Le Fret quartier sanitaire allemand

Le petit port du Fret est envahi par l'armée allemande d'occupation dès le début juillet 1940. Rien d'illogique à cela, l'occupation a commencé le 18 juin par des troupes motorisées d'avant-garde venues de Brest occupée. Les réquisitions de logements vont pleuvoir et le maire de Crozon doit informer les Frêtois qu'il est inutile de contester.

Une kommandantur (centre de police et d'administration) occupe une maison proche de la poste de l'époque. Les belles maisons sont habitées par des officiers et les soldats du rang occupent les demeures modestes... Tout ceci est conventionnel et conforme à la prise en charge de l'armée allemande par les Français partout en France occupée. Le particularisme frêtois et que les Allemands vont construire plusieurs baraquements en bois d'ampleur à la grande surprise des habitants qui s'attendaient à une démonstration de force avec de l'armement en tous points stratégiques.

Sur les hauteurs de Saint Fiacre, un bâtiment est élevé et goudronné, ce sera un centre dentaire. A la fin de la grève et proche du Zorn, un autre grand bâtiment sombre : un hôpital de convalescence, puis proche de la poste, une salle d'opération pour blessés graves.

Un dernier bâtiment sera un grand magasin d’approvisionnement à la disposition des unités allemandes médicales pour se fournir en denrées de nécessité et de confort pendant que la population va vivre chichement dans une précarité sanitaire qui va s’aggraver. Une extension fera office de cantine militaire.

Quelques wagons vont être immobilisés et devenir des salles d'opération et la gare va être décorée de plusieurs croix rouge sur fond blanc. Une maison privée fait aussi office d'hôpital complémentaire. Un médecin chef (il vit dans une maison en bord de grève) et des chirurgiens sont là pour accueillir les soldats gravement atteints de toute la presqu'île à l'exception des personnels de la base de Lanvéoc qui a son propre centre de soins.

A quelques semaines de la fin de la guerre, quand tout est perdu pour l'occupant, des accords entre les autorités allemandes de Brest et l'état major américain qui n'a pas encore fait tomber la ville vidée de ses habitants, désignent le Fret comme ville sanitaire qui doit accueillir tous les blessés militaires ou civils sans distinction comme les conventions de Genève l'imposent. Les belligérants renoncent à s'y réfugier pour combattre et aucune attaque ne peut se concevoir sur ce territoire. Le médecin chef Allemand va soigner des soldats Allemands, Américains et des Frêtois et restera jusqu'à la dernière minute.

Quelques obus américains vont flirter avec les limites de la zone sanitaire et faire des victimes, quelques bombes vont blesser des habitants qui ne parviendront pas à se réfugier dans la cave de la gare. Certains jeunes officiers Allemands vont essayer d'apporter la guerre dans cet îlot de paix sans succès. L'état-major allemand de Brest va transiter avec des parachutistes par le Fret en dehors de la réglementation internationale pour se réfugier en définitive dans les batteries hautes des Capucins.

Il faut se souvenir enfin d'un cimetière provisoire composé d'une cinquantaine de sépultures allemandes qui est créé dans un pré proche de la voie ferrée. La guerre achevée des enfants ont enlevé les croix par amusement... Plus rien ne permettait de se remémorer ce lègue encombrant dont la souvenance refit surface vers 1955 quand il y eut changement de propriétaire de la prairie. Un touriste Germanique se chargea des démarches administratives pour le transfert et l'identification des morts avant qu'ils ne soient regroupés au cimetière allemand de Lesneven.



Mur de l'Atlantique

Garde de côte Allemand 1940

Saint Efflez

Capitulation

Wn Cr6 Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Poste de tir des mines de Cornouaille

Batterie antiaérienne pointe des Espagnols Cr332

SeeTakt C 42 - Position radar Cr42

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Batterie du Menez Caon

Station radar du Menez Luz

Détails de mission du bombardement du 3 septembre 1944

Bombardement du 25-26 août 1944

Missions RAF 1940

Missions RAF 1941

Missions RAF 1942

Missions RAF 1943

Missions RAF USAAF 1944

Administration des bombardements

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Aber

Bunker 501 et 502

Bunker 515

Bunker 601

Bunker 621

Bunker 627

Bunker 633

Bunker 634

Bunker 636a

Bunker 638

Bunker 669

Bunker 668

Petit Gouin

Bunker VF2a

Bunker tobrouk Vf25

Bunker tobrouk Vf8 58 c & d

Mg-stand multi-créneaux

Bunker wellblech - tôle métro Vf1b

Kabelbrunnen - puits à câbles

Marquages bunkers

Bunker aux croisements

Portes et créneaux de bunker

Tranchées

Blockhauss Crozon

Goulien

Wn Cr7 Kersiguénou Sud

Wn Cr? Pointe de Trébéron

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Wn Cr5 Kerloch

Wn Cr323 Batterie antiaérienne Saint Jean

Wn Cr330 Batterie antiaérienne Pont-Scorff

Wn Cr354 Batterie antiaréienne de Trébéron

Wn Cr507 Station radio Kervenguy

Kriegsfischkutter

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Bunkers de Telgruc

Défense allemande de Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Encuvement fl307

Torpedobatterie Pointe Robert

Torpedobatterie de Cornouaille

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Asperges de Rommel

Obstacles anti-débarquement en bois

Porte belge - porte Cointet

Les citernes

Le Fret quartier sanitaire allemand

Vedette fluviale - Flugbebriebsboot

Patrouilleur d'avant-poste - Vorpostenboot

Escadrille E6 ou 6e et hydravions Latécoère 521-522-523

Küstenfliegergruppe 406

Spitfire Mk Ia PR P9385

Avion fusée Messerschmitt 163 Komet

Aérodrome leurre

Stations de radio guidage allemandes

Position d'un projecteur de 60cm Flak-Sw 36

Mines allemandes

Radar et écoute acoustique

Embase béton de canon Flak 2cm

5e Panzerdivision

Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

APRES 1945

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE

Vestiges à identifier



A la une :

Le manoir de Treyer de la famille Le Jar de Clesmeur.
Les intentions du PLUiH de la presqu'île de Crozon.
Super-Marché Concorde de Crozon.
La fonte des cloches sous la Révolution.
La manoir de Goandour de la famille de Gouandour.
De la place des femmes, des cigarettes et des cravates dans les conseils municipaux.
Les chantiers Courté.
L'aventure du Centre Hospitalier.
Les excursions maritimes pour visiter les grottes de Morgat, toute une histoire.
Les cordages marins synthétiques la fausse bonne idée.
Abri de projecteur de DCA français redécouvert à la Pointe des Espagnols.
La batterie extérieure de la Tour Vauban.
Un rorqual sans queue ni tête mystérieux.
Usine abri groupe électrogène de l'armée française de la fin du 19ème siècle.
Faire connaissance avec la limace rouge.
Rue et impasse du Moulin Cassé, l'ultime souvenir d'un moulin à vent camarétois.
L'exploitation des roselières pour le chaume traditionnel.
La corvée de la buée.
La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021