Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Les chemins creux bretons

Le chemin creux type qui maille encore la pesqu'île de Crozon. Des kilomètres à se perdre en bord de mer, en rase campagne, une impression de vivre dans un passé révolu. Les presqu'îliens parcouraient des distances impensables aujourd'hui, en sabots de bois – avec des chaussettes pour les bretons ayant une petite aisance. La pauvreté paillait ses sabots.

Le chemin creux sous une voûte végétale, sa douve étant un ru et ses talus étant des murs en pierres sèches... Un grand classique de la presqu'île.

Le chemin creux breton détenait ses petits particularismes.

Tout d'abord la définition du chemin creux correspond à un chemin bordé de talus dont le niveau général est plus bas que les terres avoisinantes. Ce creux n'est pas naturel mais correspond au creusement des paysans pour prélever la terre boueuse hivernale et atteindre à minima l'argile et si possible la roche souterraine. Pour les chemins creux à la circulation « intense » des tombereaux – brancards – charrettes – le carrossage était une obligation pour éviter l'embourbement. Le carrossage consistait à empierrer le fond du chemin nommé douve. La largeur habituelle en fond de douve était de 70 à 85 cm en presqu'île de Crozon. Le passage du rare bétail pouvait détériorer la relative stabilité du sol. Le chemin devait être régulièrement curé.

Jusqu'en 1789, bien que les paysans ne furent pas propriétaires de ces chemins, les seigneurs locaux imposaient des corvées dites seigneuriales d'entretien au delà des heures des tâches au champ ou plusieurs jours par an selon les exigences du noble qui usait de ses terres à volonté y compris celle de détériorer ses chemins par ses chasses. Travail non rémunéré et considéré comme un impôt non encaissé. Les paysans « profitaient  » des terres et donc en contrepartie, il leur était demandé d'en entretenir les accès. L'injustice était que le produit du travail des terres revenait au seigneur pour l'essentiel et non pas aux serfs « corvéables à merci  » . Etre « imposé » sur un revenu non perçu était vécu comme l'une des plus grandes injustices de l'ancien régime. Ce fut d'ailleurs, à la Révolution, la première demande paysanne dans le cahier des doléances de la presqu'île de Crozon que de supprimer la corvée des chemins, ce qui fut accordé par l'administration révolutionnaire. Un des acquis du changement de régime qui marqua vraiment les esprits... Pour le reste, la révolution fut moindrement comprise pour ce que l'on en sut en presqu'île, soit pas grand chose. La noblesse francophone lettrée n'allait pas enseigner les rudiments des pertes de privilèges à une population analphabète bretonnante soumise à l'église et à la noblesse.

La particularité bretonne du chemin creux était de l'ordre du vocabulaire. Les talus étaient élevés par des matériaux de creusement du chemin et des matériaux « dérangeants » des champs. Talus pour les français ; fossés pour les bretons !

Un fossé français est un creux et non une saillie... Le fossé/talus en droit breton d'antan n'appartenait pas au champ. Bien des conflits de voisinage naquirent de par les actes notariés rédigés par des notaires d'origine bretonne et les notaires français. Le talus français appartenant au propriétaire du champ et le fossé breton étant attaché au chemin creux  : selon qui lisait l'acte comprenait la chose différemment. Les actes étaient rédigés en français, une langue que les presqu'îliens ne parlaient pas en dehors de quelques administratifs du bourg de Crozon formés à Rennes ou plus loin encore et ignorant la tradition locale...

Curiosités du pays

Tradition

La coiffe du pays Rouzig - La coiffe Penn-Maout

Pierres

Abreuvoirs anciens - Auge en pierre - Four à pain traditionnel breton - Ardoises gravées - Murs en pierres sèches

Construction & équipement

Bac de lavage en béton - Pompe à bras - Puits - Pompage électrique - Borne incendie - Voies Decauville - Arrondir les angles - Garde-corps de fenêtre en ferronnerie - Soubassement en faux-appareils - Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930 - Devantures - Mosaïques et devantures - Aubette - Panneau indicateur - Palplanche - Gués - Carrières - Tessons de bouteille sur les murs - Radar pédagogique - Panonceau notaire - Chemin creux - Toilettes publiques

Religieux

Niche votive - Echalier d'enclos paroissial - Tombe en ardoise - Tombe en fer forgé et fonte d'art - Croix celtique - Croix huguenote - Sablière sculptée - Tronc

Machines agricoles

Broyeuse hache-lande - Coupe racine - Arracheuse de pomme de terre - Charrue de fonderie - Machine à traire - Tracteurs anciens - Défilé de tracteurs

Transports

Chemins des goémoniers - Maison bateau de Crozon : une caloge - Gares bigoudenes - Haltes et PN - Ponts ferroviaires - Voies Decauville - Réserves à eau de gare - Garde-fou - Conteneurs SNCF - Hélicoptère Samu - Rando vélo

Marine

Cachoutage des voiles - Grand pavois - Embossage - Canon bollard - Mouillage forain - Balise de Basse Vieille - Espar - Balise Rocher du Mengant Mengam - Balise maritime de danger

Nature

Brume et embruns - différence - Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ? - Coup de vent - Ecume de mer - Tempête d'écume - Ruisseau du Kerloc'h - Ruisseau de l'Aber - Ganivelle - Bois de chauffage d'antan

Trouvailles

Vélo Anquetil - Moteur CLM - Vieilles tiges - Publicités murales - Street-art - Container - Pot de chambre - Caméra piège photographique

Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve – Usages de la prière prônale – Le cimetière de Crozon – Les pierres tombales de noblesse – Les troncs des pauvres – Temples druidiques – Un tronçon d'un ancien Grand Chemin en Argol – Kergoff : vie et mort d'un hameau oublié – La population baisse de 3.9% en presqu'île ( page actualisée) – Souvenir de la chapelle de la Trinité d'Argol – La mort à nouveau :  accidents – Les trois mamelles de Ste Gwen en Argol – La preuve par le bœufPanneaux routiers à l'enversMairie de Landévennec – Le château du roi Gradlon – Le Bois du Loc'h subit les changements de régime – Une opposition municipale sous le coup de l'émotion – Guillaume Balay un Crozonnais célèbre – BIM Vigilante Y752 – Les routes et chemins des 18ème et 19ème siècles.

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024