Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Villas et maisons en location en Morgat : une longue histoire

Villa Ker Math puis Ker Avel Mor. Emile Peugeot vend des parcelles de terrain de la société immobilière Richard et compagnie à Alfred Fallot qui par mariage fait partie de la « nébuleuse » familiale Peugeot et se trouve actionnaire de la société immobilière Peugeot qui change de nom à chaque changement important d'actionnariat. Le nouveau propriétaire fait construire une maison type dont le plan se trouve en deux autres exemplaires à Crozon-Morgat mais aussi fréquemment sur le littoral français de l'époque. La villa mise en location saisonnière est gérée par Monsieur Péchin le gérant des hôtels « Peugeot » de Morgat. Une maison au bord de la mer avec 11 lits plus un pour enfant.


La villa Ker-Odette est construite pour Auguste Agombart de Crozon en 1907 puis revendue à Auguste Péchin, le gérant d'hôtels travaillant pour la famille Peugeot en 1913. Ce dernier loue la villa à la saison estivale à des clients fortunés du Grand Hôtel de la Mer qui sont servis par du personnel de l'hôtel. A l'origine deux palmiers chinois entourent l'escalier d'entrée. L'usage locatif se perd à la seconde guerre mondiale au changement de propriétaire.


La villa "les Glycines" élevée en 1913 pour un investissement locatif de Monsieur Péchin.


La villa "les Fuchias" bâtie en 1923 pour l'hôtelier Péchin fut d'emblée une location prisée jusqu'à la seconde guerre mondiale.


la villa Ti Huella construite en 1886, serait la première villa de Morgat et fut, jusqu'en 1978, une pension de famille que le Général de Gaulle aurait fréquenté en famille à titre privé.

Le Général de Gaulle et son épouse viennent à plusieurs reprises à Morgat pour y séjourner afin de rendre visite à leur fils, lieutenant de vaisseau à l'Ecole Navale de Lanvéoc mais résidant lui-même à Morgat dans le "triangle isocèle", le quartier chic... C'est donc entre 1949 et 1952, que le couple loge épisodiquement dans une pension de famille , la villa Ti Huella rue Surcouf. Il se dit que le général allait chercher son lait à la ferme Kerigou et que le couple était présent à la messe sans ostentation... Son fils vivait quant à lui dans la villa Kermonique.

En 1965, le Général de Gaulle inaugure la nouvelle école navale et ordonne que l'île Longue devienne une base sous-marine à cette occasion. Certains trouvèrent le général moins sympathique.


Durant des siècles, la presqu'île de Crozon voit passer des militaires, des voyageurs de commerce, quelques artistes peintres et personne d'autre qui ait une allure étrangère. La presqu'île est un monde clos de pêcheurs, de paysans, souvent les deux activités sont cumulées pour survivre. La maison bretonne est élémentaire, exiguë. Nul n'envisage la moindre facétie.

"Un choc des civilisations" se produit quand de riches inconnus s'imaginent transformer Morgat en cité balnéaire Deauvillaise avec de grandes villas aux fenêtres béantes, aux toitures élevées face aux éléments.

Les premières villas (fin 19ème siècle) de Morgat en Crozon furent une génération de maisons de villégiature à la manière de la famille Peugeot et leurs relations invitées à enrichir le décor d'un habitat sur mesure... Ces industriels et hommes d'affaires séjournent en famille quelques semaines estivales tout au plus. Puis les villas se ferment durant des mois. On parle alors de quelques cambriolages, l'insécurité vient de naître ! En réalité, la rapine a toujours été dans un milieu de misère endémique, seules les victimes changeaient de classe sociale.

Parmi ces belles maisons de vacances, certaines sont construites ou utilisées à des fins de locations exclusivement. En général le propriétaire a déjà un bien familial et cet investissement dans la pierre lui paraît fructueux sachant qu'au début du 20ème siècle, chacun est persuadé que Morgat va devenir une station balnéaire de grande réputation. Ainsi au travers des exemples des villas Ker-Odette, Les Fuchsias, Les Glycines, Kerfeuntein, Ker-Math... Les touristes disposent du confort que vit la bourgeoisie installée dans le quartier Peugeot. La publicité immobilière existe. Publication d'annonces dans la presse ou dans les guides touristiques, fascicules, brochures du département, du Touring Club de France, etc, font la promotion locative. Ker-Odette, Les Fuchsias, Les Glycines ont appartenu à Monsieur Péchin hôtelier gérant des affaires Peugeot, c'était donc un professionnel du secteur touristique.

La Chambre d´industrie touristique répertorie les locations par classe : Ker-Odette, Les Fuchsias, Ker-Math sont en première catégorie pour une location de 17000frs minimum selon la grille tarifaire. "Les Glycines" était classée en troisième catégorie avec un tarif de base de 9000frs. La villa Kerfeuntein est une des toutes premières à accrocher un panneau "A louer" à son balcon. La villa située dans le quartier des hôtels bénéficiait d'une publicité aisée.

La venue des touristes dans les années 1930 commence à se démocratiser, une classe moyenne  arpente les plages. En 1933, l'ESSI Crozon-Morgat (syndicat d'initiatives) a reçu 500 demandes de locations de villa et 700 demandes de renseignements à propos des hôtels tout cela par courrier postal. Après guerre, la classe populaire déferle.

Progressivement la location de villas de luxe diminue largement compensée par la location de maisons plus simples. Les premières locations basiques se font essentiellement dans le cercle familial ou amical, l'argent pour la publicité manque souvent. Cela ne suffisant sans doute pas, les premiers panneaux de location apparaissent "aux balcons". Ce mode d'affichage perdure encore partout en presqu'île de Crozon.

Depuis, la location de maisons de vacances est devenue une activité saisonnière régulière majeure pour les propriétaires au bord de la mer. Tous les styles, tous les budgets... A la journée, à la semaine, au mois... Plusieurs centaines de propositions, en agence, à l'office du tourisme, auprès de gestionnaires privés de locations, dans les sites de locations immobilières. Quelques villas ont renoué avec les prestations de luxe...

Morgat à découvrir

Port de Morgat

Villas de Morgat

Locations des villas

Château de Rulianec

Quartier des pêcheurs

Hôtels d'antan

Menhirs : alignements de Ty-ar-C'huré

Cabines de bain

Ile Vierge

Les restaurants oubliés

Place d'Ys

Place de l'église

Grande marée du siècle

Vague submersion

Inondations

Môle des thoniers

Hélice de la Jeanne d'Arc

Maison du marin

Relais des pêcheurs

Les magasins d'avitaillement

Phare du Kador

Pointe du Kador

Bois du Kador

Calvaire de Margerie

Stèle France Libre

Chapelle Notre Dame de Gwel Mor

La Potinière

Quartier du Portzic

Conserveries

Rampe de la Montagne

Club de plage

Mardis de Morgat

Epicerie Félix Potin

Fontaines

Moulin à vent

Capitainerie de Morgat

Villa Gradlon

Ancienne Poste

Chemins, venelles, rues

Portzmoguer : un pirate honoré

Château d'eau Peugeot

Confiserie Landié

Cale brisée

Excursion vers les grottes marines

Nettoyage - criblage plage de Morgat

Histoire

Liaison maritime Douarnenez Morgat

Société anonyme de la plage de Morgat – Peugeot

Régates

Galerie Nuage Bleu

ESSI

Tournoi de tennis coupe Breitling & Rulianec

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Bal de la Maison-BlancheAide sociale d'antan – Histoire du réseau électrique – L'ESSI: Morgat à la peineGarde-fou – Le môle de Lanvéoc – Container chinois – Le pont sans maître : Kervéneuré – Hommage au Nuage Bleu – La rafle de Crozon – La ravageuse Pyrale du buisSablière sculptée

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2022