Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Camaret-sur-mer

Le sillon de Camaret-sur-Mer au lever du jour.

Le Port de Camaret-sur-Mer

De la pêche à la plaisance.

Camaret-sur-Mer s'est fait connaître en tant que port de relâche dans le monde occidental depuis des siècles. Les navires venaient à l'abri des tempêtes avant de repartir au large.

Camaret à découvrir

Aller à l'essentiel

Pointe de Pen-Hir

Manoir de Saint Pol Roux

Phare du Toulinguet

Tour Vauban

Alignements de Lagatjar et plus...

Patrimoine religieux

Eglise Saint Rémi

Chapelle ND de Rocamadour

Chapelle de Saint Julien

Calvaires

Pointe du Grand Gouin - du Couvent

Chanoine Bossennec

Le port, les quais...

Cimetière de bateau

Feux d'entrée du port

Arche de Camaret

Grue à mâter d'armement

Etang de Prat ar Pont & submersions

Quais

Brise-lames du port Vauban

Quartier du Stivel

Sauvetage en mer

Slipway

Béziers conserverie

Cabanes noires de coaltar

Chantier naval

L'usine rouge

Pressage des piles de sardines

Grand Magasin

Port de plaisance

Fresque murale Sevellec Henriot

Des pierres...

Villas de la Montagne – des artistes

Abri du marin

Hôtels "historiques"

In hoc signo vinces

Maison d'armateur

Maison des mareyeurs

Rues de Reims, Dixmude, de la Marne

Place St Thomas

Moulin à vent

Rue/impasse du Moulin Cassé

Pont du Kerloc'h

Réservoir à eau de la gare

Abattoir

Fontaines

Salle de Venise

Station service Purfina

Histoire

La vague artistique 19-20ème

Limites communales

Rue Georges Ancey

Chez Mémé Germaine

Auberge de jeunesse

Divers

Borne 1000km GR34

Ecole du Lannic

Ecole du Kerloc'h

Réparation mécanique

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Le toponyme de Camaret pourrait provenir du sillon de galets qui fit longtemps office de protection naturelle du port de pêche dès l'antiquité. Les pierres charriées par les différents courants d'eau de mer et d'eaux douces locaux, se sont accumulées en bon ordre avant d'être renforcées par un endiguement d'origine humaine. Le phénomène géologique fréquent en rade de Brest a dessiné un sillon courbe qui en breton se dit  kam = courbe, éret /éro = sillon. D'anciens textes parlent de Kamélet / Kaméret... L'écriture bretonne fut longtemps phonétique sacrifiant une orthographe stable au profit d'interprétations variables.

CAMARET - KAMELED : blasonnement - D'azur à la nef équipée, habillée et pavillonnée d'argent, voguant sur une mer de sinople, senestrée d'une tour d'or, maçonnée de sable et ouverte de sable; au chef d'hermine.
Première interprétation en 1878. Création définitive par la Commission Départementale d'Héraldique qui met en image une nef en mémoire de la bataille de Trez-Rouz le 18 juin 1694 tout en mettant en avant la Tour Vauban corrélée à cette victoire.
Devise : « custos oræ aremoricæ » - gardienne du littoral armoricain. Accordée par Louis XIV.

Recherches

Par curiosité, pour savoir quel est le vestige qui se trouve dans votre jardin ou la ruine en pierres ou en béton que vous avez vue en promenade, vous pouvez participer au recensement du patrimoine de la presqu'ile de Crozon afin de mettre en valeur l'histoire de notre territoire. D'avance merci de participer ICI à la localisation des trouvailles locales.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2022