Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Slipway de Camaret-sur-Mer

Un moteur électrique deux arbres de transmission vers un treuil sous un cabane en bois noire chacun.

Dans les années 1950, la pêche à la langouste est un espoir économique fort à Camaret-sur-Mer. Les langoustiers, bateaux dédiés à cette pêche s'allongent de plus en plus. Faire échouer un mauritanien de 25 m et plus sur le sillon comme cela se faisait par le passé dans les chantiers navals locaux devient périlleux. Le chalutier doit être sorti de l'eau proprement et sa coque pleinement accessible aux charpentiers de marine.

Grâce à des subventions et à l'implication de la CCI de Brest (Chambre de Commerce et de l'Industrie) un slipway de 80m par 28m est construit entre 1958 et 1961 puis rallongé en 1963. Le slipway de Camaret est conforme aux techniques employées à Douarnenez et Concarneau (1956), celles du fabriquant Anciens établissements Joseph Paris à Nantes. Ce dispositif est utile quelques années avant que les langoustiers en bois ne deviennent des reliques. La taille des unités de pêche n'ayant de cesse de s'agrandir, l'emploi de l'acier devient une nécessité technique. Camaret n'a pas su s'adapter. Le poids de la tradition, la spécialisation de la pêche envers une seule ressource ont contribué à la déroute.

En 1989, le slip-way est rénové.

Le slip-way poursuit son activité partielle grâce à des chantiers de réparation tels que Mécamar (jusqu'en 2013 puis Presqu'île mécanique marine) et les Charpentiers de Marine Camarétois (ancien chantiers Albert Péron – en exercice depuis 1990 - liquidation judiciaire en 2016).

En 2021/2022, la mairie reconnaît une dégradation de la fréquentation des navires en réparation. Les contrôles techniques de l'installation sont alors défavorables et le budget des réparations s'élève à 400 000€ et 200 000€ pour le traitement des eaux de l'aire des carénages. Un travel-lift fut envisagé un temps (portique/grue roulant qui soulève les bateaux pour les mettre à sec). Le port de Brest envisage de s'équiper d'un travel-lift de 250T. En février 2023, le maire de Camaret-sur-Mer annonce l'abandon du slip-way en attendant une déconstruction ou une conservation symbolique.

Un slip-way (à la française) ou slipway (à l'anglaise) est une cale, soit un plan incliné communément en béton désormais (slip) plongeant du rivage dans la mer, équipée de rails parallèles (way) servant à un déplacement d'un ou plusieurs chariots. Le ou les chariots descendent la pente tout en étant attachés à des câbles d'acier qui rejoignent des treuils motorisés. Le slipway se poursuit sous le niveau de la mer, les chariots y sont immergés. Le bateau se présente de face (ou de travers comme à Camaret) et se pose sur les chariots. Une fois l'ensemble parfaitement stabilisé, les treuils enroule les câbles, le bateau conserve sa position verticale et se retrouve au sec sur le quai pour réparations. Celles-ci effectuées, l'opération de descente des chariots sous le niveau de la mer permet au bateau de flotter de lui-même.

L'anglicisme slipway proviendrait de l'armée américaine du temps des hydravions dont le système de mise et de sortie d'eau était ainsi conçu. C'est en tous les cas ce qui s'est fait avec le premier slip-way de Camaret-sur-Mer, celui de la CAM 59 lors de la première guerre mondiale.

Camaret à découvrir

Aller à l'essentiel

Pointe de Pen-Hir

Manoir de Saint Pol Roux

Phare du Toulinguet

Tour Vauban

Alignements de Lagatjar et plus...

Table de sacrifice ou pierre plate ?

Patrimoine religieux

Eglise Saint Rémi

Chapelle ND de Rocamadour

Chapelle de Saint Julien

Calvaires

Pointe du Grand Gouin - du Couvent

Chanoine Bossennec

Presbytère

Le port, les quais...

Cimetière de bateau

Caseyeur Kelou Mad

Feux d'entrée du port

Arche de Camaret

Grue à mâter d'armement

Etang de Prat ar Pont & submersions

Quais

Brise-lames du port Vauban

Quartier du Stivel

Sauvetage en mer

Slipway

Béziers conserverie

Cabanes noires de coaltar

Chantier naval

L'usine rouge

Pressage des piles de sardines

Grand Magasin

Port de plaisance

Fresque murale Sevellec Henriot

Des pierres...

Villas de la Montagne – des artistes

Abri du marin

Hôtels "historiques"

In hoc signo vinces

Maison d'armateur

Maison des mareyeurs

Rues de Reims, Dixmude, de la Marne

Place St Thomas

Moulin à vent

Rue/impasse du Moulin Cassé

Pont du Kerloc'h

Réservoir à eau de la gare

Abattoir

Fontaines

Salle de Venise

Station service Purfina

Histoire

La vague artistique 19-20ème

Limites communales

Rue Georges Ancey

Chez Mémé Germaine

Auberge de jeunesse

Inscription maritime

Divers

Borne 1000km GR34

Ecole du Lannic

Ecole du Kerloc'h

Réparation mécanique

Louis-Auguste Téphany

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve – Usages de la prière prônale – Le cimetière de Crozon – Les pierres tombales de noblesse – Les troncs des pauvres – Temples druidiques – Un tronçon d'un ancien Grand Chemin en Argol – Kergoff : vie et mort d'un hameau oublié – La population baisse de 3.9% en presqu'île ( page actualisée) – Souvenir de la chapelle de la Trinité d'Argol – La mort à nouveau :  accidents – Les trois mamelles de Ste Gwen en Argol – La preuve par le bœufPanneaux routiers à l'enversMairie de Landévennec – Le château du roi Gradlon – Le Bois du Loc'h subit les changements de régime – Une opposition municipale sous le coup de l'émotion – Guillaume Balay un Crozonnais célèbre – BIM Vigilante Y752 – Les routes et chemins des 18ème et 19ème siècles.

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024