Baies comestibles ou toxiques - boules rouges et noires

La Prunelle du Prunelier – Prunellier – Prunus spinosa – est comestible. Le fruit est aigre cru et délicieux en confiture.

Fruits de l'Aubépine – Cenellier – Crataegus – les Cenelles se consomment cuîtes, sucrées, salées, "bonnes pour le cœur".

Cynorhodon – Cynorrhodon – Gratte-cul – le fruit de l'Eglantier (rosier sauvage – Rosa canina – Rosier du chien) est comestible en confiture et favorable à la santé !

Les baies du Chèvrefeuille – Lonicera – sont toxiques : vomissements, douleurs abdominales, convulsions.

Gouet – Arum tacheté – Arum maculatum L. – L'ingestion de la plante et de ses baies provoque des inflammations de l'estomac et des intestins... Autres noms : l'herbe à vipère, l'herbe à serpent, des surnoms pour faire peur et que personne ne s'approche de la plante toxique.

Fruit (vert non mûr,rouge mûr) du Houx – Ilex aquifolium. La drupe est toxique : vomissements, diarrhées, somnolence.

Les fruits du Sureau – Sambucus : la chair des fruits est comestible crue ou cuîte – confiture possible. Les graines des baies du Sureau sont toxiques : vomissements, diarrhées.

Les baies de la Douce-amère – Morelle douce-amère – Solanum dulcamara – sont toxiques. Celles-ci provoqueraient des douleurs abdominales, des vomissements et des céphalées tout particulièrement quand le fruit est vert car très riche en alcaloïdes  – solasodine, soladulcidine...

Les baies du Fragon épineux – Fragon faux houx – Petit-houx – Ruscus aculeatus  – sont toxiques : vomissements, diarrhées, anxiété, céphalées. La fleur puis le fruit évoluent sur un cladode "fausse feuille". Les jeunes pousses sans baies ont des propriétés médicinales ainsi que les rhizomes.

L'ingestion des baies du Lierre (vertes non mûres, noires mûres) – Hedera helix – déclenche vomissements, diarrhées.

le Muguet - Convallaria majalis - et son fruit orange à rouge contiennent des cardiotoniques.
Les baies blanches du Gui – Viscum album – provoquent douleurs abdominales, vomissements, hypotensions, paralysies...

La plupart des baies sauvages toxiques ne sont pas mortelles en dehors d'une consommation importante néanmoins les dérangements provoqués doivent être pris très au sérieux. Une consultation médicale s'impose pour éviter des séquelles graves. Les baies comestibles ne sont pas forcément agréables à manger...

Les dangers les plus fréquents proviennent souvent des jardins...

La flore de la presqu'île de Crozon

Identification des fleurs sauvages

Changement de couleur des fleurs

Identification des fougères

Sore des fougères

Cyprès de Lambert

Forêt domaniale de Landévennec

Lande

Pelouse aérohaline

Les plantes du haut de plage

Jonc aigu

Lichen jaune

Lichen noir

Chasmophyte - plante de fissure

Herbiers de zostères - prairie sous-marine

Restauration de la végétation

Saule osier

Arbre qui penche

Galle de l'érable

Baies sauvages comestibles ou toxiques



A la une :

Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021


Warning: main(../include/content.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/presquiln/www/flore/baie-toxique-comestible-001.php on line 109

Warning: main() [function.include]: Failed opening '../include/content.php' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/presquiln/www/flore/baie-toxique-comestible-001.php on line 109