Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Jacques Mansion : 1er résistant officiel en presqu'île de Crozon

Le premier acte de résistance de la presqu'île de Crozon répertorié de manière officielle dans les archives du 2ème Bureau à Londres, Bureau du renseignement militaire créé en juillet 1940 suite à l'appel à la résistance du général de Gaulle le 18 juin 1940 qui déclenchera le mouvement de la « France Libre » est celui de Jacques Mansion.

Pour revenir au contexte de l'époque, il faut rappeler quelques dates. La seconde guerre mondiale débute en 1939 et arrive à Brest ainsi qu'en presqu'île de Crozon le 19 juin 1940. Jusqu'alors, durant les premiers mois du conflit, les Presqu'îliens voient cela de loin, puis, virent dans l'angoisse en ce funeste mois de juin sachant que les tortionnaires allemands, tels qu'ils sont réputés, approchent dangereusement. Jusqu'alors, on se contentait d'être pro Maréchal Pétain si l'on était de droite, ou pro socialiste ou communiste s'il on était de gauche. La guerre se faisait au comptoir. Il n'y a donc pas de résistance en presqu'île, simplement des témoins d'une époque tragique. Les transferts des militaires français, anglais et polonais... en panique au port de Camaret, vers des navires de guerre français à Ouessant, ceci à bord de barques sardinières, les 15, 16, 17 et surtout 18 juin, ne sont pas considérés comme des actes de résistance de la part des pêcheurs camarétois sachant que les Allemands n'occupent la presqu'île qu'à partir de 12h15 le 19 juin.

Début juillet 1940, des tracts sont diffusés par des jeunes locaux. Tracts communistes anti-nazis vite décollés des murs... Quelques pêcheurs sont partis pour l'Angleterre par bateau de pêche. Quelques crispations entre les autorités allemandes et françaises inquiètent les habitants. Rien de bien significatif.

Jacques Mansion (1914-1990) d'origine francilienne, installé comme commercial chez un négociant en vin d'Algérie à Brest est mobilisé en 1939 et se trouve blessé dans la région de Nancy par une mine anti-char française en avril 1940. Soigné, guéri mais réformé, le militaire n'accepte pas la défaite et rejoint Londres le 17 juin et se met à la disposition du service de renseignement français expatrié. Après une enquête sur sa légitimité et ayant vécu en région brestoise, il est désigné agent de renseignement pour la presqu'île de Crozon dès juillet 1940.

Les Anglais attendent l'invasion des îles britanniques par les troupes d'Hitler. Certains prétendent que la chose est impossible faute de marine suffisante, d'autres affirment le contraire. La ville de Brest est reconnue pour être une base arrière dans le projet d'attaque de l'Angleterre. Les Anglais veulent savoir si les Allemands stockent du gaz de combat en presqu'île et quels moyens de défense emploient-ils pour soutenir la forteresse de Brest. La nomenclature des troupes d'occupation de Brest et sa région donnerait une indication sur les intentions belliqueuses de l'armée allemande.

L'agent de renseignement est envoyé par une vedette militaire anglaise sur les côtes de Morlaix (Plougasnou). La brume empêche la finalisation de l'infiltration, retour au point de départ. Nouvelle tentative à partir du port de Penzance (19 juillet – date variable selon les sources), cette fois à bord d'un bateau de pêche français avec un retour par bateau de pêche (5 septembre – date variable selon les sources). Jacques Mansion – dit « Jack » – est le premier* des cinq agents envoyés par le Général de Gaulle en France (Maurice Duclos – Calvados, Alexandre Beresnikoff – Normandie, Pierre Fourcaud – Côte Atlantique Sud, Gilbert Renault – futur Colonel Rémy installe le premier poste radio en Bretagne). La priorité du général est d'abord de rameuter les forces françaises dans les ports libres de l'Afrique du Nord.

La mission de Jacques Mansion est avant tout une « politesse » à l'égard des services britanniques qui s'inquiètent de l'avenir du royaume. Jacques Mansion est discrètement déposé au cap de la Chèvre (de nuit selon certaines sources) au pied d'une falaise tenue par l'armée allemande. On peut supposer qu'il ait enfilé une tenue de pêcheur identique à celles de ses convoyeurs pour passer inaperçu. Le Brestois d'adoption répertorie la nature des troupes allemandes qui après l'avant-garde parachutiste s'est muée en troupe de forteresse. Des troupes statiques conventionnelles non destinées à des attaques commandos. Quant au matériel allemand de côte, tout est en chantier en situation de campagne, l'heure des bunkers n'a pas encore sonnée. Quelques batteries françaises sont immédiatement investies. Des artilleurs allemands dorment sous la tente proche de leur canon en position provisoire. Il est probable que les détails rapportés par Jacques Mansion et mentionnés sur des cartes élaborées par lui-même, aux services secrets anglais – Intelligence Service – aient été analysés comme une force d'occupation et non comme une force stratégique.

Certaines sources suggèrent que Jacques Mansion aurait eu un contact avec un opérateur radio sur place mais le trouvant trop voyant, il s'en serait méfié puis l'aurait écarté. Par contre les pérégrinations presqu'îliennes se sont certainement faites avec des complicités locales favorables à l'esprit de résistance d'ailleurs, l'agent serait revenu en Angleterre avec quelques bonnes adresses de personnalités de confiance, pour plus tard, au cas où...

Le réseau de résistance « Johnny » enquêtera plus tard sur les gaz et brouillards artificiels utilisés par les Allemands pour défendre le Goulet de Brest.

La résistance de la presqu'île sera d'abord une organisation d'exfiltration des pilotes alliés et de renseignements. Impossible de combattre directement, au plus fort de l'occupation, il y a plus d'Allemands que de Français en presqu'île de Crozon.

* Historiquement Jacques Mansion est le premier agent français de la France Libre a avoir foulé le sol Français, en l'occurrence la presqu'île de Crozon. Cependant un autre Français, l'officier Hubert Moreau, directement employé par l'Intelligence Service l'aurait précédé dans un autre contexte. En définitive, les services secrets anglais ont certainement eu recours à des agents français dès le début de la guerre voire dans les mois qui précédèrent la déclaration de celle-ci. Ces agents n'avaient pas le statut de résistants.



Destins de guerre

19 juin 1940 premier jour d'occupation allemande

Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?

19e RI & 118e RI

2e RAC & 3e RAP

13ème RIC

87e RIT

Manœuvres à Telgruc

Sous -marin Germinal

Sous marins Naïade Q015 et Q124

Dixmude

Tahure

Monument aux morts de Crozon

Monument aux morts de Landévennec

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

La guerre 14-18 en presqu'île

L'arraisonnement du Nieuw Amsterdam

Remorqueur Atlas

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Danton

Cuirassé Suffren

Croiseur cuirassé Kléber et sous-marin allemand UC-61

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Pluton

Le Sfax

Cuirassé Bretagne

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Déporté politique et déporté résistant

Résistant 18 ans fusillé

Criminels de guerre allemands

25/26 août 1944 bombardement de Roscanvel

3 septembre 1944 bombardement de Telgruc

Rafle de Crozon

Mémorial de l'aéronautique

Le 248 RI 208ème compagnie et 5ème Bataillon en 1940

La bataille de l'Ailette le 5 et 6 juin 1940

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

Bataillon de FTP - Franc-tireur-partisan

Plan Vert et plan Violet

Derniers actes de résistance avant la Libération

Tante Yvonne

Jacques Mansion

Répartition des œufs

L'inflation

Commandant L'Herminier

La bataille navale de Casablanca

L'Emigrant sous protection allemande

Marcel Clédic

Maquis de Spezet

Jean Ménez

Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre

Georges Robin de l'I A de Camaret

Yves Lagatu

Compagnon de la Libération

La Soizic

Bateaux de Camaret arraisonnés ou mitraillés par la Royal Navy et la RAF

La Suzanne-Renée - Réseaux d'évasions des pilotes Américains et Anglais de la WW2

La Croix de Pen-Hir

Rose Bruteller

Opération Rhubarb

Les bancs de brouillard

Morts pour la France

Soldats inconnus

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel

Crashs des avions

Poste avancé Toul ar Stang : Russes blancs

Les forces américaines de la libération de Brest et Crozon

3rd Division Air Force

Task force (A et B)

Les forces allemandes lors de la libération de Brest et Crozon

Les légions étrangères allemandes présentes en Crozon

Feldkommandantur 752

2. Tactical Air Force RAF

Gardien de batterie

Pilote aviateur Gaston Beven

Officier mécanicien Capitaine Jean Tassa

Guy Eder de la Fontenelle

Crime de guerre

Camp de prisonniers de Rostellec

Bateaux communistes

Hermann von Boetticher

Accueil des familles juives

Electro-sémaphoriste

Charles de Gaulle

°°°

MILITARIA : de Vauban 14-18, 39-45, à nos jours

Une friche industrielle en presqu'île ! – L'adressage va-t-il faire disparaître les hameaux ? – Des panneaux électoraux inutilisés – La flamme olympique passe dans le Goulet – Maisons préfabriquées, une époque en passe d'oubli – Les bouquets de la mortCommunauté de femmes religieuses ou sorcières ? – L'influence de Charles de Gaulle en presqu'île – Derniers actes de résistance avant la Libération – Jacques Mansion premier résistant en presqu'île de Crozon – Fenêtre à traverse - Nid d'hirondelles artificiel – Le calice des maisons – Linteau d'artisan : GOVRMELEN 1584 – Les écluses routières sont à la mode – Le mystère des lettres inversées – La bouteille de sirop Amour BaillyMouillage des sardiniersElectro-sémaphoriste du 19ème siècle – L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille Vallaud

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024