Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Escargot de Quimper
Elona quimperiana

L'escargot de Quimper – Elona quimperiana – est un escargot protégé depuis 1979 qui ne mange pas de salade verte mais plutôt des produits avariés ou morts autant parmi la flore que parmi la faune en ce qui concerne les très petits animaux en voie de décomposition. Pas de produit frais donc. Le jardinier ne craint rien, au contraire. Plutôt discret, il est peu actif et s'agace des temps secs et froids. Il est heureux quand il bruine et que la lumière est faible. Dès que ses conditions de vie sont atteintes, il vit au ralenti des semaines durant. Sa répartition géographique se limite à l'Ouest de la Bretagne et à la côte Nord de l'Espagne. Comment a-t-il fait pour coloniser deux régions distinctes... On pensa à des liaisons maritimes qui auraient facilité des transferts involontaires mais les scientifiques se chamaillent là dessus et les escargots de Quimper ont toujours évité soigneusement de commenter les suppositions humaines.
Une coquille translucide qui permet de voir à l'intérieur. Les tâches sombres sont les tâches du manteau et non de la coquille.
Pourquoi ce nom ? Un naturaliste  – Le Borgne de Kermorvan (capitaine d'artillerie à la retraite vivant à Quimper) – le découvrit officiellement en 1817. La population locale connaissait l'animal mais ne s'en préoccupait guère.
L'escargot a failli se faire appeler Elona Corisopitensis par la science de l'époque mais en hommage à son découvreur, un militaire mutilé, on reconvertit in-extrémis son nom latin en Quimperiana. Il aurait pu se faire appeler aussi Helix Kermorvani Nob mais la personnalisation parut excessive.

A sauvegarder !



Faune

Bourdon roux - Abeille - Abeille charpentière - Taon - Les mouches - Araignée crabe - Araignée Epeire diadème - Araignée Epeire concombre - Carabe violet - Cétoine dorée - Cardinal rouge - Criocère du lysGendarme - Chenilles processionnaires - Cicadelle - Cercope - Hanneton commun - Doryphore - Crache-sang - Guêpe commune + reine - Guêpe Poliste - Frelon asiatique - Lamie tisserand - Libellule Demoiselle Agrion - Sympétrum strié - Punaise verte - Punaise arlequin - Punaise nébuleuse - Syrphe - Criquet du brome - Puceron vert - Tipule Cousin - Otiorhynque - Coccinelle à 7 points - Fourmi genre Formica - Dasyte émeraude - Oedémère Noble

Méduses - Vélelle - Ponte de calmars - Bucarde - Telline - Crabe coryste - Crabe vert Etrille - Crabe araignée - Crevette Bouquet - Dauphin - Dauphin ambassadeur - Etoile de mer - Vers Eulalie - Hermelle - Huître sauvage - Identification des coquillages - Nasse réticulée - Phoque - Pouce-pied - Anatife - Tomate de mer - Rorqual - Baleine - Ligie océanique - Oursin-cœur

Belette - Blaireau - Martre des pins - Chauve-souris - Cheval breton - Chèvre - Chevreuil - Ecureuil - Lapin de Floride - Ragondin - Musaraigne

Crapaud - Triton

Lézard - Lézard vert - Orvet - Salamandre - Couleuvre à collier

Escargot de mer - Escargot des bois - Escargot des jardins - Oxychilus cellarius - Theba pisana - Cochlicella acuta - Escargot de Quimper - Limace

Toile blanche sur les plantes

Le môle de Lanvéoc – Container chinois – Le pont sans maître : Kervéneuré – Hommage au Nuage Bleu – La rafle de Crozon – La ravageuse Pyrale du buisSablière sculptée – Les coupes Rulianec et Breitling : Tennis-Clud de MorgatTal ar Groas ...

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2022