Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Crashs avions français et anglais WW2 1940-1944

Des cimetières de la presqu'île de Crozon recèlent des tombes du Commonwealth – Camaret Crozon Lanvéoc Roscanvel – recevant des équipages de la RAF morts lors de crashs de la seconde guerre mondiale. Cependant, d'autres équipages ont connu des tragédies sans être inhumés en presqu'île ou ayant fort heureusement échappé à la mort.

Avions français :

L'anse du Poulmic, lieu du capotage du Laté 290 n°26.

11/06/1940 : le Latécoère 290 n°26 (avion torpilleur français) de l'escadrille 1S2 manque son amerrissage – capotage sur la surface de la mer de la rade de Brest dans l'anse du Poulmic devant la base aéronavale de Lanvéoc-Poulmic vers 10 heures. Le second maître mécanicien aéronautique volant Raymond Le Bihan 30 ans (Mort pour la France) décède et les trois autres membres d'équipage sont indemnes.

18/06/1940 : lors de la débâcle de 1940, les avions français sont redéployés vers les bases du Sud de la France in extremis. Un Potez 637 (variante de reconnaissance du 631) de l'escadrille ex-AC2 incorporée dans la nouvelle F1C venant de Normandie (Querqueville) et se dirigeant vers les Charentes (Rochefort) via Lanvéoc-Poulmic est abattu par la DCA Française au dessus de la presqu'île de Crozon. L'escadrille de chasse AC2 constituée en 1938 devait être embarquée sur le porte-avions Béarn mais il n'en fut rien, le navire était trop lent dans une escadre. Les pilotes étaient de l'aéronavale. Dans le cas présent, le pilote, le maître Louis Chaume (issu de l'AC1) parvient à poser son avion criblés de projectiles sur la piste de Lanvéoc-Poulmic. Le mitrailleur quartier-maître Le Fevre a perdu une oreille, le troisième membre d'équipage est indemne. L'avion est irrécupérable et reste en plan à Lanvéoc, le lendemain les Allemands occupent la base.
Le même jour, la DCA française abat un Blenheim allié.
Les batteries françaises ne sont pas prévenues de la navigation aérienne et tirent sur tout ce qui vole d'autant que des avions allemands poseurs de mines rodent au-dessus de la rade de Brest depuis quelques jours. Certains pilotes de la F1C encore en l'air en ce jour noir, dévient leurs plans de vol pour en réchapper. Ils font escale à Quimper.

Avions alliés :

L'anse de Morgat, au large, lieu du crash du Manchester n°L7472.

31/01/1942 : crash de l'Avro Manchester type I n°L7472 Sqn code: QR- Bomber Command dans la baie de Douarnenez en marge de l'anse de Morgat. Epave subsistante en deux parties. 75 avions quittent l'Angleterre pour attaquer le port de Brest – Woolfox Lodge 18h45. Une mission qui accumule les ratages et les incidents. 2 avions ne parviennent pas à décoller. 13 avions reviennent à leur base sans avoir largué leurs bombes ou effectué leur mission. 3 Manchester perdus, 2 Hampden perdus. Néanmoins ce sont 68 tonnes environ de bombes qui atteignent les structures et matériels allemands sans pour autant en avoir une appréciation exacte. Le L7472 est suivi par des projecteurs allemands et ciblé par la Flak (artillerie antiaérienne allemande), touché et partiellement en feu, l'avion perd de l'altitude et une aile accroche le câble d'un des nombreux ballons allemands empêchant les raids aériens en rase motte. Un membre d'équipage saute en parachute qui ne s'ouvre pas, le sergent se tue. L'avion en difficulté survole la presqu'île de Crozon. L'avion amerrit devant Morgat en se brisant en deux. Un autre membre d'équipage se noie. Les six autres survivent et sont faits prisonniers.
Composition des groupes : (sq = squadron = escadron)
Groupe 3 : 9 Wellington IC 311e sq, 2 Stirling I 149e sq.
Groupe 4 : 9 Wellington II 104e sq , 5 Wellington 405e sq.
Groupe 5 : 19 Hampden 49e sq, 12 Hampden 144e sq, 7 Hampden 408e sq, 3 Hampden 420e, 9 Manchester 61e et 207e sq.

Equipage du Manchester :
Sergent Geoffrey Herbert Marshall (matricule n°1380346) pilote en second – Mort - RCAF (Canada)
Sergent Stephen Joseph Maclean (matricule n°R/65201) mitrailleur – Mort – RAF VR (Volontaire de réserve)
Prisonniers de guerre
Lieutenant Ronald Duncan Fraser (matricule n°85237) pilote RAF - Stalag Luft L3 Sagan and Belaria (6 octobre 1942, reçoit la : Distinguished Flying Cross)
Lieutenant William Hugh Hannigan (matricule n°45095) bombardier RAF – Stalag Luft L3 Sagan and Belaria (6 octobre 1942, reçoit la : Distinguished Flying Cross)
Sergent William Hugh Shorrock (matricule n°R/580090) navigateur RCAF (Canada) – Stalag Luft L6 Hevdekrug (Silute, Lituanie)
Sergent Albert William Hadley (matricule n°941666) radio RAF - Stalag 344 Lamsdorf (ancienne caserne de Silésie, Pologne)
Sergent Brian Henderson Mullen (matricule n°974171) second radio RAF - Stalag 357 Kopernikus (Thorn / Toruń Pologne)
Sergent Thomas William Walsh (matricule n°545506) mitrailleur RAF - Stalag Luft L3 Sagan and Belaria (Żagań, Pologne)
Le personnel allié des armées de l'air sont dans des camps (stalags) de la luftwaffe (armée de l'air allemande) (luft I, II, III, IV...) en Pologne, Lituanie ou Allemagne. Ils sont des milliers dans la plupart des camps (7000 à 10000). La majorité des soldats est internée jusqu'à la fin de la guerre.

Lieu du crash du Hudson V8986, sous la maison de l'ex inscription maritime, sur la grève en contrebas, à une époque où le terre-plein du port, quai Théphany, n'existait pas encore.

10/02/1943 : crash du Hudson Mk III n° V8986 appartenant à l'unité Flight Coastal Command lors d'une mission Epicure de reconnaissance météo. Décollage de St Eval en Angleterre à 7h44. La mission consiste à quadriller un très grand secteur maritime et y faire des relevés météorologiques à plusieurs altitudes pour les mettre à la disposition de la marine et de l'aviation anglaises. Dernier message radio à 11h30 indiquant le retour à la base à 12h20. Un fort vent de Nord-Ouest et une épaisse couche nuageuse empêche un point de situation précis pour l'observateur. Le pilote décide de quitter les nuages et de baisser son altitude. Dès qu'il sort des nuages, l'avion est en contact avec un convoi côtier allemand équipé de canons antiaériens et se trouve bien plus proche des côtes françaises que voulu. L'avion est touché, le réservoir auxiliaire dans la soute à bombes est en feu. L'observateur est brûlé au visage. Le pilote cherche la terre ferme pour se poser en catastrophe. L'avion tombe dans le port de Camaret-sur-Mer au pied de la falaise du quartier des Quatre-vents sous les bureaux de l'Inscription Maritime occupés par la douane allemande. L'équipage est sorti des débris en flamme par deux Camarétois témoins de l'accident sous le regard de quelques soldats Allemands passifs. Ainsi Jo Le Roy et Henri Cornu sauvent l'équipage qui est brûlé à différents degrés. Hospitalisation à l'hôpital maritime de Brest / Marinelazarett (composantes française et allemande des marines respectives). Le pilote meurt de ses brûlures 36 heures plus tard. Les deux radios sont hospitalisés trois semaines puis envoyés dans un camp d'internement allemand. L'observateur quant à lui est hospitalisé deux ans avant d'être transféré dans un camp avec des soins ophtalmiques importants. Ce dernier survit à la guerre et a eu l'occasion de témoigner du crash et des secours français.

Equipage du Hudson :
Sergent Samuel Charles Glover pilote (matricule n°1029322) RAF VR (volontaire de réserve) – Mort – Enterré au cimetière de Kerfautras à Brest.
Prisonniers de guerre
Lieutenant Maurice William Buttler (matricule n°117715) Observateur RAF - Stalag Luft L3 Sagan and Belaria
Sergent Ernest James Winfield (matricule n°1192963) radio-mitrailleur RAF - Stalag 344 Lamsdorf
Sergent Roy Gilbert (matricule n°1189943) radio-mitrailleur RAF - Stalag 344 Lamsdorf

48° 16' 29.2" N
4° 35' 26.7" O



Destins de guerre

19 juin 1940 premier jour d'occupation allemande

Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?

19e RI & 118e RI

2e RAC & 3e RAP

13ème RIC

87e RIT

Manœuvres à Telgruc

Sous -marin Germinal

Sous marins Naïade Q015 et Q124

Dixmude

Tahure

Monument aux morts de Crozon

Monument aux morts de Landévennec

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

La guerre 14-18 en presqu'île

L'arraisonnement du Nieuw Amsterdam

Remorqueur Atlas

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Danton

Cuirassé Suffren

Croiseur cuirassé Kléber et sous-marin allemand UC-61

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Pluton

Le Sfax

Cuirassé Bretagne

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Déporté politique et déporté résistant

Résistant 18 ans fusillé

Criminels de guerre allemands

25/26 août 1944 bombardement de Roscanvel

3 septembre 1944 bombardement de Telgruc

Rafle de Crozon

Mémorial de l'aéronautique

Le 248 RI 208ème compagnie et 5ème Bataillon en 1940

La bataille de l'Ailette le 5 et 6 juin 1940

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

Bataillon de FTP - Franc-tireur-partisan

Plan Vert et plan Violet

Derniers actes de résistance avant la Libération

Tante Yvonne

Jacques Mansion

Répartition des œufs

L'inflation

Commandant L'Herminier

La bataille navale de Casablanca

L'Emigrant sous protection allemande

Marcel Clédic

Maquis de Spezet

Jean Ménez

Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre

Georges Robin de l'I A de Camaret

Yves Lagatu

Compagnon de la Libération

La Soizic

Bateaux de Camaret arraisonnés ou mitraillés par la Royal Navy et la RAF

La Suzanne-Renée - Réseaux d'évasions des pilotes Américains et Anglais de la WW2

La Croix de Pen-Hir

Rose Bruteller

Opération Rhubarb

Les bancs de brouillard

Morts pour la France

Soldats inconnus

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel

Crashs des avions

Poste avancé Toul ar Stang : Russes blancs

Les forces américaines de la libération de Brest et Crozon

3rd Division Air Force

Task force (A et B)

Les forces allemandes lors de la libération de Brest et Crozon

Les légions étrangères allemandes présentes en Crozon

Feldkommandantur 752

2. Tactical Air Force RAF

Gardien de batterie

Pilote aviateur Gaston Beven

Officier mécanicien Capitaine Jean Tassa

Guy Eder de la Fontenelle

Crime de guerre

Camp de prisonniers de Rostellec

Bateaux communistes

Hermann von Boetticher

Accueil des familles juives

Electro-sémaphoriste

Charles de Gaulle

°°°

MILITARIA : de Vauban 14-18, 39-45, à nos jours

Une friche industrielle en presqu'île ! – L'adressage va-t-il faire disparaître les hameaux ? – Des panneaux électoraux inutilisés – La flamme olympique passe dans le Goulet – Maisons préfabriquées, une époque en passe d'oubli – Les bouquets de la mortCommunauté de femmes religieuses ou sorcières ? – L'influence de Charles de Gaulle en presqu'île – Derniers actes de résistance avant la Libération – Jacques Mansion premier résistant en presqu'île de Crozon – Fenêtre à traverse - Nid d'hirondelles artificiel – Le calice des maisons – Linteau d'artisan : GOVRMELEN 1584 – Les écluses routières sont à la mode – Le mystère des lettres inversées – La bouteille de sirop Amour BaillyMouillage des sardiniersElectro-sémaphoriste du 19ème siècle – L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille Vallaud

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024