Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Manoir de Goandour de la famille de Gouandour

Le manoir de Goandour en 1970.

Dans les textes rappelant l'histoire du patrimoine de Goandour, on trouve aussi le nom de Gouandour quand il est fait mention de la famille d'origine détentrice des biens fonciers de la seigneurie. Mais en remontant encore la chronologie des textes les plus anciens, le nom originel serait Gouffandour.

Le manoir de Goandour est le fruit d'une très longue évolution architecturale qui a dû s'adapter à toutes les périodes de l'histoire de France avec des phases d'extension alternant avec des phases de réduction de surface. Manoir médiéval sans doute puisque la seigneurie est très ancienne et serait la possession ancestrale de la famille Gouandour sans pour autant établir une datation précise, tout en s'étonnant de la survivance de cette petite seigneurie se pérennisant à l'ombre du comté de Crozon auquel elle « succombera » par le mariage. En 1426, des textes relatent le mariage de Catherine de Gouandour avec Hervé Crauzon, fils cadet de la maison de Crozon qui endossa les privilèges et les insignes honneurs de son épouse. Hervé Crauzon devint Hervé Crauzon de Gouandour. Devenue veuve, Catherine épousa ensuite Alain le Rabiner.

Allain I, Sodanne et Clémence étaient nés du second mariage de Jean II et de Jeanne de Kersanguy en 1537.
Allain I de Gouandour, écuyer, épousa Béatrice de Kervenozael en1588. Mariage qui donna naissance à Thomas de Gouandour qui épousa Renée le Faucheux de Kerfleurec, puis naissance de Charles de Gouandour, Seigneur de Kervenozan, qui fut prêtre recteur d’Isinsac. La branche aînée des Gouandour, par le fait d'Allain I, ne vécut plus en presqu'île de Crozon.
Sodanne de Gouandour épousa Morice de Kerbecau.
Clémence de Gouandour épousa Jean le Rougeard, poète publié grâce à sa conjointe.
...
Les Gouandour se lièrent par le mariage aux Pluvié dont le fief se trouvait proche de Vannes, la famille Pluvié de Gouandour apposa son blason dans les murs.
...
Conjointement, par le mariage encore, une branche de la famille Gouandour fut affiliée aux Cléguer. Le 26 novembre 1612, suite au décès de Marguerite Richard dame de Gouandour, cette dernière fit pour héritier, Alain de Gouandour du Cléguer de Mezros.
...
La dernière des Gouandour du manoir (ayant vécu sur place) fut Gabrielle qui épousa Nicolas I de Moëllien dont la seigneurie était à Plonévez-Porzay, ceci vers 1620. L'aîné des Moëllien était capitaine garde-côte à Douarnenez. Il fut requis par Richelieu à deux reprises en 1635 et 1637 pour défendre la baie contre un débarquement espagnol. Ace titre et de par son mariage, il devint écuyer du manoir de Gouandour. Le blason des Moëllien fut apposé dans les murs du manoir. ... Lors de la Réformation de 1670, un contrôle de l'état de noblesse permettant de vérifier l'attribution des privilèges et des exemptions, la famille de Gouandour fournit des justificatifs de noblesse sur 9 générations.
...
Messire Guy Louis de Moëllien, chevalier de Gouandour, chef d'escadre de la marine du département de Brest, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis en date du 9 août 1683, conseiller d'honneur au rôle des compagnies en date du 7 juin 1694, est inhumé dans le chœur de l'église des Cordeliers de Quimper après avoir tiré des revenus du fermage de Gouandour.
...
A la fin du 18ème siècle, le manoir - Ar coz Maner - fut loué bien que resté dans la famille Moëllien. Un bail de 9 ans fut signé entre les Moëllien et les sieurs Louis Le Rividic et Yves Kerinec, le 28 novembre 1785.
A la Révolution, Le manoir était propriété du capitaine aide-major au régiment du Roi-Infanterie Guy-René-Marie-Bruno de Moëllien qui ne devra son salut qu'à l'émigration.
...
Le prêtre réfractaire Gabriel Raguenez / Raguenès, ancien vicaire de Landudec, donnait la messe dans une grange du manoir. Certains récits ajoutent que sous la grange qui n'était autre que le vestige de l'ancienne chapelle familiale, subsistait un souterrain suffisamment vaste pour y célébrer des messes catholiques alors interdites par la constitution révolutionnaire dévouée au culte de l'être suprême. Suite à une dénonciation, l'homme d'église en pleine clandestinité fut arrêté le 10 avril 1794 - 21 germinal de l'an II, sortant du manoir en tenue de meunier. Il sera décapité à Quimper et les locataires seront inquiétés puis élargis faute de preuves.
Extrait du rapport de mission relative à l'arrestation du fugitif : «  Un détachement fut conduit à 8 heures du matin par un officier municipal à la ferme nommée Gouandour appartenant ci-devant à un émigré. Les grenadiers ayant pris leurs dispositions pour entourer cette ferme, tout à coup, le grenadier aperçoit un gros paysan qui lui paraît suspect et lui crie  : Halte là ! Tu es prêtre. Celui-ci voulut s'évader aider de quelques femmes clientes, mais le brave sans-culotte en a bientôt imposé à cette séquelle fanatique et a amené avec ses camarades ce gros réfractaire à la municipalité qui sur le champs l'a fait conduire par douze grenadiers à Ville-sur-Aulne (Châteaulin) au grand désespoir de toutes les bigotes de cette commune. Précédemment, j'avais donné le signalement de ce reptile au maître cordonnier du bataillon qui loge dans la maison de la mère de ce coquin en cas qu'il eût des habitudes dans cette maison ; mais il paraît qu'il n'y est pas venu depuis notre arrivée ici... »
...
Le manoir peu valorisé et des dépendances – Ar Maner bihan – en ruines à Pen-ar-Menez furent estimés du 22 au 29 juillet 1794 – 4 au 11 thermidor an II, après la confiscation par la Nation. La mise aux enchères publiques du bien national fut remportée par Gaspard Alexandre Pennarun / Penarun (1764-1803), un financier de Rosporden, ceci à la date du 5 novembre 1794. Cette famille occupa les lieux jusqu'en 1921. A cette date, le manoir de Goandour devient la propriété de la famille Drévillon-Marchadour.
...
Au 17ème siècle, le manoir est en cours fermée par des murs élevés et des tourelles aux angles si l'on en croit un plan datant de 1672 conservé aux archives de la mairie de Crozon. Une restauration de 2004, en fait retrouver deux fondations des fameuses tours. Cela supposerait un souci de défense comme il se devait en des temps troubles. La structure du manoir n'aura de cesse d'évoluer vers des dispositions plus agricoles et de plaisance comme toute maison de noble qui traverse des siècles plus apaisés. Chapelle, moulin à vent, moulin à marée du Fret, colombier, granges multiples, maison à pain, puits de cour, étables, granges... Certains bâtis passent les âges, d'autres disparaissent.
Le manoir est touché par des explosions en 1944 dont un pavillon détérioré par un obus puis il sera rénové ultérieurement. Les terres de Goandour jouxtent la position allemande Cr21 de Pen-ar-Menez composée de bunkers 669 de l'armée de terre.

L'ultime souvenir de la famille Gouandour serait l´enfeu des Gouandour-Moëllien provenant de l´ancienne église paroissiale de Crozon conservé au manoir de Lescoat à l'instigation de l'historien Le Bastard de Mesmeur. Il fut un temps, où la famille Gouandour avait sépulture dans l'église même de Crozon.

Blason des Gouandour :
D'argent à trois chouettes de sable, becquées, membrées et allumées de gueules – un chevron accompagné d'un arbre, chargé d'une barre.

Crozon à découvrir

Patrimoine religieux

Eglise Saint Pierre et retable

Eglise Saint-Jean de Leïdez

Chapelle St Fiacre

Chapelle Saint Philibert - St Drigent

Les 2 Chapelles Saint Laurent

Chapelle St Hernot

Calvaires de Crozon

Presbytère

Colonie Ker-Jeanne du Portzic

Demeures, vieilles pierres...

Menhirs & dolmens

Four à Chaux de Rozan

Fontaines

Maisons de nobles

Manoir de Trébéron

Manoir d'Hirgars

Manoir de Goandour

Manoir de Lescoat

Manoir de Treyer

Manoir de Kerivoas

L'ancienne forge de Tal ar Groas

Moulins à vent

Maison paroissiale

Gendarmeries et écuries

Bars hôtels restaurants

Les mairies de Crozon

La poste

Maison de l'architecte Netter

lieux

Le port du Fret

L'étang de l'Aber

Rostellec

St Fiacre

Pointe du Guern / Tréboul

Rue Charles Levenez

Rue Louis-René de Caradeuc de La Chalotais

Menez Gorre

Les carrières de Poulpatré

Colonie de vacances

Ramassage industriel des galets

Plage de Lostmarc'h

Personnalités

Anne Le Bastard de Mesmeur

Sculpteur Jacques Boënnec

Labouret maître verrier

Auguste Dizerbo

Divers

Jumelage Sligo-Crozon

Centre culturel

Centre Hospitalier

Le centre des impôts de Crozon

Crédit Agricole

Cinéma Le Rex

Conserverie Péron

Résidence seniors

Super-Marché Concorde

Résidence de la Marine

Ecoles

Ecole Jeanne d'Arc - Ecole Sainte Anne - Ecole de Saint Fiacre - Ecole Jean Jaurès - Ecole de Tal ar Groas - CES Alain - Ecole Saint Hernot

Patrimoine militaire

MILITARIA : de Vauban, 14-18, 39-45, à nos jours...

Recherches

Ce qui semble être un réservoir sur la commune de Camaret : vos connaissances à son propos seraient les bienvenues. D'avance Merci.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2022