Bureau de poste téléphone et télégraphe de Roscanvel

La poste est ouverte en 1955, un temps désaffectée avant de trouver preneurs. Ce bâtiment est la seconde poste de Roscanvel, la première fut ouverte en 1937 sous l'égide de la responsable Mme Baldo. Services postaux et de communications ainsi que de réception des pensions avec possibilité d'épargne... Une modernité qui se cumulait avec la venue de l'électricité.

La nouvelle poste en fond.

Le chef d'établissement à la Poste résidait à l'étage et avait fonction de conseiller financier dans les locaux ou au domicile de la clientèle.

Chaque commune avait un bureau de poste et de télégraphe (P&T), puis un bureau des PTT soit un établissement d'Etat responsable de la distribution du courrier (lettres privées et administratives), des télégrammes (messages brefs par envois rapides remis sur papier au destinataire - ancêtres des SMS), des téléphones (des cabines internes au bureau permettent de joindre un correspondant après avoir demandé à l'opératrice de composer le numéro du destinataire).

En 1959, l'appellation change à nouveau et devient Poste et Télécommunication avant que ne se scinde l'entité entre la téléphonie et le courrier.

Entre 1981 et 2007, les postes rurales se voient affublées par les appellations Postes Télédiffusion Télécommunication sous la tutelle d'un ministère spécifique qui date de 1879. Des retraités allaient chercher leur pension en argent liquide une fois par trimestre. Le compte bancaire n'était pas une obligation...

En 2004, les pouvoirs publics veulent réduire le nombre de bureaux de poste tout particulièrement dans le milieu rural. Des structures de remplacement aux dénominations variables sont envisagées : guichets annexes, point Poste chez un commerçant, agence postale communale.

Le service n'a eu de cesse de se réduire parce que chaque habitant eut un téléphone fixe à domicile, parce que l'envoi du courrier n'a eu de cesse de décroître et les bâtiments postaux de se décrépir.

Roscanvel a transféré sa poste dans l'ancien presbytère et vendu l'immeuble à des particuliers privés.

Historique de fin d'un service public :
2015, ouverture de la crêperie snack Ty Billig à Roscanvel dans les locaux de l'ancienne poste.
2014, Après plusieurs tentatives à 120 000€, et 78 000€, à 65 000 l'ancienne poste est vendue dans le privé en vue d'un projet de restaurant.
2010, la municipalité espère vendre à prix coûtant l'ancienne poste désaffectée soit 150 000€ sous conditions que ce soit un commerce lié au tourisme...
2007, ouverture de l'agence postale communale dans les locaux de l'ancien presbytère. La Poste s'est désengagée et demande à la commune, si elle le souhaite, de créer un espace pour recevoir la clientèle par l'intermédiaire d'un agent communal formé à cet effet. La Poste apporte la logistique en arrière plan.
2006, signature de la convention entre la Poste et la commune de Roscanvel pour transformer le bureau de Poste en agence communale dont l'agent ne pourra faire que de petites opérations financières jusqu'à 300€ sans avoir accès aux comptes sans l'accord de la Poste de Crozon. Réduction des horaires d'ouverture de l'ancienne poste encore ouverte : 9 h 30 à 12 h 15 sauf le dimanche et jours fériés à partir du 1er septembre.
2004, le syndicat Sud-PTT annonce la fermeture probable de 6000 postes en France sur les 17000. Roscanvel est sur la liste tout comme Camaret, le Fret et Lanvéoc. On parle d'un transfert de service chez un commerçant pour y faire un point Poste ou l'octroi par la commune d'un local adapté à recevoir une agence communale remplaçant les services de la Poste.
2000, sondage auprès de la population de Roscanvel pour savoir s'il faut maintenir la Poste. La réponse est clairement oui, le conseiller en place plaide lors d'une réunion agitée pour le maintien des services postaux.

48° 18' 53.83" N
4° 32' 54.12" O



La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles

Ardoisière

Corps de Garde de Roscanvel

Moulins à eau

Moulin à vent du Seigneur

Briqueterie de Lanvernazal

Briqueterie de Quélern

Cale de Quélern

Déblais et buses

Epave de véhicule

Fontaines et lavoirs

Etang de Kervian

Etang de Pen ar Poul

Postermen - fours à chaux et briques + mine

Four à chaux de la Fraternité

Prisonniers Kabyles

Cimetière déplacé

Réfugiés Républicains Espagnols

Caserne Sourdis cale fontaine

Caserne Pont Scorff

Kerlaer le village des voleurs

Ruines de Trévarguen

L'heureux krach de 1929

La Pagode

Hôtel Bellevue

Hôtel restaurant Kreis ar mor

Lignes de Quélern

Manoir de Quélern

Manoirs ou maison manales

L'ancienne poste

Ecole Francis Mazé

Rue de Peisey-Nancroix

Saint Pol Roux

Tregoudan

Trouée de Toul Brein

Eglise de Saint Eloi

Pardon St Eloi

Presbytère

Calvaires

Amoureux éternels ?

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Villa Trombetta

Maître des barques

Les ancres

Rocher Lieval

Cale de la route-digue

Chantier Naval Auguste Laë



A la une :

Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021