Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Le tir à ricochets de l'artillerie de côte

La tour Vauban n'avait pas de toiture à l'origine mais un toit terrasse sur lequel était disposé quelques canons pour des tirs de bombardement (boulets atteignant les cibles par leur dessus). La plateforme de batterie principale exerçait quant à elle des tirs directs sur cibles ou des tirs à ricochets.

Le tir à ricochets consiste à faire feu avec un canon pratiquement à l'horizontal et en tous les cas jamais levé au-dessus de 15°. Les angles souvent recommandés sont de l'ordre de 1° à 4° sur une étendue d'eau et donc la mer par voie de conséquence. Les tirs terrestres, en fonction de la planitude des terrains, peuvent exiger des valeurs plus hautes. La charge de poudre est minimale, le foin tampon dans ce cas s'avère inutile, le boulet est envoyé à faible vitesse sur une distance moindre que par un tir classique. Le boulet rebondit sur l'eau avant de s'enfoncer dans la mer. Le but est de toucher des ennemis en enfilade. Dans la défense côtière, les boulets touchent plusieurs embarcations de débarquement et mutilent ou tuent les marins ennemis embarqués tentant de rejoindre la côte pour envahir le territoire et souvent organiser le siège d'une place forte telle que la tour Vauban en Camaret-sur-Mer.

Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban était un adepte des tirs à ricochets et en faisait usage pour faire le siège des places fortes grâce à de l'artillerie de campagne et de siège mais le recommandait aussi pour la défense maritime contre les flottes invasives. A ce titre, avec des marées ayant un marnage allant jusqu'à 7mètres en presqu'île de Crozon, l'installation des batteries à une hauteur (sur le rivage) judicieuse permettant tous les types de tirs (direct – bombardement – à ricochets) faisait partie des considérations techniques à prévoir par les ingénieurs de Vauban.

Ensuite quand la batterie (plusieurs canons) était disposée, des essais de tirs à ricochets étaient effectués afin de parvenir à identifier la quantité de poudre dont les doses réglementaires étaient 1, 2, 4, 8, 16 onces, (16 onces correspondent à 1 litre), et l'angle idéal en fonction de la marée et de l'état de la mer. A forte houle, le tir à ricochets est improbable.

Vauban recommandait ce genre de tirs pour économiser les canons qui chauffaient moins, s'usaient moins, consommaient moins de poudre.

Gaspard Herman Cotty – Dictionnaire de l’artillerie, Agasse, Paris, 1822, page 451 : "On tire à ricochets lorsqu’on fait arriver le projectile sur les points les plus près de l’objet qu’on veut battre, & qu’il parcourt ensuite en bondissant & renversant tout ce qu’il rencontre à des points éloignés."

Le tir à ricochets est enseigné dans les écoles d'artillerie du 19ème siècle et intègre désormais les obus explosifs exploités par rebond dans les combats terrestres. La guerre de 1914-1918 intègre encore le tir à ricochet (un seul ricochet) avec le canon de 75mm avec un obus ayant une fusée 24/31 mm modèle 1899-1908 qui retarde l'explosion de l'obus de 0,05 seconde, soit pendant le rebond de l'obus sur le sol. Par contre les utilisations des tirs des ricochets dans la défense de côte semblent abandonnées du fait de l'usage des canons à tirs rapides plus précis et facilement mis en œuvre.



La défense côtière avant 1939

Goulet de Brest

Postes de projecteur du Goulet Roscanvel

Cam 59 Camaret

Lunette à micromètre G de côte

Télémètre Audouard

Les postes de télémétrie Audouard 1880 Rosvanvel : Kerviniou - Capucins Sud réemployé - Capucins Sud - Capucins - Capucins Nord - Stiff - Espagnols Sud - Espagnols

Poste d'observation 1920 de Cornouaille Roscanvel

Bataille de Trez Rouz Camaret

Milice garde-côte

Batteries : Basse de Cornouaille Roscanvel - Batterie de Beaufort Roscanvel - Vieille Batterie Roscanvel - Haute de Cornouaille Roscanvel - Poul Dû Crozon - Mort Anglaise Camaret - Capucins Roscanvel - Kerbonn Camaret + projecteur Camaret - Kerviniou Roscanvel - Pen-Hir Camaret - Tremet Roscanvel - Ty-Du Morgat - Portzic Crozon - Stiff Roscanvel - Pourjoint Roscanvel - Haute Pointe des Espagnols Roscanvel - Petit Gouin Camaret - Sud des Capucins Roscanvel - Batteries hautes des Capucins Roscanvel - Batterie de rupture ou bombardement - Batteries haute et basse du Kador Morgat - Rouvalour Crozon - Batteries Est de Roscanvel Roscanvel - Batterie du Run / Pont-Scorff Roscanvel - Batterie de l'île de l'Aber Crozon - Batterie extérieure de la Tour Vauban Camaret - Batterie de Dinan Crozon

Cabines téléphoniques de batterie

Camp Sanitaire des Capucins Roscanvel

Casernement bas de la Pointe des Espagnols Roscanvel

Casernement haut de la Pointe des Espagnols Roscanvel

Abri groupe électrogène Roscanvel

Fortifications de la Pointe des Espagnols Roscanvel

Casernement de Kerlaër Roscanvel

Casernement de Lagatjar Camaret

Baraquement Adrian

Carrière

Ile Trébéron et île aux Morts

Île Longue avant 1939

Camp d'internés de l'Île Longue

Circulaire du 31 juillet 1846

Corps de Garde 1846 / Fort : Aber Crozon - Camaret Camaret - Kador Morgat - Postolonnec Crozon - Roscanvel Roscanvel - Rulianec Morgat

Loi de déclassement des corps de garde 1846

Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières

Loi du 3 juillet 1877 - réquisitions de l'armée

Réduit de Kerbonn Camaret

Tours modèle 1811

Borne

Chemins de service Roscanvel

Créneau à lampe

Créneau de tir

Réduit de Quélern Roscanvel

Lignes de Quélern Roscanvel

Caserne Sourdis & cale Roscanvel

Les forts : Fraternité Roscanvel - Landaoudec Crozon - Lanvéoc Lanvéoc - Toulinguet Camaret - Crozon Crozon

Caponnière

Fort Robert Roscanvel

Ilot du Diable Roscanvel

Lignes de Quélern Ouest Roscanvel

Mât à pavillon

Tirs à la mer pavillon rouge

Niche pareclats

Pointe des Espagnols - Ligue Roscanvel

Postes de Douane

Poste d'inflammation des torpilles Roscanvel

Poudrière de Quelern Roscanvel

Sémaphore

Station TSF Roscanvel

Repère d'Entrée de Port R.E.P. Roscanvel

Canon de 47mm TR Mle 1885-85

Canon de 65mm TR Mle 1888-91

Canon de 75mm Mle 1908

Canon de 95mm Lahitolle Mle 1888

Canon de 100mm TR

Canon de 32 cm Mle 1870-84

Canons de siège et place

Histoire et évolution des calibres des canons

Four à boulets

Abri du champ de tir de l'Anse de Dinan

Les pierres de guerre

Les boulets

La poudre B

Tir à ricochets

Munition calibre 12.7mm SF

L'arrivée de la téléphonie dans les postes d'observation

Les Ancres de Roscanvel Roscanvel

Flotte Tardieu

Corvette Chevrette

Garde-pêche

Motte féodale de Rozan Crozon

Château-fort de Castel bihan Poulmic Lanvéoc

La ligne d'artillerie terrestre de 1914

Les piliers des terrains militaires

Sous-marin Nautilus de Robert Fulton Camaret

1404 la chute de l'Anglais à Lam Saoz Camaret

La BAN de Lanvéoc-Poulmic Lanvéoc

La défense antiaérienne avant 1939

Position de DCA en presqu'île avant 1939

Batterie de DCA de Kerguiridic Crozon

Batterie de 100mm Pointe des Espagnols Roscanvel

Projecteur et écoute de Pen ar Vir Lanvéoc

Projecteur et écoute du Grand Gouin Camaret

Abri de projecteur de la Pointe des Espagnols Roscanvel

Station d'écoute aérienne de Messibioc Lanvéoc

Autres positions françaises de projecteurs

°°°

MILITARIA : de 1939 à nos jours

Des hélicoptères intérimaires ? – L'histoire d'une réserve foncière – Une friche industrielle en presqu'île ! – L'adressage va-t-il faire disparaître les hameaux ? – Des panneaux électoraux inutilisés – La flamme olympique passe dans le Goulet – Maisons préfabriquées, une époque en passe d'oubli – Les bouquets de la mortCommunauté de femmes religieuses ou sorcières ? – L'influence de Charles de Gaulle en presqu'île – Derniers actes de résistance avant la Libération – Jacques Mansion premier résistant en presqu'île de Crozon – Fenêtre à traverse - Nid d'hirondelles artificiel – Le calice des maisons – Linteau d'artisan : GOVRMELEN 1584 – Les écluses routières sont à la mode – Le mystère des lettres inversées – La bouteille de sirop Amour BaillyMouillage des sardiniersElectro-sémaphoriste du 19ème siècle – L'insupportable CharançonLitage sédimentaireTerres vaines et vagues Chapelle St Nicolas bâtiment militaire – Cale de St Nicolas, symbole de misère – Le détecteur de métaux : usages et interdictions – Un agave envahissant ou pas ? – Intégration des résidences : urbanisme – La visite de la presqu'île de Crozon par Camille Vallaud

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2012-2024