Rue Charles Levenez - Lévenes

Aux arbres, il y avait un passage à niveau protégeant la voie de chemin de fer breton métrique dès 1923. Au delà, la rue Charles Levenez était étroite et connaissait le raccordement aux égoûts imposés par la présence de la gare de Crozon pour écouler ses eaux pluviales. Les riverains furent raccordés mais leurs eaux usées allaient au ruisseau en contrebas. Il y avait aussi une fontaine publique pour fournir le quartier en eau potable et ceci jusqu'en 1950 environ avant l'arrivée de l'eau courante. Dans le ruisseau à l'époque subsistaient quelques truites encore, plus pour longtemps... La route fut élargie en empiétant sur les jardins des habitants.

La première maison à droite fut celle de la famille Levenez. La maison qui suit celle aux volets bleus appartenait au propriétaire de la parcelle "le Champ". Ce dernier décide de lotir son grand terrain pour des maisons mitoyennes et ainsi obtenir un meilleur revenu financier. Il néglige la possibilité de construction d'un garage, nous sommes en 1905, l'automobile est une utopie.

Ancien dépôt de vin du début du 20ème siècle au n°9. 70% des commerces sont des débits de boissons et ceci dans toutes les communes de la presqu'île. De plus il faut ajouter la consommation dans les foyers. Il fut un temps où l'on se faisait livrer son vin en bouteilles de verre d'un litre dans des casiers en bois. Les fameuses bouteilles étoilées consignées par exemple. Les négociants en vin étaient en concurrence hardue et disparurent à l'apparition des premières superettes dans les années 1960-1970. Des vins sans années qui étaient des mélanges de cépages bas de gamme. Le gros rouge qui tâche en particulier. Pas de bouchon en liège mais une capsule...

La maison Caradec, 18ème siècle, a la particulatité d'avoir des encadrements de fenêtres et de portes en pierres de calcaire bleuté issues de la presqu'île de Crozon, symbole des premières constructions en ville. Plus tard, les pierres des encadrements seront importées et seront souvent en Kersanton comme les deux pierres sombres sous le linteau de la porte d'entrée centrale. Le crépi est une intervention du 19ème siècle à une époque où les pierres apparentes étaient un signe de pauvreté et un risque d'infiltration d'eau de pluie.

La maison Caradec rénovée sous aspect d'origine.

Au 17ème siècle la rue Charles Levenez n'existe pas, c'est juste un large chemin qui prend la direction de la côte Nord de la presqu'île de Crozon, soit le Fret ou Lanvéoc, un axe important. En regardant ce Nord en limite du bourg de Crozon, tout n'était que parcelles agricoles, à gauche "La Prairie" qui descendait longuement en bordure du chemin. A droite, "Le Champ", parcelle plus modeste...

L'une des toutes premières maison fut celle de l'actuel n°8 de la rue qui s'appelait alors rue Crozon parce qu'elle rejoignait l'entrée du bourg de Crozon. Cette maison à la fin du 18ème siècle est une propriété du fermier des biens des chanoines de Kersaint en Léon le sieur Caradec, qui fit construire des conserveries de sardines appelées alors friteries. La famille Caradec connut notaire, percepteur, négociants et maires de Crozon.

Plus tard, la maison servit de caserne pour les troupes en exercice. Lors des manœuvres des régiments venant de tout le Finistère, la troupe est logée partout en presqu'île et ceci jusqu'à la première guerre mondiale.

Fin 19ème, début 20 ème siècle, le développement des constructions est complet, toutes les parcelles se subdivisent et reçoivent des maisons d'habitations, des commerces et au plus bas quelques fermes. La date de construction de certaines maisons mitoyennes et jumelles construites à la chaîne datent de 1905.

Événement considérable, l'arrivée du train qui coupe la rue perpendiculairement pour mener jusqu'à la toute nouvelle gare. Le rue Crozon devient momentanément la rue de la gare. Après la seconde guerre mondiale, en hommage au jeune résistant Charles Levenez, la rue change de nom. La famille Lévenes - Levenez (version française - version bretonne) habite après le passage à niveau. La gendarmerie et ses écuries y avait trouvé place quelques temps.

Pointe du Guern / Tréboul

Eglise Saint Pierre et retable

Eglise Saint-Jean de Leïdez

Chapelle St Fiacre

Chapelle Saint Philibert - St Drigent

Les 2 Chapelles Saint Laurent

Chapelle St Hernot

Calvaires de Crozon

Calvaires de Tal ar Groas

L'ancienne forge de Tal ar Groas

Presbytère

Maisons de nobles

Manoir de Trébéron

Manoir d'Hirgars

Manoir de Kerivoas

Moulins à vent

Corps de garde de Postolonnec

Corps de garde de l'Aber

Colonie Ker-Jeanne du Portzic

Gendarmeries et écuries

Bars hôtels restaurants

Les mairies de Crozon

La poste

Rue Charles Levenez

Rue Louis-René de Caradeuc de La Chalotais

Labouret maître verrier

Maison de l'architecte Netter

Menez Gorre

Fontaines

St Fiacre

Rostellec

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Ramassage industriel des galets

Four à Chaux de Rozan

L'étang de l'Aber

Jumelage Sligo-Crozon

Plage de Lostmarc'h

Maison paroissiale

Centre culturel

Sculpteur Jacques Boënnec

Auguste Dizerbo

Colonie de vacances

Le centre des impôts de Crozon

Cinéma Le Rex

Conserverie Péron

Résidence seniors

Le port du Fret

 

Ecoles

Ecole Jeanne d'Arc - Ecole Sainte Anne - Ecole de Saint Fiacre - Ecole Jean Jaurès - Ecole de Tal ar Groas - CES Alain - Ecole Saint Hernot



A la une :

Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021