Cr29 blockhaus 667 SK de Kergariou de Telgruc-sur-mer

La salle de tir comblée partiellement par de la terre avec une niche à munitions partiellement masquée et pouvant avoir reçue un impact d'explosion à gauche qui fait apparaître le ferraillage.

Mur d'entrée de la salle de tir et la gaine de ventilation. Sur l'entrée de la gaine était placée une pompe mécanique pour aspirer les fumées de tir.

Une embrasure large pour un canon (47 mm) léger de type antichar sur affût fixe. La plage de Telgruc-sur-mer était aussi défendue en son centre au point codé Cr 30, et à l'extrémité de la plage de Trez-Bellec ("au fond" de la photo) par un bunker VF codé Cr 31. Toute la défense de Telgruc.

Le pied enterré du canon.

Le couloir de protection et la pièce des munitions.

Le petit blockhaus de Kergariou, au Nord de la plage de Telgruc-sur-Mer est fiché dans une petite falaise et se retrouve décoré par un crépis de camouflage original. Une pièce métallique centrale fixe dans la chambre de tir devait recevoir un canon antichar court. Le blockhaus est envahi par la terre sur une couche de 80 cm environ. Une petite niche dans le couloir, à hauteur d'homme recevait un téléphone. A noter dans la salle principale des tasseaux de bois verticaux. Certains blockhaus "administratifs" en disposaient pour installer des étagères mais ici, la casemate de Kergariou étant destinée au combat, ces tasseaux surprennent.

Ce bunker est une adaptation du regelbau 667 dédié à un canon de 4.7cm. Un canon récupéré d'un char d'assaut ayant pour fonction des tirs courts sur la plage. Ainsi, ce blockhaus est déterminé comme un 667 SK (sonderkonstruktion - hors norme). Cette typologie hors plan de base donne une valeur patrimoniale à cette casemate d'apparence ordinaire.

Les chars évoluent tout au long de la guerre. Les calibres et la puissance de feu augmentent. Les "vieux" chars sont démontés et leurs canons réutilisés dans des points de défenses secondaires, il suffit d'y ajouter un piètement adapté compact pour disposer d'un armement adapté à la défense côtière de second rang.

Le village de Kergariou était nommé Kerguiriou par le passé ainsi qu'au cours de la seconde guerre mondiale.

Bunker Verstärkt FeldmäBigen à Telgruc sur mer Cr31

L'embrasure blindée et sa tablette de fixation. Le contrôle visuel du tir en haut à droite. La trappe d'expulsion au sol. Le croisillon en bois est un "élément de sécurité" actuel pour éviter qu'une personne ne se coince la tête. L'équipement d'origine était une sphère métallique orientable qui obstruait l'embrasure. Il n'y avait donc pas de visibilité directe vers l'extérieur.

Gros plan de la tablette.

L'orifice d'évacuation des douilles.

Créneau de défense normalisé 48P8 coulissant permettant à un soldat de visualiser la plage de Telgruc et de juger de l'impact des tirs déclenchés par le tireur sur sa gauche.

L'accès large et non protégé de la casemate VF donnant sur la pièce unique et sur l'esacalier externe.

Un dormant léger en bois à la porte d'entrée, d'origine ?

Sur la façade extérieure, deux percées. A gauche, rectangulaire et étroite, celle qui servait de champ de vision pour l'aide au tir. La centrale, métallique, portait une rotule à canon. Il y avait donc deux à trois personnels de tir dans ce blockhaus.

Le point de mire de la casemate, la plage de Trez-Bellec.

L'entrée du bunker se fait par un escalier.

Le bunker Verstärkt FeldmäBigen (VF) de l'Est de la plage de Trez-Bellec sur la commune de Telgruc-sur-mer est un petit blockhaus à rotule (disparue aujourd'hui) qui montre encore son embrasure carré caractéristique et de l'intérieur, une tablette métallique qui supportait le matériel de tir canon ou mitrailleuse lourde. Sous la tablette, au sol, un conduit métallique qui évacuait les douilles des munitions tirées à l'extérieur du bunker.

Ce bunker léger appartenait au point de défense codé Cr31 selon la codification de l'armée allemande. Chaque communication radio intégrait en préambule : "Ici le Cr31..."

A proximité du bunker Verstärkt FeldmäBigen, une plate-forme sommairement aménagée dans la falaise de la pointe du Bellec. Il est possible que ce fut un terrassement destiné à recevoir un nouveau bunker issu des nouvelles normes de 1942 soit 1 mètre de béton armé en façade (minimum). Le bunker VF est à 0.50 m en façade.

En face du bunker VF, le point de défense Cr 29 de Kergariou au Nord de l'anse du Caon, qui est un ouvrage SK (hors-norme).



A la une :

Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021