Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

La feldgendarmerie de Châteaulin et ses criminels de guerre

"Albert".

Si la kommandantur de Châteaulin occupait la mairie, la gestapo et la feldgendarmerie occupaient la maison Tivénez. Qu'il n'y ait pas de méprise, les maisons civiles utiles aux administrations allemandes d'occupation étaient réquisitionnées de force par le biais du maire en exercice qui devait imposer l'ordre de réquisition souvent dans des délais très brefs. Quand les propriétaires contestaient, la menace d'une peine prison calmait les envies de rebuffade d'autant qu'au fil de la guerre, de la prison, à une fosse commune, il n'y avait que le trait d'un agacement nazi.

Le feldgendarme adjudant Albert Gerhardt est en poste dans la police militaire des « quartiers » de Châteaulin – presqu'île de Crozon comprise. Déjà en 1942, il s'est forgé une solide réputation de tortionnaire. Une réputation non usurpée tant le nombre de témoignages concourt à cette évidence. L'homme était avocat civil au barreau de Berlin avant la seconde guerre mondiale. Connaissant le droit, son incorporation dans la gendarmerie militaire n'est pas une surprise. Pour le malheur des Châteaulinois, ce criminel de guerre parle parfaitement le français. En dehors de ses heures de service, celui-ci porte un costume civil. Il se promène dans les lieux publics et écoute les conversations. Les commérages du marché, les discussions des débits de boissons, il note tout. Quand un individu critique, moque, l'armée allemande, il opère une arrestation immédiate avec interrogatoire à la clé. La loi allemande d'occupation avalisée par le gouvernement de Vichy l'y autorise. S'il y a insulte, l'emprisonnement à Quimper pour quelques semaines est prévisible. La moindre suspicion d'activisme vaut une inscription sur la liste des terroristes – personnalités condamnables à mort sans jugement. Une conversation anti-nazie fait l'objet d'un fichage. A force de répandre la peur, il obtient des confessions qui, mises bout à bout, deviennent de précieux renseignements.

Les résistants supposés ou réels sont torturés sur place et quand leur santé défaille, ils sont emmenés dans les bâtiments de l'école St Louis, hôpital allemand alors qui se trouve être aussi un lieu de beuveries. Les morts sont enterrés à proximité dans des fosses. Ces fosses seront ouvertes à la Libération et l'on constatera l'état brisé des corps, les expressions de visage marquant la douleur extrême. Des résistants assistent à ces retrouvailles macabres d'amis tombés souvent pour une indiscrétion, une dénonciation qu'Albert recueillaient avec assiduité. Les arrestations en rase campagne sont ultra-violentes quand « Albert » hurle les ordres, il fait peur.

Lors de la Libération, les effectifs de la Gestapo et de la Feldgendarmerie tentent de fuir vers Carhaix - centre Bretagne de la Feldgendarmerie. Les Américains y sont déjà. Ils reviennent à Châteaulin et retentent vers Quimper et au-delà. Cette fois les résistants sont au courant. L'aviation l'est aussi. Une escarmouche se produit au Moulin du Duc mais d'une intensité insuffisante pour faire beaucoup de victimes allemandes. Albert Gerhardt en réchappe et rejoint la poche de Lorient ; on en entendra plus parler ensuite. Qu'est-il devenu ? Certains de ses collègues seront quant à eux arrêtés quand Lorient capitule le 10 mai 1945, deux jours après l'armistice. La poche de Lorient : une place regroupant de nombreux criminels de guerre...

Un procès militaire parisien, le 26 juin 1950, se déroule à l'encontre du lieutenant Walter Henings / Enigs et du chef de peloton Wilhelm Bartz deux responsables de la feldgendarmerie de Châteaulin qui avaient pour sous-fifre zélé le fameux « Albert ». Les deux criminels de guerre se contentent de nier leur responsabilité face à la barbarie de leur subalterne. Ils accablent l'ingérable adjudant... qui les satisfaisait tant durant la guerre, la perle rare de la feldgendarmerie disait-on dans les salons nazis de la région...

Les résistants survivants déplorent un procès dépaysé, en catimini et dont le dossier d'instruction est bien mince au regard de la liste des exactions de la feldgendarmerie enragée. Des résistants de la presqu'île de Crozon sont passés entre les mains « d'Albert » jusqu'aux exécutions sommaires dans les dunes et les sous-bois du Finistère. Le résistant Charles Levenez, entre autres, est torturé et exécuté grâce au panache meurtrier d'un avocat épris de violence et du pouvoir de vie et de mort.



Destins de guerre

19 juin 1940 premier jour d'occupation allemande

Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?

19e RI & 118e RI

2e RAC & 3e RAP

13ème RIC

87e RIT

Manœuvres à Telgruc

Sous -marin Germinal

Sous marins Naïade Q015 et Q124

Dixmude

Tahure

Monument aux morts de Crozon

Monument aux morts de Landévennec

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

La guerre 14-18 en presqu'île

L'arraisonnement du Nieuw Amsterdam

Remorqueur Atlas

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Danton

Cuirassé Suffren

Croiseur cuirassé Kléber et sous-marin allemand UC-61

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Pluton

Le Sfax

Cuirassé Bretagne

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Déporté politique et déporté résistant

Résistant 18 ans fusillé

Criminels de guerre allemands

25/26 août 1944 bombardement de Roscanvel

3 septembre 1944 bombardement de Telgruc

Rafle de Crozon

Mémorial de l'aéronautique

Le 248 RI 208ème compagnie et 5ème Bataillon en 1940

La bataille de l'Ailette le 5 et 6 juin 1940

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

Bataillon de FTP - Franc-tireur-partisan

Plan Vert et plan Violet

Répartition des œufs

L'inflation

Commandant L'Herminier

La bataille navale de Casablanca

L'Emigrant sous protection allemande

Tante Yvonne

Marcel Clédic

Maquis de Spezet

Jean Ménez

Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre

Georges Robin de l'I A de Camaret

Yves Lagatu

Compagnon de la Libération

La Soizic

Bateaux de Camaret arraisonnés ou mitraillés par la Royal Navy et la RAF

La Suzanne-Renée - Réseaux d'évasions des pilotes Américains et Anglais de la WW2

La Croix de Pen-Hir

Rose Bruteller

Opération Rhubarb

Les bancs de brouillard

Morts pour la France

Soldats inconnus

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel

Crashs des avions

Poste avancé Toul ar Stang : Russes blancs

Les forces américaines de la libération de Brest et Crozon

3rd Division Air Force

Task force (A et B)

Les forces allemandes lors de la libération de Brest et Crozon

Les légions étrangères allemandes présentes en Crozon

Feldkommandantur 752

2. Tactical Air Force RAF

Gardien de batterie

Pilote aviateur Gaston Beven

Officier mécanicien Capitaine Jean Tassa

Guy Eder de la Fontenelle

Crime de guerre

Camp de prisonniers de Rostellec

Bateaux communistes

Hermann von Boetticher

Accueil des familles juives

°°°

MILITARIA : de Vauban 14-18, 39-45, à nos jours

L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille VallaudSaint Norgard oublié – Pierre Profonde bombardée – Hagiotoponymes de la presqu'île de Crozon – Risque de pollution bactériologiquePorte-conteneurs à l'ancre – Le bilinguisme routier plein de surprises – Lister les boiteux et les idiots ! – Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve – Usages de la prière prônale – Le cimetière de Crozon – Les pierres tombales de noblesse – Les troncs des pauvres – Temples druidiques – Un tronçon d'un ancien Grand Chemin en Argol – Kergoff : vie et mort d'un hameau oublié

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024