Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Chaume de roseau

L'intérêt écologique des roselières est majeur pour la reproduction animale des milieux aquatiques. La Phragmite commune – Phragmites australis – (roseau commun) est utilisée pour la phyto-épuration et supporte les eaux saumâtres. Roseaux de l'étang de l'Aber.

Toiture en chaume.

L'usage du chaume en couverture de penty et des moulins à vent fut largement majoritaire en presqu'île de Crozon. Si dans la plupart des régions utilisant le chaume  sur les toitures, le choix du matériau se portait sur la tige de céréale cultivée dans les parages, par manque de production en presqu'île, le choix le plus économique fut l'usage des roseaux de sorte que les roselières étaient exploitées régulièrement à l'entrée de l'automne avant la saison des pluies. Le travail consistait à parcourir des zones humides, des rivages d'étang ou de loc'h pour couper à la faucille des gerbes de roseaux secs. Le roseau est plus ferme que les pailles, plus lourd aussi mais peut-être plus résistant aux tempêtes. Ce n'était pas dans un souci d'isolation thermique que les Presqu'îliens couvraient leurs maisons, l'ardoise bien que recommandée, parfois par décret, était inaccessible financièrement. L'usage des bougies, des lampes à huile, des lampes à pétrole, générait des incendies non maitrisables. Dès le 16ème siècle, le chaume était interdit en ville.

Du toit de chaume est venu le terme de chaumière : une maison couverte de tiges végétales en grande épaisseur. Des bottes de chaume sont accrochées tous les 15 cm à un liteau (baguette horizontale de charpente). La densité doit être régulière et le chaumier (travailleur du chaume) assure les attaches par du fil de fer galvanisé et la coupe des rives par un coupe-chaume. Le faitage était en terre avec éventuellement des bulbes dans certaines régions ou en tuiles en terre-cuîte. Certains pêcheurs n'hésitaient pas à étendre des vieux filets de pêche sur leur toit de chaume en cas de grands vents.

L'aristocratie puis la bourgeoisie avaient en horreur ce symbole de pauvreté : ne disait-on pas par mépris : "Il est né sous le chaume" pour parler d'un paysan. On lançait aussi : "Dépense si tu veux, tu vivras sous le chaume"...

L'ardoise remplaça le chaume par le fait de la diminution des surfaces des zones humides qui entraîna la suppression des roselières. Progressivement la démocratisation de l'ardoise mit un terme à l'usage du chaume à part de rares exceptions sur les étables et les soues.

Le Littré 1880
CHAUME (s. m.)[chô-m']

1. Portion de la tige des céréales qui reste sur pied après la récolte.
2. Terme de botanique. Nom de toute tige cylindrique, simple ou rarement ramifiée, le plus souvent fistuleuse, offrant de distance en distance des noeuds d'où partent des feuilles alternes et engainantes : c'est la tige des graminées.
3. Champ où le chaume est encore sur pied. Les perdrix se réunissent dans les chaumes.
4. La paille qui couvre les maisons de village.

Maison bretonne

Penty à vendre

Maison sur dépendance

Maison traditionnelle bretonne

Chaume de roseau

Epi de faîtage

Rideau breton

Volets portes clôtures bleus

Châssis de toit

Décoration de la maison

Des hélicoptères intérimaires ? – L'histoire d'une réserve foncière – Une friche industrielle en presqu'île ! – L'adressage va-t-il faire disparaître les hameaux ? – Des panneaux électoraux inutilisés – La flamme olympique passe dans le Goulet – Maisons préfabriquées, une époque en passe d'oubli – Les bouquets de la mortCommunauté de femmes religieuses ou sorcières ? – L'influence de Charles de Gaulle en presqu'île – Derniers actes de résistance avant la Libération – Jacques Mansion premier résistant en presqu'île de Crozon – Fenêtre à traverse - Nid d'hirondelles artificiel – Le calice des maisons – Linteau d'artisan : GOVRMELEN 1584 – Les écluses routières sont à la mode – Le mystère des lettres inversées – La bouteille de sirop Amour BaillyMouillage des sardiniersElectro-sémaphoriste du 19ème siècle – L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille Vallaud

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024