Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Le tronc d'église

A la fin du XVI (16) ème siècle ainsi qu'au début du XVII (17) ème siècle, les chapelles sont construites en toutes les paroisses de la presqu'île de Crozon. Le financement est géré par la fabrique – fabrica – conseil de fabriciens laïques qui réunit les fonds à partir des revenus de la paroisse.

A la lecture du relevé des revenus du diocèse de Quimper en 1789, on comprend que les 25 000 livres émanant des chapelles, composées des quêtes, dons et offrandes des troncs, constituent une part congrue des recettes, soit 3,16%. Les quêtes durant les offices provoquent le geste obligé des paroissiens. Les dons viennent en remerciement de « miracles privés » que les familles croyantes rétribuent auprès de leur curé. Quant aux troncs, ces tirelires tous publics permettent de recueillir des dons en numéraire, souvent des pièces de monnaie soit pour l'église, soit au travers d'une offrande pour un-e saint-e dont on réclame une protection selon son patronage ! L'achat de cierges peut matérialiser la prière d'une attente.

L'installation de plusieurs troncs dans une chapelle ou une église propose une diversité de choix de requête et de prière pour le paroissien qui souhaite donner quelques pièces en dehors des offices. Les chapelles étaient ouvertes à la prière dans la journée de sorte que se recueillir à volonté était possible. La pratique n'était cependant pas d'une grande rentabilité. Les chapelles tréviales étaient élevées dans des zones éloignées des bourgs et touchaient une population éparse pauvre contrainte d'aller à l'église le dimanche afin de ne pas être suspectée d'incroyance qui mettait celui ou celle qui le faisait savoir, au ban de la société. La noblesse et la bourgeoisie préféraient rejoindre les églises en vue en voiture hippomobile. On donnait beaucoup et on savait le faire savoir. Les curés savaient tout autant agir sur les leviers des orgueils des généreux donateurs, les principaux contributeurs qui finançaient l'église.

Les troncs sont de solides boîtes accrochées ou insérées dans un support tout aussi solide pour éviter le pillage.

Le film « Un drôle de paroissien » de Jean-Pierre Mocky dévoile les pratiques de l'acteur Bourvil interprétant un pilleur de tronc de belle éducation. Cette comédie cinématographique de 1963 n'est pas restée sans disciple, le vol avec adhésif est encore pratiqué et régulièrement quelques impies terre-à-terre se font arrêter la tige et le chewing-gum en main. Sans dégradation du tronc le tarif est de six mois de prison avec aménagement de peine ; avec dégradation du tronc, selon la méthode brise-fer, l'amende va jusqu'à 75000 € avec de la prison ferme...

Reste à choisir le tronc mirifique car certains troncs attirent les dons alors que d'autres sont oubliés y compris par St Jude, patron des causes difficiles... Par le passé, les saints romains peinaient à faire fructifier leur aura tandis que les saints bretons provoquaient un certain enthousiasme dans la limite de la pauvreté presqu'îlienne que les curés devaient rapporter à l'évêque contrarié du manque de générosité des paroissiens de Crozon... Bien des curés s'apitoyèrent sur leur plan de carrière, car rapporter peu, rapportait d'autres cures aussi démunies et éloignaient les ambitions de l'évêché.

Curiosités du pays

Tradition

La coiffe du pays Rouzig - La coiffe Penn-Maout

Pierres

Abreuvoirs anciens - Auge en pierre - Four à pain traditionnel breton - Ardoises gravées - Murs en pierres sèches - Lettres inversées

Construction & équipement

Bac de lavage en béton - Pompe à bras - Puits - Pompage électrique - Borne incendie - Voies Decauville - Arrondir les angles - Fenêtre à traverse - Garde-corps de fenêtre en ferronnerie - Soubassement en faux-appareils - Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930 - Devantures - Mosaïques et devantures - Aubette - Panneau indicateur - Palplanche - Gués - Carrières - Tessons de bouteille sur les murs - Radar pédagogique - Panonceau notaire - Chemin creux - Toilettes publiques - Bilinguisme routier - Ecluses routières - Maisons préfabriquées

Religieux

Niche votive - Echalier d'enclos paroissial - Tombe en ardoise - Tombe en fer forgé et fonte d'art - Croix celtique - Croix huguenote - Sablière sculptée - Tronc - Calice

Machines agricoles

Broyeuse hache-lande - Coupe racine - Arracheuse de pomme de terre - Charrue de fonderie - Machine à traire - Tracteurs anciens - Défilé de tracteurs

Transports

Chemins des goémoniers - Maison bateau de Crozon : une caloge - Gares bigoudenes - Haltes et PN - Ponts ferroviaires - Voies Decauville - Réserves à eau de gare - Garde-fou - Conteneurs SNCF - Hélicoptère Samu - Rando vélo

Marine

Cachoutage des voiles - Grand pavois - Embossage - Canon bollard - Mouillage forain - Balise de Basse Vieille - Espar - Balise Rocher du Mengant Mengam - Balise maritime de danger

Nature

Brume et embruns - différence - Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ? - Coup de vent - Ecume de mer - Tempête d'écume - Ruisseau du Kerloc'h - Ruisseau de l'Aber - Ganivelle - Bois de chauffage d'antan

Trouvailles

Vélo Anquetil - Moteur CLM - Vieilles tiges - Publicités murales - Street-art - Container - Pot de chambre - Caméra piège photographique - Détecteur de métaux - Sirop Bailly

Une friche industrielle en presqu'île ! – L'adressage va-t-il faire disparaître les hameaux ? – Des panneaux électoraux inutilisés – La flamme olympique passe dans le Goulet – Maisons préfabriquées, une époque en passe d'oubli – Les bouquets de la mortCommunauté de femmes religieuses ou sorcières ? – L'influence de Charles de Gaulle en presqu'île – Derniers actes de résistance avant la Libération – Jacques Mansion premier résistant en presqu'île de Crozon – Fenêtre à traverse - Nid d'hirondelles artificiel – Le calice des maisons – Linteau d'artisan : GOVRMELEN 1584 – Les écluses routières sont à la mode – Le mystère des lettres inversées – La bouteille de sirop Amour BaillyMouillage des sardiniersElectro-sémaphoriste du 19ème siècle – L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille Vallaud

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024