Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Bilinguisme routier : français - breton

Une rue hommage au procureur général Louis-René de Caradeuc de La Chalotais. Monsieur de La Chalotais aurait-il apprécié d'être comparé à une échalote ? Le doute est grand. Un exemple de bilinguisme routier manqué car un bretonnant mettant en recherche chalotez dans un traducteur breton-français court à l'échalote et non pas au personnage historique.

Pas de traduction pour l'homme de guerre et homme  politique, Louis Juchault de Lamoricière, colonialiste avant tout ; son patronyme français est conservé dans son jus avec l'accent grave sur le e qui n'existe pas en breton hormis sur quelques u.

L'écrivain et homme politique français, François-René vicomte de Chateaubriand se voit affublé d'un accent circonflexe sur le a de la version française peinturluré in-extrémis pour en masquer la faute et d'un accent circonflexe maintenu dans la traduction bretonne sachant que les rares ^ en langue bretonne sont sur le e.

Un panneau routier traducteur qui ne traduit pas. Saint Norgard, saint breton oublié, aurait sans-doute préféré retrouver son patronyme originel et son statut breton : San Orgard ou Sant Ourgard par exemple. Quoiqu'il en soit le mot saint (bas du panneau) assimilé à du breton est une billevesée.

Le tilde en français est douteux...

Ce Trélez francisé (ligne en français) prend un accent alors que le précédent Treflez n'est pas francisé (photo précédente)... C'est compliqué !

Bon à savoir pour comprendre :
1 - Le Groupe d’experts des Nations Unies pour les noms géographiques – GENUNG – autorise les mairies à corriger les toponymes sous sa compétence communale.
2 - L'Office Public de la Langue bretonne veille sur le bilinguisme routier en Bretagne autant pour les règles applicables que pour la relecture des projets des panneaux.

D'un point de vue orthographique, la gestion des accents est très différente entre le breton et le français. Le ^ – accent circonflexe – est très rare en breton. L'exemple phare est ti-kêr = mairie. Le ˜ – tilde – est en usage en breton et est dédié à la lettre n ou N tandis que l'accent ' – aigu – est quasiment inexistant. Le ` – accent grave – souvent en fin de mot sur le u peut indiquer un pluriel breton : où.

Les lettres q et x n'existent pas en breton. Les bretons préféraient le k au c et la francisation l'inverse.

Pour la pratique, les recommandations sont :
Informations identiques dans les deux langues avec une police d'écriture de même taille. L'usage de l'italique amoindrit le niveau de l'information. Les mentions françaises et bretonnes doivent être distinctes ce qui a pour conséquence, non explicite, une modification des noms propres ambiguë. Correction des toponymes acceptée pour en réduire le nombre de caractères pour entrer dans le format du panneau.

Bonne route
Beaj vat

Un panneau routier bilingue conforme !
Quoique les caractères italiques ne soient pas indispensables.

Curiosités du pays

Tradition

La coiffe du pays Rouzig - La coiffe Penn-Maout

Pierres

Abreuvoirs anciens - Auge en pierre - Four à pain traditionnel breton - Ardoises gravées - Murs en pierres sèches

Construction & équipement

Bac de lavage en béton - Pompe à bras - Puits - Pompage électrique - Borne incendie - Voies Decauville - Arrondir les angles - Garde-corps de fenêtre en ferronnerie - Soubassement en faux-appareils - Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930 - Devantures - Mosaïques et devantures - Aubette - Panneau indicateur - Palplanche - Gués - Carrières - Tessons de bouteille sur les murs - Radar pédagogique - Panonceau notaire - Chemin creux - Toilettes publiques - Bilinguisme routier

Religieux

Niche votive - Echalier d'enclos paroissial - Tombe en ardoise - Tombe en fer forgé et fonte d'art - Croix celtique - Croix huguenote - Sablière sculptée - Tronc

Machines agricoles

Broyeuse hache-lande - Coupe racine - Arracheuse de pomme de terre - Charrue de fonderie - Machine à traire - Tracteurs anciens - Défilé de tracteurs

Transports

Chemins des goémoniers - Maison bateau de Crozon : une caloge - Gares bigoudenes - Haltes et PN - Ponts ferroviaires - Voies Decauville - Réserves à eau de gare - Garde-fou - Conteneurs SNCF - Hélicoptère Samu - Rando vélo

Marine

Cachoutage des voiles - Grand pavois - Embossage - Canon bollard - Mouillage forain - Balise de Basse Vieille - Espar - Balise Rocher du Mengant Mengam - Balise maritime de danger

Nature

Brume et embruns - différence - Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ? - Coup de vent - Ecume de mer - Tempête d'écume - Ruisseau du Kerloc'h - Ruisseau de l'Aber - Ganivelle - Bois de chauffage d'antan

Trouvailles

Vélo Anquetil - Moteur CLM - Vieilles tiges - Publicités murales - Street-art - Container - Pot de chambre - Caméra piège photographique - Détecteur de métaux

L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille VallaudSaint Norgard oublié – Pierre Profonde bombardée – Hagiotoponymes de la presqu'île de Crozon – Risque de pollution bactériologiquePorte-conteneurs à l'ancre – Le bilinguisme routier plein de surprises – Lister les boiteux et les idiots ! – Les inquiétudes de la carte scolaire – 1944 US + FFI/FFL contre les postes avancés allemands – Le canon belge antichar de "carrefour" – Toul ar Stang le hameau des orphelins – Munition FX – WW2 : Russes blancs à Toul ar Stang – La chapelle St Michel de Tromel – La station météo de la BAN – La chapelle de Trovéoc – La Route Neuve – Usages de la prière prônale – Le cimetière de Crozon – Les pierres tombales de noblesse – Les troncs des pauvres – Temples druidiques – Un tronçon d'un ancien Grand Chemin en Argol – Kergoff : vie et mort d'un hameau oublié

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024