doute craint. Cette pierre fut utilisée comme reposoir pour recevoir les cercueils morgatois ainsi que ceux des hameaux plus au Sud, jusque vers Rostudel.

Les morts étaient transportés en charrette. La famille du défunt venait de faire plusieurs kilomètres à pied dont la fameuse rue de la Chalotais (anciennement chemin le Cré) extrêmement pentue. Le cheval peinait, pour l'épargner, il fallait descendre le cercueil au bas du chemin le Cré. Des hommes portaient le cercueil à l'épaule sur la partie la plus raide de la voie caillouteuse. Le menhir recevait le cercueil momentanément, pour une pause salutaire. Après une reprise en main, le cercueil retrouvait l'attelage du corbillard avant de rejoindre l'église qui n'était plus très loin. L'importance du cortège funéraire en disait long sur la notoriété du défunt. Un très sérieux indice de bonne réputation !

Ce menhir de "ville" mériterait sans doute un peu plus de considération pour "services rendus" depuis des millénaires jusque dans les années 1920.

48° 14' 37.7" N
4° 29' 38.2" O

Le dolmen de Kerazoret

Le dolmen de Kerazoret

Pied gauche.

Pied droit.

Le dolmen de Kerazoret est au bord de la D791 à la proximité Est de Tal ar Groas. Au bord de la départementale mais derrière le talus ce qui fait que des milliers de vacanciers passent en voiture sans le voir. Une belle table inclinée plus grande qui n'y paraît et deux pieds discrets partiellement enfouis.

Le dolmen est au pied du chêne !

48° 15' 3.1" N
  4° 23' 53.3" O

Menhirs de la rue du Général Lamoricière en Crozon

Un groupe de petits menhirs sur les bas côtés de la rue du Général Lamoricière en Crozon. Des petits menhirs citadins qui pourraient bien disparaître si ceux-ci n'étaient pas reconnus comme des éléments millénaires du patrimoine.

Dolmens de Par Ar Veil en Crozon – école Jean Jaurès

A l'entrée Sud de l'école Jean Jaurès, sur des pelouses, deux tables de deux dolmens. Les orthostates (pieds), souvent au nombre de trois, ont disparu sans doute employés dans les constructions voisines, voire l'ancienne école Jean Jaurès aujourd'hui remplacée par l'actuelle.

Les vestiges des dolmens de Par Ar Veil en Crozon gisaient dans un fossé et en furent extraits pour être sûr de ne pas les égarer.

Il n'est pas exclu que ces deux tables aient appartenu à une allée couverte. Une sorte de couloir funéraire dont elles auraient été les plafonds qui dans ce cas accueillait plusieurs dépouilles.

48° 14' 42" N
4° 29' 43.8" O

Le menhir de Men Bris en Crozon

Le menhir de Men Bris est une trouvaille de chantier qui a été redressée dans un jardin d'une propriété privée en Crozon. Son allure de colonne « parfaite » est inhabituelle. Il se voit en se promenant rue du Portzic, sur le trottoir de droite en descendant vers Morgat, bienheureux d'être un rescapé.

Vestiges du site mégalithique de Kernavéno en Crozon

Les pierres de Kernavéno semblent être les vestiges d'un site mégalithique sans pour autant offrir la moindre certitude quant à son aspect d'origine. Peut-être un dolmen éparpillé...

48° 14' 18.2" N
4° 33' 03.4" O

Cairn de la pointe du Guern

A proximité de la pointe du Guern en Crozon, un cairn – tas artificiel de pierres localisant un lieu – dont l'origine mégalithique n'est plus appréciable tant la dissémination des vestiges complique la compréhension du site partiellement recouvert de pierres collectées dans les parages durant l'épierrage d'une surface jadis agricole.

Certains y voient un dolmen disloqué... Les mégalithes sont progressivement avalés par la lande et les ajoncs tout particulièrement.

La grande beauté paysagère des environs mérite une visite.

48° 13' 27" N
4° 24' 40.2" O

Menhir de Tal Ar Menhir en Crozon

Le menhir couché de Tal Ar Menhir en Crozon est un joli quartzite en limite de propriété et en bord de chemin à quelques pas au Nord de Rostudel. Selon sa nature minérale et l' «abondance» de quartzite dans le voisinage jusqu'aux falaises proches, on peut supposer que cette pierre fut choisie localement sans être déplacée depuis de longues distances ce qui est arrivé dans plusieurs cas de mégalithes en presqu-île de Crozon ayant traversé la rade en barque...

48° 10' 52" N
4° 32' 45.2" O

Crozon à découvrir

Patrimoine religieux

Eglise Saint Pierre et retable

Eglise Saint-Jean de Leïdez

Chapelle St Fiacre

Chapelle Saint Philibert - St Drigent

Les 2 Chapelles Saint Laurent

Chapelle St Hernot

Calvaires de Crozon

Presbytère

Colonie Ker-Jeanne du Portzic

Demeures, vieilles pierres...

Menhirs & dolmens

Four à Chaux de Rozan

Fontaines

Maisons de nobles

Manoir de Trébéron

Manoir d'Hirgars

Manoir de Goandour

Manoir de Lescoat

Manoir de Treyer

Manoir de Kerivoas

L'ancienne forge de Tal ar Groas

Moulins à vent

Maison paroissiale

Gendarmeries et écuries

Bars hôtels restaurants

Les mairies de Crozon

La poste

Maison de l'architecte Netter

lieux

Le port du Fret

L'étang de l'Aber

Rostellec

St Fiacre

Pointe du Guern / Tréboul

Rue Charles Levenez

Rue Louis-René de Caradeuc de La Chalotais

Menez Gorre

Les carrières de Poulpatré

Colonie de vacances

Ramassage industriel des galets

Plage de Lostmarc'h

Personnalités

Anne Le Bastard de Mesmeur

Sculpteur Jacques Boënnec

Labouret maître verrier

Auguste Dizerbo

Divers

Jumelage Sligo-Crozon

Centre culturel

Centre Hospitalier

Le centre des impôts de Crozon

Crédit Agricole

Cinéma Le Rex

Conserverie Péron

Résidence seniors

Super-Marché Concorde

Résidence de la Marine

Ecoles

Ecole Jeanne d'Arc - Ecole Sainte Anne - Ecole de Saint Fiacre - Ecole Jean Jaurès - Ecole de Tal ar Groas - CES Alain - Ecole Saint Hernot

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Recherches

Ce qui semble être un réservoir sur la commune de Camaret : vos connaissances à son propos seraient les bienvenues. D'avance Merci.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2022