Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

La cale de Quélern en Roscanvel

Aristide Vincent qui dirige une compagnie de vapeurs, préconise en 1896 le choix de Beg ar Grogn pour la construction de la cale avec sa fameuse perche signalant le musoir, soit le départ de la cale. L'île des Morts et sa poudrière à droite, à gauche en fond Trébéron.

La construction de la cale de Quélern en 1900 - 1901 fut un impératif de quasi survie autant pour la vie civile de Roscanvel qui va accueillir les nouveaux grands vapeurs que la cale de Roscanvel ne peut recevoir par manque de profondeur d'eau à marée basse et les nouveaux canons des batteries côtières toujours plus imposants pour les mêmes raisons de tirant d'eau.

Une fois construite, toute l'activité locale s'y déroule, les militaires et les pêcheurs, les voyageurs s'y croisent intensément. Le matériel militaire, les marchandises d'approvisionnement circulent sur des attelages adaptés. On entend encore les fers des chevaux crisser sur les pavés.

Durant des décennies, cette cale est un lieu de vie. Les premières fraises de Plougastel arrivent par voie maritime ici. Les premières excursions ludiques de Brestois transitent là aussi avant d'aller pique-niquer à Trez-Rouz... Raymond Poincaré, président de la république y passe le 15 août 1918, avant d'inspecter la défense du Goulet de Brest.

De la halte "A l'arrivée du vapeur", il ne reste qu'une plaque sur une maison moderne. Le temps de la foule est terminé.

La cale de Quélern actuelle. La maison rose à gauche se trouve à l'emplacement de "L'arrivée du vapeur".

La cale est à portée de navigation du port de Brest. La presqu'île de Roscanvel était une zone militaire française bien que des hameaux civils existaient. Navettes, caboteurs, challands... Toutes sortes d'embarcations facilitaient les échanges avec Brest. Par voie terrestre, il eut fallu plusieurs jours en contournant la rade de Brest par les terres.

48° 18' 22.2" N
4° 33' 3.5" O



Roscanvel à découvrir :

Aller à l'essentiel

Eglise de Saint Eloi

Pardon St Eloi

Calvaires

Trouée de Toul Brein

Fontaines et lavoirs

Moulins à eau

Etang de Kervian

Etang de Pen ar Poul

Postermen - fours à chaux et briques + mine

Four à chaux de la Fraternité

Par curiosité

La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles

Ardoisière

Manoirs ou maison manales

L'ancienne poste

Hôtel Bellevue

Hôtel restaurant Kreis ar mor

Moulin à vent du Seigneur

Briqueterie de Lanvernazal

Briqueterie de Quélern

Cale de Quélern

Déblais et buses

Epave de véhicule

Presbytère

Villa Trombetta

Rocher Lieval

Cale de la route-digue

Chantier Naval Auguste Laë

Le pré, la rue du Luxembourg

Menhirs

Ruisseau Ragadal

Histoire

Amoureux éternels ?

Kerlaer le village des voleurs

Saint Pol Roux

Ecole Francis Mazé

Rue de Peisey-Nancroix

Ruines de Trévarguen

L'heureux krach de 1929

La Pagode

Tregoudan

Prisonniers Kabyles

Cimetière déplacé

Réfugiés Républicains Espagnols

Caserne Sourdis & cale

Caserne Pont Scorff

Lignes de Quélern

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve – Usages de la prière prônale – Le cimetière de Crozon – Les pierres tombales de noblesse – Les troncs des pauvres – Temples druidiques – Un tronçon d'un ancien Grand Chemin en Argol – Kergoff : vie et mort d'un hameau oublié – La population baisse de 3.9% en presqu'île ( page actualisée) – Souvenir de la chapelle de la Trinité d'Argol – La mort à nouveau :  accidents – Les trois mamelles de Ste Gwen en Argol – La preuve par le bœufPanneaux routiers à l'enversMairie de Landévennec – Le château du roi Gradlon – Le Bois du Loc'h subit les changements de régime – Une opposition municipale sous le coup de l'émotion – Guillaume Balay un Crozonnais célèbre – BIM Vigilante Y752 – Les routes et chemins des 18ème et 19ème siècles.

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024