Fontaine lavoir du Piriou en Camaret-sur-Mer

La fontaine lavoir du Piriou en Camaret-sur-Mer, proche de la plage de Lam Saoz, n'a pas de date d'origine connue si ce n'est qu'elle apparaît sur les cadastres anciens. Le point d'eau est refait à neuf en 1900 afin que la source délivre une eau propre qui puisse être puisée avec un seau. Quant au lavoir, les travaux sont plus tardifs tout ceci pour un emploi qui a dû se poursuivre au 20ème siècle jusqu'à l'installation de l'eau courante dans les maisons. Il n'y a pas d'habitation dans les premiers abords cela sous-entend que les lavandières devaient parcourir un long chemin avec leur linge. Sans-doute venait-on de Kermeur...

Le linge lavé était pré-séché dans l'herbe afin d'en diminuer le poids même si celui-ci pouvait être transporté dans un baquet sur une brouette. Souvent, les femmes transportaient le linge à dos... Les lombalgies et autres douleurs étaient récurrentes.

Lavoir et abreuvoir de Pen Hir en Camaret

Le lavoir abreuvoir du hameau de Pen-Hir en Camaret-sur-Mer porte une date en relief de 1949. Il s'agit d'un moulage en ciment inséré sur un mur en crépi. Cette date correspond à une rénovation des bassins en mortier comme pour la plupart des lavoirs de la presqu'île de Crozon. Un bassin de lavage, un autre de rinçage... L'eau reprend son cours en pente jusqu'à la plage du Veryac'h.

Un peu plus à l'écart, un abreuvoir de taille modeste est lui aussi en ciment de la fin du 19ème siècle. Dans le voisinage, des prés laissent supposer qu'un minimum d'élevage constituait une activité agricole locale.

Ce lavoir est sans doute bien plus ancien et ne disposait pas d'un aménagement aussi spacieux et solide. Il s'agissait souvent de pierres non hourdies parmi des herbes formant un bassin approximatif au pied d'une fontaine de pierres empilées.

Les corvées de lessive assumées par les femmes se sont plus souvent répétées au 19 et 20ème siècle car petit à petit l'hygiène et l'abondance de linge réclamaient plusieurs lessives. Auparavant, une lessive des draps une fois par an était la périodicité courante. Une lessive qui durait une semaine tant la tâche était fastidieuse entre le prélavage, détachage... jusqu'au séchage, repassage...

Fontaine de Lambézen

La fontaine de Lambézen a connu une rénovation salutaire. Elle est aussi équipée d'une pompe à bras (PB40) du 20ème siècle ce qui prouve l'utilisation tardive de ce point d'eau essentiel qui dispose encontrebas d'un long abreuvoir. Lambézen avait sa chapelle...

48° 16' 47.15" N
4° 34' 5.71" O

Fontaine-lavoir de Penfrat

Une fontaine-lavoir bétonnée lors d'une rénovation et qui semble aujourd'hui au milieu de nulle part, est pourtant proche de l'ancienne voie de chemin de fer qui reliait Camaret-sur-Mer à Châteaulin. Elle se trouve à proximité du hameau de Penfrat, absorbé désormais par Camaret.

48° 16' 13.3" N
4° 34' 36.40" O

Lavoir du Yeun

Lavoir du Yeun 1925.

Le lavoir du Yeun est un lavoir de ville (Styvel) qui eut un usage professionnel auprès des lavandières de Camaret qui travaillaient pour la maison de la buée (ancien nom donné à la lessive) entre autres. Rénové en 1951 puis aménagé de bois plus tard au 21ème siècle. Sant Yeun – Saint Yves – est célébré en Bretagne.

48° 16' 47.02" N
4° 36' 0.36" O

Fontaine St Julien

La fontaine est à proximité de la chapelle St Julien au bord d'une zone humide et d'un ruisseau, tout ceci probablement sur une voie romaine qui liait la garnison du Kerloc'h à Camaret. La représentation de J.E.S ne respecte ni la perspective, ni l'orientation de la fontaine par rapport à la chapelle et à la croix monolithe mais donne assurément l'atmosphère d'un lieu apaisant.

Un point d'eau, une circulation humaine, un édifice cultuel : une combinaison caractéristique des lieux de vie d'antan. Il  est accordé une présence Celte et un culte des morts en cet endroit particulier, la fontaine y étant sacrée. Il  est ensuite supposé qu'un ermite aurait posé une croix sur la fontaine puis y fit un oratoire en attendant une chapelle qui vint bien plus tardivement. La fontaine est au hameau de Lannilien – Lan = ermitage.

Quelques doutes de la part de certains historiens qui considèrent que la fontaine originelle serait dans le terrain marécageux plus à l'Ouest, enlisée sans doute. Proche de cette fontaine, un terrain disposerait de dalles funéraires prouvant l'origine spirituelle de l'endroit.

48° 15' 46.5" N
4° 34' 55.6" O

Fontaine à pompe de Lannilien

Fontaine entièrement remaniée et maçonnée avec une pompe à bras bien pratique pour se servir en eau potable. Installation typique de la fin du 19ème siècle et début du 20ème au cœur des hameaux avant l'arrivée de l'eau courante très souvent après guerre.

48° 15' 39.6" N
4° 34' 50.5" O

Fontaine des jumeaux en Kerguélen

Fontaine niche en pierres hourdies au mortier de ciment en contrebas de la route à Kerguélen et surnommée la fontaine des jumeaux depuis les années 1950. Le hameau, à l'époque, était composé de 8 familles dont 7 eurent des jumeaux. L'eau de la fontaine consommée par celles-ci fut soupçonnée d'être à l'origine de l'étrangeté.

L'eau qui s'en échappe alimente une zone humide plus basse dans laquelle se situe un lavoir bétonné à deux bassins.

48° 15' 33.6" N
4° 34' 33.4" O

48° 15' 36.2" N
4° 34' 34.9" O

Fontaine lavoir de Pen-ar-Yeun

Ancienne fontaine en niche derrière un mur maçonné qui servait à étendre le linge propre en attendant ou après le rinçage et un double bassin bétonné (rinçage amont et lavage aval) avant que le trop-plein ne suive un ru jusqu'à un point d'eau peut-être utile au bétail. L'eau poursuit vers Park Ven – Champ vain / mauvaise terre. L'étonnant est de trouver une telle installation sur le versant d'une lande à plusieurs centaines de mètres de la moindre habitation. Le hameau de Lannilien semble le plus proche.

Le cadastre de 1830 porte la mention de Feuten Ven – Fontaine vaine. Une zone humide y est dessinée.

Un mât à pavillon existait sur les hauteurs.

48° 15' 27.9" N
4° 35' 04.3" O

Fontaine lavoir rue du Pré

Une fontaine et son lavoir double-bassin de belle taille complètement restructuré au 19ème siècle par des pierres nobles (granite de l'Aber-Idult) existait bien avant cela sous la forme d'une grande mare et ceci en marge d'une zone humide au cœur de Camaret. La petite maison est souvent nommée "maison de la buée" (lessive) par les anciens.

48° 16' 27.6" N
4° 35' 50.1" O

Faire la buée

Découvrir

Pointe de Pen-Hir

Pointe du Grand Gouin - du Couvent

Corps de garde du Gouin

Arche de Camaret

Chanoine Bossennec

Cimetière de bateau

Feux d'entrée du port

Fresque murale Sevellec Henriot

Grue à mâter d'armement

Phare du Toulinguet

Port de plaisance

Brise-lames du port Vauban

La vague artistique 19-20ème

Quai Gustave Toudouze

Quai Kléber

Etang de Prat ar Pont & submersions

Quai Téphany

Quartier du Stivel

Sauvetage en mer

Slipway

Tour Vauban

Villas maisons hôtels

Chez Mémé Germaine

Limites communales

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Fontaines



A la une :

Le BEM Monge.
La genèse et l'inauguration de l'abattoir de Camaret.
Le vice-amiral Thévenard à la Pointe du Toulinguet et aux alignements de Lagatjar.
Le maréchal Pétain à Morgat.
Louis-Ferdinand Céline décroché pour l'oubli !
Eugène Boudin à Camaret-sur-Mer.
Le danger d'une baïne, que faire ?
Le mangeur d'étamines : le Dasyte émeraude.
Nettoyage par criblage de la plage de Morgat.
Des marques de tracteurs anciens qui n'existent plus ou presque.
Du nouveau dans les orties, le papillon Carte Géographique arrive en presqu'île !
Surf et environnement, un rapport difficile !
Une nouvelle ponte pour les gravelots ! Troisième année de reproduction dans l'extros ! 2 poussins au 2 mai !
Cherche infos sur le "réservoir" de Camaret ! Merci de votre aide.
Les risques technologiques en Presqu'île de Crozon.
Le remorqueur Abeille Bourbon dans l'anse de Camaret.
Les anciennes carrières de la presqu'île.
La batterie de "la Mort Anglaise".
Le monument aux Morts d'Argol : le grand déplacement !
L'histoire des échaliers des enclos paroissiaux.
La position allemande du Marros pour défendre le pont de Térénez.
Les urinoirs d'Argol, une affaire d'Etat !
La géomatique surveille le recul des falaises en presqu'île de Crozon.
Les vapeurs du transport aérien, une calamité que les anciens avaient prévue.
L'activité humaine contre nature : fauchage des prunelliers et polystyrène indésirable.
Araignée Epeire concombre : la belle verte !
Fourmi, le genre Formica.
L'affaire de la rampe (rue) de la Montagne enfin éclaircie.
Flakartillerie légère et mobile.
De la grande guerre au tir aux poulets, l'histoire du canon de 32cm de Roscanvel.
Tournage d'un film policier à Morgat avec la célèbre vedette Suzanne Grandais.
Le bois du Kador, son histoire pour préparer sa découverte.
Un crime de guerre ordinaire resté impuni.
Le pré, la rue, le Grand Café du Luxembourg.
Garenne Goarem, les lapins du moyen-âge.
La répartition des algues.
Les limites élastiques de la commune de Camaret.
Bientôt le départ de la Grive Litorne.
Les victimes du cuirassé Danton.
L'Atalante d'Ifremer.
La batterie du Portzic "effacée" par une table de pique-nique.
Le sup foil est bien là à  Crozon !
Sensations fortes au rocher de la Cormorandière.
Les vestiges d'un poste de télémétrie Audouard à la Pointe des Espagnols.
Les défenses allemandes de Morgat.
Le radar pédagogique moins innocent qu'il en a l'air.
Un patrimoinne militaire sous-estimé : "la Vieille Batterie" du 17ème siècle.
Regelbau 667.
Une ancienne batterie française devenue allemande : Pourjoint.
Le monument aux morts de Crozon fit éructer le préfet.
Anne Le Bastard de Mesmeur, une religieuse royaliste.
Manoir de Lescoat des Poulmic aux Bastard !
Les trous des bonnes-sœurs.
Attaques des diligences à Crozon !
Le manoir de Treyer de la famille Le Jar de Clesmeur.
Les intentions du PLUiH de la presqu'île de Crozon.
Super-Marché Concorde de Crozon.
La fonte des cloches sous la Révolution.
La manoir de Goandour de la famille de Gouandour.
De la place des femmes, des cigarettes et des cravates dans les conseils municipaux.
Les chantiers Courté.
L'aventure du Centre Hospitalier.
Les excursions maritimes pour visiter les grottes de Morgat, toute une histoire.
Les cordages marins synthétiques la fausse bonne idée.
Abri de projecteur de DCA français redécouvert à la Pointe des Espagnols.
La batterie extérieure de la Tour Vauban.
Un rorqual sans queue ni tête mystérieux.
Usine abri groupe électrogène de l'armée française de la fin du 19ème siècle.
Faire connaissance avec la limace rouge.
Rue et impasse du Moulin Cassé, l'ultime souvenir d'un moulin à vent camarétois.
L'exploitation des roselières pour le chaume traditionnel.
La corvée de la buée.
La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021