Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Les cabanes noires de coaltar de Camaret-sur-Mer

Les cabanes noires de Camaret-sur-Mer constituent les dernières souvenances d'une période économique liée à la pêche. Le coaltar, produit pétrolier certes polluant et désormais interdit, enduisait les surfaces extérieures du lattis de bois pour une étanchéité complète et durable.

Le sillon de Camaret, cette bande de terre qui protège le port, était géré en concessions qui étaient utilisées pour la construction de remises de matériels de pêche, d'ateliers de construction pour les chantiers navals... La première concession semble avoir été occupée par Albert et Eugène le Fur à partir du 4 février 1923 proche de l'église de Rocamadour. Vient ensuite, la cabane d'Arsène le Dé, pêcheur mareyeur, en 1924 ou 1925 pour entreposer son matériel dont des caisses étiquetées qu'il remplissait de copeaux de bois pour les expéditions de langoustes provenant de ses viviers flottants dans le port. Il y avait aussi les paniers à marée rectangulaires ou circulaires en osier pour transporter les produits de la pêche jusqu'aux conserveries ou jusqu'aux lieux de vente. Cette cabane a résisté au temps jusqu'en 2015, bien qu’abîmée par les tempêtes, et fut remplacée avec le soin de la continuité. Louis le Mérour y installa aussi son chantier naval. Une autre cabane fut la forge d'André Barbu jusqu'en 1955 puis rachetée par Albert Péron qui cessera son activité en 1990.... Elle contint longtemps une machine de sablage pour décaper les coques métallique des bateaux de pêche. La cabane Titive, la dernière construite à des fins de chantier en 1994 eut pour mission d'entreposer la logistique pour la restauration du « Bel Espoir ».

Quelques autres cabanes sont proches des quais... Après une période d'abandon relatif et d'incertitude, les cabanes au coaltar de Camaret sont devenues un patrimoine identitaire. Il en est une qui passe le temps allègrement : la maison des mareyeurs.

Camaret à découvrir

Aller à l'essentiel

Pointe de Pen-Hir

Manoir de Saint Pol Roux

Phare du Toulinguet

Tour Vauban

Alignements de Lagatjar et plus...

Patrimoine religieux

Eglise Saint Rémi

Chapelle ND de Rocamadour

Chapelle de Saint Julien

Calvaires

Pointe du Grand Gouin - du Couvent

Chanoine Bossennec

Le port, les quais...

Cimetière de bateau

Feux d'entrée du port

Arche de Camaret

Grue à mâter d'armement

Etang de Prat ar Pont & submersions

Quais

Brise-lames du port Vauban

Quartier du Stivel

Sauvetage en mer

Slipway

Béziers conserverie

Cabanes noires de coaltar

Chantier naval

L'usine rouge

Pressage des piles de sardines

Grand Magasin

Port de plaisance

Fresque murale Sevellec Henriot

Des pierres...

Villas de la Montagne – des artistes

Abri du marin

Hôtels "historiques"

In hoc signo vinces

Maison d'armateur

Maison des mareyeurs

Rues de Reims, Dixmude, de la Marne

Place St Thomas

Moulin à vent

Rue/impasse du Moulin Cassé

Pont du Kerloc'h

Réservoir à eau de la gare

Abattoir

Fontaines

Salle de Venise

Station service Purfina

Histoire

La vague artistique 19-20ème

Limites communales

Rue Georges Ancey

Chez Mémé Germaine

Auberge de jeunesse

Divers

Borne 1000km GR34

Ecole du Lannic

Ecole du Kerloc'h

Réparation mécanique

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Aide sociale d'antan – Histoire du réseau électrique – L'ESSI: Morgat à la peineGarde-fou – Le môle de Lanvéoc – Container chinois – Le pont sans maître : Kervéneuré – Hommage au Nuage Bleu – La rafle de Crozon – La ravageuse Pyrale du buisSablière sculptée

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2022