Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Conséquences de la sécheresse

Le ruisseau du Kerloc'h à sec à l'été 2022. Il est l'un des principaux ruisseaux de la presqu'île de Crozon.

Pont du Kerloc'h : absence du ruisseau, début d'ensablement.

Ruisseau du Loc'h.

Feuilles jaunissantes en été.

Les fougères et les mousses sont privées d'eau.

Les ruisseaux conservent des flaques d'eau dans lesquelles la faune aquatique est prisonnière.

Une période de sécheresse (2022) s'est installée après un hiver peu humide (insuffisance de pluviométrie depuis octobre 2021). Après un mois de janvier ayant connu de modestes précipitations, le département du Finistère enregistre un déficit des recharges en eau de 25 % avec de surcroît des périodes caniculaires répétées. Des arrêtés préfectoraux successifs sont publiés à partir du 17 juin 2022.

Si les prés jaunissent, les cultures souffrent, il faut aussi observer la nature peiner à surmonter l'absence d'eau. Une absence d'eau visible dans les ruisseaux. Certaines plantes surmontent cette sécheresse, d'autres au contraire sèchent sur pied. Les saules, les frênes, les fougères, tout végétal grand consommateur d'eau ont les feuillages qui jaunissent plus ou moins. Dans la plupart des cas, une perte de feuillage ne met pas en danger le plant. Une seconde perte après une modeste régénération et une sécheresse qui perdure, entraîne la mort du plant bien souvent.

Plus précisément, les arbres, les plantes transpirent comme les humains. Un bouleau relâche 75 litres d'eau dans l'atmosphère par jour, un peuplier c'est 300 litres, un chêne c'est 1000 litres. Des pertes compensées par la capture d'eau dans les sols par les racines. En cas de déficit hydrique, l'arbre se met en situation de préservation et ferme ses stomates (pores des feuilles facilitant les échanges gazeux) pour économiser son eau. Certaines feuilles jaunissent partiellement, d'autres complètement et tombent et cela en plein été, bien avant l'automne fatidique pour les feuillages caduques ou marcescents.

Les fruits des arbres (comestibles ou non) sont une ressource de carbone pour le plant mais ne sont pas sujet au phénomène de photosynthèse et donc ils ne sont pas un facteur aggravant majeur pour la dégénérescence de l'arbre en cas de sécheresse. Simplement les fruits sont plus petits et l'arbre à tendance à se débarrasser des fruits fragiles, ce qu'il fait d'ailleurs en temps normal mais avec moins de fréquence.

Il faut aussi considérer les dégâts sur la faune dont l'alimentation est perturbée. Des espèces animales diminuent en nombre de spécimens car leur métabolisme ne supporte ni la sécheresse, ni la canicule, celles-ci constituant la nourriture de d'autres espèces dans la chaîne alimentaire c'est tout un écosystème susceptible d'être perturbé. Pour les animaux qui se nourrissent de la flore, s'ils n'ont pas leur plant hôte, ils dépérissent aussi.

Suite à la sécheresse 2022, la commune de Crozon est reconnue en état de catastrophe naturelle en septembre 2023.



L'environnement dans tous ses états

Zone humide

Les carrières de sable de Kersiguenou

Les gravelots et la Covid-19

Nid d'hirondelles artificiel

La dégradation des plastiques

Les microplastiques

La mer commence ici

Qualité des eaux de baignade

Fauchage des prunelliers et polystyrène

Cordages marins

Panneaux polluants pour défendre l'environnement

Les objets de consommation de la mer

Poêle à charbon 1930

Pour ou contre les poubelles de plage

Bac à marée

Pollution des eaux de ruissellement

Risque de pollution bactériologique

Décharge de Kerlaër

Décharge de Landévennec

Plomb dans la Rade

Qualité des eaux de la Rade de Brest

L'usine de Poraon - eau potable

Stockage des déchets inertes

Ferme solaire photovoltaïque

L'assainissement sous surveillance préfectorale

La surveillance des égouts

Antenne relais et environnement

Les terriers des dunes

Dunes domaniales de Dinan Lestneven

Zones basses littorales - submersions marines - inondations

Législation de l'érosion du trait de côte

Marées noires

La pollution du transport aérien

Sable du Sahara

Risques technologiques

Surf propre ?

L'algue rouge - eutrophisation

Ulve - algue verte

Ulve tubuleuse

Colonisation des algues

Mer rouge jaune - Ceratium lineatum

Sécheresse : restrictions d'eau

Sécheresse : conséquence sur la nature

Catastrophe naturelle

Grippe aviaire

Couvert à gibier

Marquage des palettes non polluantes

Galette de fioul lourd

Introduction des résineux

Derniers actes de résistance avant la Libération – Jacques Mansion premier résistant en presqu'île de Crozon – Fenêtre à traverse - Nid d'hirondelles artificiel – Le calice des maisons – Linteau d'artisan : GOVRMELEN 1584 – Les écluses routières sont à la mode – Le mystère des lettres inversées – La bouteille de sirop Amour BaillyMouillage des sardiniersElectro-sémaphoriste du 19ème siècle – L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille VallaudSaint Norgard oublié – Pierre Profonde bombardée – Hagiotoponymes de la presqu'île de Crozon – Risque de pollution bactériologiquePorte-conteneurs à l'ancre – Le bilinguisme routier plein de surprises – Lister les boiteux et les idiots ! – Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024