Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Création de la commune de Lanvéoc et premier maire

Pas de boîte aux lettres. On peut s'offrir, pour qui peut, un commissionnaire pour que la lettre soit postée à Crozon pour 10 à 15 sous – une fortune. Pas de registre d'état civil, on nait ou on meurt à discrétion. Entre Lanvaux et Crozon rien que de la boue dans de vagues chemins vicinaux. La section cadastrale de Lanvéoc est sous la coupe de Crozon bien éloigné. Les notables de Crozon faisant affaires à Lanvaux ne veulent pas entendre parler d'une séparation définitive par crainte de perdre le contrôle de leurs autorités affairistes. Seul un conseiller municipal de Lanvéoc siège en mairie de Crozon... Un certain Mr Jamault est nommé adjoint spécial de Lanvéoc, troisième adjoint du maire de Crozon, sur suggestion préfectorale avant la nouvelle ère ! La manœuvre consiste à faire taire la dissidence qui ne s'éteint pas et se renforce davantage. Crozon perçoit différents droits des terres, des biens, des marchés de la section de Lanvéoc, un revenu intéressant.

En 1864, une démarche des Lanvéociens auprès du préfet échoue sauf sur un point : la création d'une section locale d'état-civil. Maigre consolation mais c'est aussi un premier signe d'autonomie, une première victoire. Le nouvel adjoint spécial Jean-Claude Gaonac'h tiendra le registre. Des manœuvres dans les deux camps accumulent les tensions; le maire de Crozon, Hervé Louboutin, n'apprécie guère les gesticulations lanvéociennes. Pourtant, les petits budgets d'aménagement de Crozon servent Crozon et oublient Lanvéoc en tout. La préfecture le constate à force de recevoir des plaintes et des complaintes des habitants. La municipalité crozonnaise conteste la cabale : les Crozonnais se saignent pour le confort des Lanvéociens paraît-il. L'affaire se complique, les habitants d'Hirgars et de Saint Laurent ne veulent pas être rattachés à Lanvéoc pour cause de relations commerciales privilégiées avec Crozon.

D'un point de vue légal, le quartier de Lanvéoc est assez peuplé selon la circulaire ministérielle du 29 août 1849. La succursale de Lanvéoc est dotée de 13 auberges, d'un hôtel et de 400 habitants "au bourg". Dans cet état d'esprit de juste droit, une nouvelle pétition passe dans les mains du préfet, puis par la salle du conseil municipal de Crozon. Bon sens ou miracle, on ne le saura jamais, l'unanimité vote en session extraordinaire l'érection de Lanvéoc en commune, le 15 octobre 1871.

Le député Pompery organise une première élection municipale qui aboutit à la nomination du premier maire de Lanvéoc, Jean-Claude Gaonac'h, habitant le Hellen, le 18 juillet 1872. Premier conseil municipal lanvéocien, le 3 septembre 1872. Après l'euphorie, le désenchantement, les finances de la nouvelle commune sont bien insuffisantes pour assumer tous les travaux à effectuer, la rémunération d'un maître et d'une maîtresse d'école, la finalisation de la nouvelle chapelle, la création d'un nouveau cimetière... Plus problématique encore, les bateaux qui livraient et chargeaient ne viennent plus à Lanvéoc. Tout se passe au Fret dorénavant. On fait payer l'indépendance au prix fort. A Crozon, on hurle au scandale; tant que la mairie de Lanvéoc ne sera pas suffisamment dotée, les fonctionnaires de la nouvelle commune seront payés par Crozon.

Le nouveau maire veut un môle décent pour des navires d'un tonnage nouveau... faute de finances cela reste lettre morte. Le premier maire de Lanvéoc se bat sur tout avec peu de moyens et meurt en 1879. L'accueil portuaire ne sera jamais mené jusqu'au bout de ce qu'il aurait fallu. Le Fret rayonne, Lanvéoc décline jusqu'à ce que l'armée investisse la commune et installe une base navale à partir de 1930.



Lanvéoc à découvrir :

Aller à l'essentiel

Le port, ses cales, sa plage...

Amer de Penn-ar-Vir

Eglise Sainte Anne

Fort de Lanvéoc

Fontaines

Par curiosité

Briqueterie du Stang

Manoir de Kerhontenant

Manoir de Hellen

Moulins

Menhirs

Rue Casse-cou/du Fort et pierre lapidaire Beulin / Folgar

Les maisons Ty Breiz

Calvaires

La Poste

Ecole Yves Offret

Môle du fort de Lanvéoc

Maison-Blanche

Hélice d'escorteur d'escadre

RD63 détournée

Monument Jeanne D'Arc

Station Météo BAN

Histoire

Manoir de Poulmic

Création de la commune de Lanvéoc et premier maire

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Des hélicoptères intérimaires ? – L'histoire d'une réserve foncière – Une friche industrielle en presqu'île ! – L'adressage va-t-il faire disparaître les hameaux ? – Des panneaux électoraux inutilisés – La flamme olympique passe dans le Goulet – Maisons préfabriquées, une époque en passe d'oubli – Les bouquets de la mortCommunauté de femmes religieuses ou sorcières ? – L'influence de Charles de Gaulle en presqu'île – Derniers actes de résistance avant la Libération – Jacques Mansion premier résistant en presqu'île de Crozon – Fenêtre à traverse - Nid d'hirondelles artificiel – Le calice des maisons – Linteau d'artisan : GOVRMELEN 1584 – Les écluses routières sont à la mode – Le mystère des lettres inversées – La bouteille de sirop Amour BaillyMouillage des sardiniersElectro-sémaphoriste du 19ème siècle – L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille Vallaud

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024