Pollution des eaux de ruissellement

La cascade offre une contemplation apaisante d'autant plus si elle débouche sur une belle plage de sable fin. La magie de l'eau de ruissellement n'apporte qu'émotions et qui sait si quelques rêveries intimes n'habillent pas davantage le spectacle magnifique. Malheureusement la nature ne perçoit pas la même chose que la nature humaine. L'hiver 2020/2021 a connu une forte pluviométrie. 229mm de pluie cumulée au mois de décembre 2020 sur la commune de Lanvéoc. Janvier 2021 pousuivit l'ouvrage !

Côté positif : les nappes phréatiques furent remplies allègrement. La provision d'eau pour faire face à la saison touristique de l'été 2021 était rassurante.
Côté négatif : les sols saturés d'eau de pluie rencontrèrent les dispositifs d'assainissement individuels, pénétrèrent le réseau des égouts défectueux qui servit d'élément de drainage, se mêlèrent à des eaux vannes sauvages reprises par des rus.

Toutes les eaux de pluie – eaux de ruissellement – qui n'atteignent pas les profondeurs délavent les surfaces en emportant avec elles tous les polluants jusqu'à la mer.

En rade de Brest, au printemps, et cela tout au long de la période de jardinage intense, les produits herbicides, entre autres, se diluent et stagnent dans un environnement "fermé". Ainsi, du jardin anodin jusqu'à la mer innocente, il n'y a que les eaux de ruissellement pour parvenir à cette situation contre nature. L'eau pluviale est un vecteur de la dérive des pesticides.

Pour mémoire, une goutte de pluie n'est jamais pure, en tombant elle rencontre des polluants de l'air = pluie acide dans les cas extrêmes. Cependant dans les zones peu polluées, cette goutte de pluie perd de son acidité au contact des sols. On dit alors que l'eau de pluie est tamponnée et retrouve une grande part de neutralité et reste donc potable. Par contre son cheminement terrestre est bien plus problématique s'il reste en surface... Lessivage des routes, des surfaces contaminées, etc.



L'environnement dans tous ses états

Les carrières de sable de Kersiguenou

Les gravelots et la Covid-19

La dégradation des plastiques

Les microplastiques

Panneaux polluants pour défendre l'environnement

Les objets de consommation de la mer

Poêle à charbon 1930

Pour ou contre les poubelles de plage

Bac à marée

Eaux de ruissellement

Plomb dans la Rade

Qualité des eaux de la Rade de Brest

Stockage des déchets inertes

Ferme solaire photovoltaïque

L'assainissement sous surveillance préfectorale

La surveillance des égouts

Antenne relais et environnement

Les terriers des dunes

Zones basses littorales - submersions marines - inondations



A la une :

Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021