Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Liaison maritime entre Douarnenez et Morgat

En 1886, le voilier de la famille Peugeot "Ville d'Is" est utilisé pour assurer une liaison maritime touristique entre Douarnenez et Morgat ainsi que quelques excursions pour visiter les grottes marines locales. L'expérience étant un succès, un service de bateaux à vapeur est instauré pour l'été 1887. Les liaisons maritimes entre Le Fret et Brest ayant une utilité publique, celles-ci sont ouvertes depuis "toujours".

Il est a noté que la famille Peugeot s'intéresse au transport maritime. Il existe une compagnie Peugeot à Brest pour la liaison du port avec celui du Fret en concurrence avec la compagnie Le Roux ainsi que celle de la Société des Vapeurs Brestois. Le bateau utilisé en 1895 est le "Travailleur" remplace le "Louise" et sert occasionnellement de remorqueur et de bateau pompe grace à une pompe puissante de 450 tonneaux par heure.

En 1905, Armand Peugeot se fait livrer un canot de sa conception par train à l'arrivée de Douarnenez. Le canot le "Comtois" de 5 à 6 mètres, motorisé, traverse la baie jusqu'à Morgat en 1h30, un temps identique à celui du grand vapeur "Rapide" qui assure désormais une liaison régulière. En 1911, le "Comtois" sert encore de traversier. Armand Peugeot ramène une baleine à Morgat, fier comme Artaban. Il s'agit d'un cadavre en putréfaction qui incommode et inquiète les Morgatois. L'industriel est contraint de renvoyer la baleine au Cap de la Chèvre. Après une récupération toute aussi risquée par des pêcheurs Douarnenistes, il faut que le navire garde-côte le "Pilotin" la remorque au large de Sein pour éviter les problèmes sanitaires.

Le "Rapide" est un des bateaux à vapeur de la Société des Vapeurs Brestois. Les touristes sont portés à bras de chaise par deux pêcheurs Morgatois jusqu'à une barque et ceci à partir de la plage puis rejoignent le "Rapide" au mouillage avant de naviguer dans un bruit épouvantable et des fumées pénibles. Le vapeur est construit en 1892 à Chantenay (Loire Atlantique). Inscrit à Brest le 10 septembre 1892. Coque n° BR 522. 1er armateur : Le Baut et Cie à Port Launay. 2ème armateur : Louis de la Porte de Chateauneuf du Faou le 27 juin 1894. 3ème armateur : Société des Vapeurs Brestois le 7 mai 1895. Patrons successifs : Yvinec (1892), Mocaër (1893), Riou (1896), Le Mignon (1902), Riou (1903), Gourvest (1915), Bathany (1919). Reste en service jusqu'en 1931, déconstruit en 1933. 25.10 m de longueur, 5.01 m de largeur, tirant d'eau 2.25 m avec un moteur de 150 cv, pouvant accueillir 150 à 250 passagers selon cargaison de marchandises pour 76.19 tonneaux de jauge brute.

Avant la traversée maritime, il fallait avoir la patience des transports en voiture attelée tel que le cabriolet. Les auteurs Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, le 21 juin 1847, font ce chemin cabossé pour atteindre Crozon avant de découvrir les grottes de Morgat en barque de pêcheur et de s'en émerveiller.

Morgat à découvrir

Port de Morgat

Villas de Morgat

Locations des villas

Château de Rulianec

Quartier des pêcheurs

Hôtels d'antan

Menhirs : alignements de Ty-ar-C'huré

Cabines de bain

Ile Vierge

Les restaurants oubliés

Place d'Ys

Place de l'église

Grande marée du siècle

Vague submersion

Inondations

Môle des thoniers

Hélice de la Jeanne d'Arc

Maison du marin

Relais des pêcheurs

Les magasins d'avitaillement

Phare du Kador

Pointe du Kador

Bois du Kador

Calvaire de Margerie

Stèle France Libre

Chapelle Notre Dame de Gwel Mor

La Potinière

Quartier du Portzic

Conserveries

Rampe de la Montagne

Club de plage

Mardis de Morgat

Epicerie Félix Potin

Fontaines

Moulin à vent

Capitainerie de Morgat

Villa Gradlon

Ancienne Poste

Chemins, venelles, rues

Château d'eau Peugeot

Confiserie Landié

Cale brisée

Excursion vers les grottes marines

Nettoyage - criblage plage de Morgat

Intégration de l'immobilier

Histoire

Liaison maritime Douarnenez Morgat

Société anonyme de la plage de Morgat – Peugeot

Régates

Galerie Nuage Bleu

ESSI

Office de tourisme de Morgat

Rue de la Fontaine

Tournoi de tennis coupe Breitling & Rulianec

Portzmoguer : un pirate honoré

Alice Coudol : résistante honorée

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille VallaudSaint Norgard oublié – Pierre Profonde bombardée – Hagiotoponymes de la presqu'île de Crozon – Risque de pollution bactériologiquePorte-conteneurs à l'ancre – Le bilinguisme routier plein de surprises – Lister les boiteux et les idiots ! – Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve – Usages de la prière prônale – Le cimetière de Crozon – Les pierres tombales de noblesse – Les troncs des pauvres – Temples druidiques – Un tronçon d'un ancien Grand Chemin en Argol – Kergoff : vie et mort d'un hameau oublié

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024