Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Fort de la Fraternité

Le fort de la Fraternité. En fond, la porte Nord. A droite le magasin des poudres. En premier plan la porte Sud.

Le fort de la Fraternité à droite sur la roche. En fond le Fort des Capucins.

La petite plage de "débarquement" au centre. A droite sur les hauteurs, le Fort de la Fraternité. Dessous, un four à chaux en ruine. A gauche, l'usine électrique de l'Ilot du Diable, un point de défense datant de la première guerre mondiale puis repris par l'armée allemande en 1942.

Le fort de la Fraternité dans son ensemble avec la casemate française de l'îlot du Diable ayant contenu un projecteur de surveillance.

Vestiges du mur Nord.

Porte Nord.

Au cœur du fort.

Vestiges du casernement. Poudrerie à gauche.

Vestiges du casernement et porte Nord.

Entrée du magasin des poudres.

Voûte intérieure du magasin.

La poudrerie est ceinte d'un mur de protection pour qu'en cas d'explosion, les dégâts soient contenus dans un périmètre exigu.

Mur Sud et ses créneaux de tir, côté intérieur. En fond l'usine électrique militaire du 19ème siècle qui alimentait le projecteur de l'îlot du Diable.

Mur Sud, côté extérieur et les créneaux de tir.

Porte Sud façade extérieure.

Porte Sud façade intérieure avec poste de police à gauche.

Mur d'enceinte Nord côté intérieur.

Mur d'enceinte Nord côté extérieur.

Façade Est terrestre, arrière du fort de la Fraternité. Anse de Camaret en fond.

Positions de canon derrière un parapet pour un tir à barbette (par dessus un muret sans créneau). Le boulonnage au sol correspond à la fixation du canon sur affût de marine des années 1840-1870. La dalle est en pierre de taille. L'arrondi permet d'approcher le canon du parapet protecteur tout en lui permettant une rotation pour mieux viser une cible.

Présence des vestiges d'un four à boulets. La photo est prise début 2023 durant une période d'étude scientifique de ce qui est un patrimoine militaire remarquable.

Plan sommaire du fort de la fraternité.
1- Premier retranchement du 18ème siècle = une batterie à ciel ouvert derrière une butée de terre.
2- Casernement pour 40 à 60 soldats.
3- Magasin des poudres entouré d'un mur protecteur.
4- Poste de police / maison de gardien.
5- Porte Nord.
6- Porte Sud.
7- Four à boulets.
8- Parapet de batterie en pierres taluté de terre.
9- Parados : terrassement de protection contre une attaque à revers.
10- Plate-forme de tir pour les canons orientés vers la mer (Ouest). Batterie haute.
11- Petite batterie basse (niveau de la mer) dite de Quimpirou.
12- Four à chaux (1800-1875).

Les aménagements de l'Îlot du Diable.

L'anse du Diable, l'îlot du Diable, le moulin du Diable, plusieurs appellations d'un même lieu jugé stratégique. Commissions, ingénieurs et autres responsables militaires, à plusieurs reprises, signalent cette faiblesse. Les courriers et dossiers restent lettres mortes. Il a existé un long retranchement sur le sommet de la falaise élevé par des gardes-côtes. Un talus avec des glacis devant une plateforme recevant les canons nécessaires à une défense sommaire, une pratique basique que l'on retrouve partout sur les côtes de la presqu'île de Crozon avant que les batteries ne soient en dur. Dans cette configuration l'intention est d'envoyer des boulets sur une marine ennemie qui s'approcherait de la côte. Ensuite des analyses plus fines font apparaître un risque de débarquement par des chaloupes dans la crique du Diable. Jean-Baptiste-Camille de Canclaux, général de l'armée des Côtes de Brest (nomination 10 avril 1793) appuie la recommandation de tout son poids de vainqueur contre les Vendéens. C'est un commandant modéré qui inspire confiance. Officiellement, le budget de financement du projet de fortification daterait de 1793.

Le Fort de la Fraternité est construit pendant la période révolutionnaire en 1793/1794 et s'appelle dans un premier temps Batterie de Porsac avec ses 6 canons de 36 livres (1811) dont la mission est de protéger l'anse de Camaret. Le nom change et la fonction aussi. Les nouvelles lignes de Quélern, cette "muraille" qui traverse la presqu'île de Roscanvel semblent fragiles au bord de la mer. Une petite plage en contrebas pourrait faire l'objet d'un débarquement et le contournement de la défense pourrait être aisé. Le Fort de la Fraternité par allusion à l'expression "Liberté Egalité Fraternité" est équipé d'une caserne, d'un magasin à poudre. Les canons sont changés au milieu du 19ème siècle pour 3 canons de 30 livres et 2 obusiers de 22cm (1840-1870).

A titre complémentaire fort utile, une petite batterie derrière un parapet maçonné crénelé menace le cœur même de la crique. La batterie basse du Quimpirou est composée de 4 canons de 12 livres et de 2 caronades (ou carronade : petit canon simplifié sans recul à "tir rapide" d'origine anglaise). Ces canons de marine occupaient l'emplacement de l'actuelle usine électrique du 19ème qui servait au poste du projecteur à proximité.

La disposition évolue à la marge, un poste de police est construit à l'entrée Sud par exemple au début du 19ème siècle. Maison de gardien ?

Le projet tombe en désuétude très rapidement. L'esprit révolutionnaire va vers un apaisement. Les lignes de Quélern sont mal tenues par manque de moyens. Les quelques militaires s'ennuient, deviennent inopérants et surtout agressifs envers la population. Le dispositif est plus ou moins maintenu car la marine anglaise rôde et espère toujours débarquer dans les parages.

Petit à petit le rôle maritime de Brest diminue. La bataille de Trafalgar (1805) a réduit la puissance maritime de la France. Les lignes de Quélern ne sont plus déterminantes.

Plus tard, le Fort de la Fraternité prétendument en service jusqu'en 1876, bien qu'inoccupé, est dépecé après 1889 (déclassement) par les chantiers de la Presqu'île de Crozon. Les nouvelles villa de Morgat du début du 20ème siècle sont grandes consommatrices de belles pierres de taille. Quelques pierres constituent un escalier proche de l'église de Roscanvel.

Le GR 34 traverse les ruines du fort.

La carcasse d'un half-track M3 est à l'abandon après avoir servi au CEC de Quélern.

48°18'27.3" N
4°34'32" O



La défense côtière avant 1939

Cam 59 Camaret

Lunette à micromètre G de côte

Télémètre Audouard

Les postes de télémétrie Audouard 1880 Rosvanvel : Kerviniou - Capucins Sud réemployé - Capucins Sud - Capucins - Capucins Nord - Stiff - Espagnols Sud - Espagnols

Poste d'observation 1920 de Cornouaille Roscanvel

Bataille de Trez Rouz Camaret

Milice garde-côte

Batteries : Basse de Cornouaille Roscanvel - Batterie de Beaufort Roscanvel - Vieille Batterie Roscanvel - Haute de Cornouaille Roscanvel - Poul Dû Crozon - Mort Anglaise Camaret - Capucins Roscanvel - Kerbonn Camaret + projecteur Camaret - Kerviniou Roscanvel - Pen-Hir Camaret - Tremet Roscanvel - Ty-Du Morgat - Portzic Crozon - Stiff Roscanvel - Pourjoint Roscanvel - Haute Pointe des Espagnols Roscanvel - Petit Gouin Camaret - Sud des Capucins Roscanvel - Batteries hautes des Capucins Roscanvel - Batterie de rupture ou bombardement - Batteries haute et basse du Kador Morgat - Rouvalour Crozon - Batteries Est de Roscanvel Roscanvel - Batterie du Run / Pont-Scorff Roscanvel - Batterie de l'île de l'Aber Crozon - Batterie extérieure de la Tour Vauban Camaret

Cabines téléphoniques de batterie

Camp Sanitaire des Capucins Roscanvel

Casernement bas de la Pointe des Espagnols Roscanvel

Casernement haut de la Pointe des Espagnols Roscanvel

Abri groupe électrogène Roscanvel

Fortifications de la Pointe des Espagnols Roscanvel

Casernement de Kerlaër Roscanvel

Casernement de Lagatjar Camaret

Baraquement Adrian

Carrière

Ile Trébéron et île aux Morts

Circulaire du 31 juillet 1846

Corps de Garde 1846 / Fort : Aber Crozon - Camaret Camaret - Kador Morgat - Postolonnec Crozon - Roscanvel Roscanvel - Rulianec Morgat

Loi de déclassement des corps de garde 1846

Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières

Réduit de Kerbonn Camaret

Tours modèle 1811

Borne

Chemins de service Roscanvel

Créneau à lampe

Créneau de tir

Réduit de Quélern Roscanvel

Lignes de Quélern Roscanvel

Caserne Sourdis & cale Roscanvel

Les forts : Fraternité Roscanvel - Landaoudec Crozon - Lanvéoc Lanvéoc - Toulinguet Camaret - Crozon Crozon

Caponnière

Fort Robert Roscanvel

Ilot du Diable Roscanvel

Lignes de Quélern Ouest Roscanvel

Mât à pavillon

Tirs à la mer pavillon rouge

Niche pareclats

Pointe des Espagnols - Ligue Roscanvel

Postes de Douane

Poste d'inflammation des torpilles Roscanvel

Poudrière de Quelern Roscanvel

Sémaphore

Station TSF Roscanvel

Repère d'Entrée de Port R.E.P. Roscanvel

Canon de 47mm TR Mle 1885-85

Canon de 65mm TR Mle 1888-91

Canon de 75mm Mle 1908

Canon de 95mm Lahitolle Mle 1888

Canon de 100mm TR

Canon de 32 cm Mle 1870-84

Canons de siège et place

Histoire et évolution des calibres des canons

Four à boulets

Abri du champ de tir de l'Anse de Dinan

Les pierres de guerre

Les boulets

La poudre B

Tir à ricochets

Munition calibre 12.7mm SF

L'arrivée de la téléphonie dans les postes d'observation

Les Ancres de Roscanvel Roscanvel

Flotte Tardieu

Corvette Chevrette

Garde-pêche

Motte féodale de Rozan Crozon

Château-fort de Castel bihan Poulmic Lanvéoc

La ligne d'artillerie terrestre de 1914

Les piliers des terrains militaires

Sous-marin Nautilus de Robert Fulton Camaret

1404 la chute de l'Anglais à Lam Saoz Camaret

La défense antiaérienne avant 1939

Position de DCA en presqu'île avant 1939

Batterie de DCA de Kerguiridic Crozon

Projecteur et écoute de Pen ar Vir Lanvéoc

Projecteur et écoute du Grand Gouin Camaret

Abri de projecteur de la Pointe des Espagnols Roscanvel

Station d'écoute aérienne de Messibioc Lanvéoc

Autres positions françaises de projecteurs

°°°

MILITARIA : de 1939 à nos jours

La Serpule triangulaireGalette de fioul lourd – La guerre 14-18 vue de la presqu'île de Crozon – Algue encroûtante rose – Infanticide à Crozon – Marquage de la palette récupérable – Des nouvelles du Guillemot de TroïlCollaboration économique durant la WW2 – Georges Robin "Trompe la mort" – Inscription maritime d'antan de Camaret – Bateaux communistes à Morgat – Couvert à gibier – Evolution du châssis de toitPot de chambre souvenir, souvenir – Bureau départemental de répartition des œufs – Ambiguïté de la guerre : la bataille navale de CasablancaPlatier définition – "Petites villes de demain" miroir aux alouettes – Temps de Vanneau ! – La Marianne CrozonnaiseRue de la Fontaine, une histoire d'eau – Hommage à la Jeanne D'ArcHélice symbolique en Lanvéoc

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2022