Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Nids d'abeilles sauvages solitaires dans une falaise maritime

Colletes hederae, l'abeille du lierre - Abeille solitaire qui nidifie dans des lieux sablonneux , une paroi de dune, une paroi tendre de falaise, ce qui est le cas ici. La couleur rouge provient de l'oxyde de fer. La mer est à deux pas...

A la fin de l'été cette abeille oeuvre à sa reproduction avant de mourir durant l'hiver. La nouvelle génération vivra dans la galerie avec un dépôt de nourriture à disposition avant de sortir du nid et de se reproduire.

Les Colletes hederae pollinisent le lierre essentiellement. L'abeille du lierre est pacifique et s'observe sans danger.

Une coulée de boue constitue un habitat agréable pour cette abeille sauvage.

De petites colonies d'abeilles solitaires - Andrènes - nichent dans des parois de falaise dans des matériaux tendres, malléables, qui se travaillent avec patience. Des terres argileuses humides, des sables argileux, des terres saturées de fer...

Chaque abeille creuse une galerie horizontale dont les parois peuvent être renforcées par un ciment du matériau agrémenté de salive, de nectar, tout dépend des résultats attendus. Au fond de la galerie, une cellule "confortable" pour y déposer un œuf fécondé. La cellule est ensuite refermée d'une paroi légère parfois avec du pollen.

Le travail d'un nid d'abeilles sauvages est fastidieux mais nécessaire pour la survie des abeilles sauvages quelle que soit l'espèce, quelle que soit sa méthode de nidification... Un travail de galerie qui ressemble à celui des hirondelles de rivage.

La très vaste famille des Andrènes (1300 espèces dans le monde dont 150 en France) est constituée d'abeilles solitaires qui en réalité vivent par petits groupes en creusant des nids dans les dunes ou les talus de terre tendre. Elles ne peuvent vivre en ruche, ce serait contre nature et amènent le polen récolté dans leur nid : une galerie proche du niveau du sol. Le mâle est toujours plus petit que la femelle. Quant aux couleurs le noir, le doré-jaune, le roux souvent...



Faune

Bourdon roux - Abeille - Abeille charpentière - Taon - Les mouches - Araignée crabe - Araignée Epeire diadème - Araignée Epeire concombre - Carabe violet - Cétoine dorée - Cardinal rouge - Criocère du lysGendarme - Chenilles processionnaires - Cicadelle - Cercope - Hanneton commun - Doryphore - Crache-sang - Guêpe commune + reine - Guêpe Poliste - Frelon asiatique - Lamie tisserand - Libellule Demoiselle Agrion - Sympétrum strié - Punaise verte - Punaise arlequin - Punaise nébuleuse - Syrphe - Criquet du brome - Puceron vert - Tipule Cousin - Otiorhynque - Coccinelle à 7 points - Fourmi genre Formica - Dasyte émeraude - Oedémère Noble

Méduses - Vélelle - Ponte de calmars - Bucarde - Telline - Crabe coryste - Crabe vert Etrille - Crabe araignée - Crevette Bouquet - Dauphin - Dauphin ambassadeur - Etoile de mer - Vers Eulalie - Hermelle - Huître sauvage - Identification des coquillages - Nasse réticulée - Phoque - Pouce-pied - Anatife - Tomate de mer - Rorqual - Baleine - Ligie océanique - Oursin-cœur

Belette - Blaireau - Martre des pins - Chauve-souris - Cheval breton - Chèvre - Chevreuil - Ecureuil - Lapin de Floride - Ragondin - Musaraigne

Crapaud - Triton

Lézard - Lézard vert - Orvet - Salamandre - Couleuvre à collier

Escargot de mer - Escargot des bois - Escargot des jardins - Oxychilus cellarius - Theba pisana - Cochlicella acuta - Escargot de Quimper - Limace

Toile blanche sur les plantes

Le môle de Lanvéoc – Container chinois – Le pont sans maître : Kervéneuré – Hommage au Nuage Bleu – La rafle de Crozon – La ravageuse Pyrale du buisSablière sculptée – Les coupes Rulianec et Breitling : Tennis-Clud de MorgatTal ar Groas ...

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2022