Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Les zones humides

Une dépression littorale dans les dunes de sable de Kersiguénou. Derrière le cordon dunaire, en fond, la mer (non visible sur la photo).

Dépression littorale de Trez-Rouz avec l'anse de Camaret en second plan. Un simple cordon argileux sépare l'eau douce de l'eau salée.

Cette zone humide littorale est parfois conquise par quelques vagues marines brièvement.

Une dépression de plateau remplie par des eaux de pluie. Les chênes qui y poussent sont plus petits que leurs congénères de pleine terre mais leur bois est plus dur, imputrescible et très recherché à une époque où la construction maritime se faisait exclusivement en bois.

La roselière fut tellement utile pour ses chaumes.

Les zones humides accueillent des animaux marins dans des milieux d'eau douce. Le cormoran apprécie le garde-manger clos.

Des zones humides nombreuses ayant des surfaces très variables entre plusieurs hectares et quelques mètres carrés. Zones humides appelées dépressions qui se situent en bord de mer Goulien, Postolonnec, Kerloc'h, la Palue, Mort-Anglaise, etc, pour les unes ou hautes perchées sur des plateaux rocheux boisés ou non pour les autres, Tromel, Ragadal, etc.

En ce qui concerne les zones humides de bord de mer, celles-ci se constituent par des eaux de ruissellement (ruisseaux ou/et pluies) qui proviennent des terrains en retrait, nécessairement en pente (vers la mer), qui atteignent la grève ou la plage. L'eau douce est alors entravée par une barrière physique (sable ou/et galets). On peut se dire que ni le sable, ni les galets n'ont jamais arrêté la moindre eau mais ce serait oublier qu'à des profondeurs variables du sous-sol, des argiles d'altération (issues de l'érosion des roches profondes) cimentent le sable ou les galets voire les deux ensemble. Ainsi une cuvette de bord de mer est conservée et développe sa faune et sa flore privilégiées parfois brièvement submergées par une grande marée sous une forte tempête. La vie en ces lieux y est complexe mais intense.

Pour ce qui est des zones humides sur des plateaux rocheux élevés, la conclusion hâtive est de considérer qu'une roche concave peut être une bassine pour les eaux de pluie ou celle d'un ruisseau (plus rare car nécessite une source jaillissante). Ce serait ignorer que les roches du sous-sol sont fracturées à n'en plus finir par les anciennes secousses tectoniques de la croûte terrestre. Ces fractures, ces fissures, sont autant d'occasions pour l'eau de s'enfoncer dans le sol. Certaines de ces roches s'altèrent et produisent une argile qui colmate les micros fissures comme les failles. Les précipitations climatiques sont donc accumulées en surface et stagnent tout en s'évaporant. S'il y a trop plein, l'eau va créer un ruisseau sur la marge basse de la dépression et chercher à rejoindre la mer en contrebas.

En conclusion quelle que soit la topographie de la zone humide, quelle que soit la nature de son sol, l'argile pourvoit à son étanchéité.

Les zones humides avec ses eaux croupissantes, bien qu’inhospitalières, s'écoutent au printemps pour un concert de bruissements et de chants variés. Le promeneur a l'impression d'être au festival de la vie sans qu'il n'y puisse interférer. L'importance des zones humides vient de cette diversité en régénérescence permanente. Là où il y a des zones humides, la vie est florissante. Le moindre polluant est un désastre. L'eau douce est une ressource à protéger.

Les zones humides ont subi de fortes altérations pour des raisons d'aménagements militaires et à cause d'un urbanisme flamboyant de la fin du 19ème siècle. Fort, digue, route, hôtel, rien ne manque, pas même quelques assèchements pour la création de terres agricoles... La présence d'arbres morts dans l'eau prouve que les terres ont été boisées suite à l'intervention des hommes.

Zone humide de l'Aber tant convoitée, tant aménagée, laisse apparaître quelques vestiges d'arbre du temps de son exploitation agricole.



L'environnement dans tous ses états

Zone humide

Les carrières de sable de Kersiguenou

Les gravelots et la Covid-19

Nid d'hirondelles artificiel

La dégradation des plastiques

Les microplastiques

La mer commence ici

Qualité des eaux de baignade

Fauchage des prunelliers et polystyrène

Cordages marins

Panneaux polluants pour défendre l'environnement

Les objets de consommation de la mer

Poêle à charbon 1930

Pour ou contre les poubelles de plage

Bac à marée

Pollution des eaux de ruissellement

Risque de pollution bactériologique

Décharge de Kerlaër

Décharge de Landévennec

Plomb dans la Rade

Qualité des eaux de la Rade de Brest

L'usine de Poraon - eau potable

Stockage des déchets inertes

Ferme solaire photovoltaïque

L'assainissement sous surveillance préfectorale

La surveillance des égouts

Antenne relais et environnement

Les terriers des dunes

Dunes domaniales de Dinan Lestneven

Zones basses littorales - submersions marines - inondations

Législation de l'érosion du trait de côte

Marées noires

La pollution du transport aérien

Sable du Sahara

Risques technologiques

Surf propre ?

L'algue rouge - eutrophisation

Ulve - algue verte

Ulve tubuleuse

Colonisation des algues

Mer rouge jaune - Ceratium lineatum

Sécheresse : restrictions d'eau

Sécheresse : conséquence sur la nature

Catastrophe naturelle

Grippe aviaire

Couvert à gibier

Marquage des palettes non polluantes

Galette de fioul lourd

Introduction des résineux

Derniers actes de résistance avant la Libération – Jacques Mansion premier résistant en presqu'île de Crozon – Fenêtre à traverse - Nid d'hirondelles artificiel – Le calice des maisons – Linteau d'artisan : GOVRMELEN 1584 – Les écluses routières sont à la mode – Le mystère des lettres inversées – La bouteille de sirop Amour BaillyMouillage des sardiniersElectro-sémaphoriste du 19ème siècle – L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille VallaudSaint Norgard oublié – Pierre Profonde bombardée – Hagiotoponymes de la presqu'île de Crozon – Risque de pollution bactériologiquePorte-conteneurs à l'ancre – Le bilinguisme routier plein de surprises – Lister les boiteux et les idiots ! – Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024