Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Société anonyme de la plage de Morgat – Peugeot

Louis Richard, représentant de commerce en montres et casquettes séjourne à l'hôtel Hervé en 1883 face à l'anse de Morgat. Ce n'est pas simplement un commercial, il est aussi un investisseur qui à cette époque fait construire un hôtel à Dinard. Ce ne sont pas ses revenus personnels qui lui permettent tant de décaissements, par contre, son épouse, liée à la famille Peugeot, peut largement se le permettre bien que cette illustre famille industrielle ne se soit pas encore intéressée à l'automobile (1891) à cette date.

De retour, dans le Doubs, le prospecteur informe Armand Peugeot du potentiel immobilier de Morgat qui au delà du port jusqu'à la colline de Rulianec est vierge de toute construction. Les terrains sont agricoles. Armand Peugeot accompagne Louis Richard à Morgat pour une visite des lieux qui comblent d'aise l'industriel. Le 5 janvier 1884, les statuts de la société immobilière Louis Richard et Compagnie sont déposés officiellement et désignent les membres suivants : Les cousins Peugeot (Eugène et Armand), Charles Lalance et Louis Richard. Le notaire Emile Pelliet de Crozon est commis pour acquérir tous les terrains du bord de mer entre Morgat et le Portzic. Les paysans se contentent de prix qui leur paraissent mirobolants et qui sont bien sûr modiques, ignorant ce qu'est la spéculation immobilière. Les terrains du Portzic font l'objet de reventes juteuses. Après la construction de villas modestes surnommées les petites gares, celles-ci sont mises en location. L'argent récolté permet à Armand Peugeot de contacter les architectes Chabal père et fils (protestants eux-aussi) pour lancer des programmes immobiliers importants entre hôtels, villas de villégiature et de location. Les Peugeot comptent sur leur carnet d'adresse et leur notoriété pour transformer le Morgat port de pêche sardinier en station balnéaire avec une idée précise, celle de ne pas se mélanger avec le peuple. Pour attirer les princes, les capitaines d'industrie, les aristocrates, la société immobilière stipule clairement dans ses textes une interdiction de commerce, d'activité indigne du grand monde tel que la restauration, les écoles, le sanatorium... dans le périmètre imparti. Gaston Chabal en fait les frais avec son plan d'un casino à Morgat. Morgat ne sera pas Deauville, la famille Peugeot s'y oppose.

La société change de nom à plusieurs reprises :
Société civile de la plage de Morgat en 1903 ;
Société anonyme de la plage de Morgat en 1913.

Suite à des rumeurs d'intérêts avec l'ennemi de la Société anonyme de la Plage de Morgat, Armand Peugeot publie un communiqué en forme de droit de réponse, communiqué qui permet de connaître précisément la situation de la société au 5 novembre 1914.
"La Société anonyme de la Plage de Morgat appartient aux actionnaires dont les noms suivent :
Armand Peugeot, industriel, officier de la Légion d'honneur, président d'honneur de la Chambre syndicale des constructeurs français d'automobiles, ancien vice-président du Conseil général du Doubs ;
Mme veuve Eugène Peugeot, à Hérimoncourt (Doubs). M. Eugène Peugeot, officier de la Légion d'honneur, était de son vivant gérant de la Société des Fils de Peugeot frères, et conseiller général du Doubs ;
Mme veuve Charles Lalance, à Montbéliard (Doubs). Feu M. Lalance était maire de Montbéliard en 1870, chevalier de la Légion d'honneur, a été emmené comme otage par les Allemands et emprisonné à Rastadt ;
Charles Breitling, substitut du procureur de la République à Saint-Quentin, actuellement lieutenant au 24e régiment d'infanterie ; a été grièvement blessé près de Reims, le 19 septembre. Il est maintenant en congé de convalescence à Morgat. A été proposé pour la Légion d’honneur à cause de sa belle conduite au feu.
Philippe Kreiss, ingénieur à Paris, lieutenant d'artillerie alpine, actuellement dans les Vosges, a été cité à l'ordre du jour de sa division après plusieurs combats auxquels il a pris part.
Adolphe Kreiss, ingénieur à Paris, administrateur directeur des Brasseries de la Meuse, chevalier de la Légion d'honneur (père du précédent).
Alfred Fallot, chevalier de la Légion d'honneur, ancien gérant de la Société les Fils de Peugeot frères à Valentigney (Doubs), demeurant à Lausanne (Suisse). A un fils sous les drapeaux.
Adolphe Péchin, hôtelier à Morgat, né à Dampierre-les-Bois (Doubs) ; fait partie de l'armée territoriale et accomplit, son service comme conducteur d'automobiles.

Les administrateurs de la Société sont :
Mr A. Peugeot, président délégué ;
Mr Charles Breitling ;
Mr Ph. Kreiss ;
MR A. Fallot.

Le Grand Hôtel de la Mer a été construit sur les plans et sous la direction de Mr G. Chabal, architecte à Brest. Les travaux ont été exécutés par des entrepreneurs du pays dont les principaux sont : Mr A. Leroux, à Crozon, et Mr Kéralun, à Quimper. Le conseil d'administration a confié la direction de l'entreprise à Mr A. Péchin, né à Dampierre-les-Bois (Doubs), et à Mme Péchin, son épouse, née Marguerite Seigneur, native de Beaucourt (territoire de Belfort). Les statuts de la Société sont déposés chez Maître Kervern, notaire à Crozon, à qui l'on peut s'adresser pour tous renseignements.

L'entreprise est donc essentiellement française, tant pour les capitaux engagés dans l'affaire que pour la direction.
A. Peugeot."

Charles Breitling, gendre d'Armand Peugeot, prend les rênes de la société et devient exigeant jusqu'à exercer des pressions sur la municipalité de Crozon pour que Morgat soit détaché et bénéficie de l'eau courante, de l'électricité et du téléphone de toute urgence. Le magistrat n'hésite pas à demander l'annexion de Lostmarc'h et tous les hameaux voisins, hors le Cap de la Chèvre militarisé et peu apprécié alors. Un politicien local, propriétaire d'une villa, Antoine Bott, s'en mêle et réclame le démantèlement de la commune en 1926... La station balnéaire doit être un îlot de fortune qui s'amuse du pittoresque des Morgatois pauvres comme Job. A contrario, des emplois de serviteurs, de chauffeurs, de lavandières sont créés mais ces domestiques peinent à parler français, le breton étant leur langue maternelle. L'essor économique tant espéré n'est donc pas pleinement au rendez-vous d'autant que ce séparatisme quartier pauvre, quartier riche est mal vu par la population. Une nouvelle donne apparaît dans le jeu. La commune est dorénavant classée comme station touristique, certes, ce n'est pas une station balnéaire réputée à l'international mais ce nouveau statut octroie des taxes de séjour bien utiles aux finances communales. La séparation de Morgat est définitivement enterrée au grand soulagement de la municipalité qui avait perdu des terres en faveur de Roscanvel et de Camaret dans d'autres affaires administratives guère plus reluisantes.

Le lotissement est ensuite géré sur plan par un entre-soi sans jamais atteindre la notoriété tant espérée. Les congés payés, la démocratisation de la voiture...

La société anonyme de la plage de Morgat est dissoute en 1992. Une nouvelle société anonyme est constituée le 10 juillet 1992 mais elle ne concerne que le Grand Hôtel de la Mer ancienne propriété Peugeot.

Morgat à découvrir

Port de Morgat

Villas de Morgat

Locations des villas

Château de Rulianec

Quartier des pêcheurs

Hôtels d'antan

Menhirs : alignements de Ty-ar-C'huré

Cabines de bain

Ile Vierge

Les restaurants oubliés

Place d'Ys

Place de l'église

Grande marée du siècle

Vague submersion

Inondations

Môle des thoniers

Hélice de la Jeanne d'Arc

Maison du marin

Relais des pêcheurs

Les magasins d'avitaillement

Phare du Kador

Pointe du Kador

Bois du Kador

Calvaire de Margerie

Stèle France Libre

Chapelle Notre Dame de Gwel Mor

La Potinière

Quartier du Portzic

Conserveries

Rampe de la Montagne

Club de plage

Mardis de Morgat

Epicerie Félix Potin

Fontaines

Moulin à vent

Capitainerie de Morgat

Villa Gradlon

Ancienne Poste

Chemins, venelles, rues

Portzmoguer : un pirate honoré

Château d'eau Peugeot

Confiserie Landié

Cale brisée

Excursion vers les grottes marines

Nettoyage - criblage plage de Morgat

Histoire

Liaison maritime Douarnenez Morgat

Société anonyme de la plage de Morgat – Peugeot

Régates

Galerie Nuage Bleu

Tournoi de tennis coupe Breitling & Rulianec

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Le môle de Lanvéoc – Container chinois – Le pont sans maître : Kervéneuré – Hommage au Nuage Bleu – La rafle de Crozon – La ravageuse Pyrale du buisSablière sculptée – Les coupes Rulianec et Breitling : Tennis-Clud de MorgatTal ar Groas ...

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2022