Crozon Morgat Camaret Roscanvel Landévennec Telgruc Argol Lanvéoc

Dragages du maërl et du goémon rouge

Au delà des périodes de pêche en rade de Brest, les pêcheurs s'adonnent au dragage du maërl et du goémon rouge pour fournir les paysans en amendements pour leurs cultures. Certains pêcheurs sont aussi paysans, cela dépend de leur niveau de vie en tant que pêcheur. Le dragage consiste à râcler les fonds marins avec une drague métallique (article 431*) à partir d'une embarcation. Ce ratissage détruit tout sur son passage, il est donc nécessaire de réglementer la pratique tout d'abord par une loi cadre nationale puis par le Décret du 4 Juillet 1853, portant règlement sur la police de la pêche maritime côtière : dans l'arrondissement de Brest. Une liste exhaustive de réglementations sur les méthodes de pêche, les périodes à l'année ainsi que la nature des dragages du maërl et du goémon rouge. Le décret du 4 juillet 1853 est décliné selon les régions maritimes concernées sous l'autorité du préfet maritime. Chaque année, un arrêté émanant de la préfecture maritime, optimise les conditions de prélèvements.

Il est à noter que depuis des siècles la rade de Brest est réputée pour sa production d'huîtres. Les huîtrières naturelles se développant souvent dans les zones où l'algue rouge prolifère, il est préjudiciable de laisser le ramassage de l'algue à la convenance des pêcheurs. De plus, les coquilles d'huître constituent une possibilité de production de chaux après cuisson dans les fours à chaux de la côte. Le commerce de la chaux est prisé car toutes les constructions en consomment en tant que ciment des moellons, y compris dans les ouvrages militaires. L'huître est si recherchée qu'en temps de paix, des sloops anglais draguent la rade.

La drague est interdite depuis une ordonnance royale du 23 avril 1726. Une exception de taille, la pêche à l'huître.

Dragage des huîtres, du maërl et du goémon rouge.
Le vice-amiral, commandant en chef, préfet maritime, a pris l'arrêté suivant :
Article 1er. — La pêche des huîtres, tant à pied qu'en bateau, demeure interdite dans la rade de Brest et ses affluents.
Art. 2. — Le dragage du maërl, pour la saison 1886-87, est autorisé du 1er décembre 1886 au 1er avril 1887 dans la baie de Poulmic, sur le banc du Capelan, sur le grand banc et sur la côte de Roségat, c'est-à-dire de la pointe de Pen-an-Land à la pointe Doubiby.
Art. 3. — A partir du 1er février 1887 jusqu'au 1er avril suivant, le dragage du goémon rouge est également permis dans les baies du Moulin-Blanc, de Lauberlach, du Fret et de Roscanvel.
Art. 4. — Le dragage est défendu dans toute l'étendue de la baie de Tinduff, c'est-à-dire au nord et à l'est de la ligne allant du Binde à la pointe de Pen-an-Land.
Art. 5. — Exceptionnellement et conformément aux prescriptions du 2ème § de l'article 131 du décret du 4 juillet 1853, le dragage des amendements marins prévu par l'article. 2 du présent arrêté pourra se faire même sur l'emplacement des huîtrières antérieurement réservées.
Art. 6. — Les huîtres qui pourraient être pêchées pendant le dragage seront immédiatement rejetées sur les bancs.
Art. 7. — Les pêcheurs du quartier de Camaret, riverains de la rade de Brest, sont, admis, par application de l'article 426* du décret du 4 juillet 1853, à exploiter le maërl et le goémon rouge de cette rade, au même titre que les pêcheurs du quartier de Brest.
Art. 8. — Le nombre des bateaux à admettre au dragage des amendements marins n'est pas limité ; mais ces bateaux pourront, s'il est nécessaire, être divisés en séries, conformément à l'article 432 du décret du 4 juillet 1853. Dans ce cas, il sera assigné à chaque bateau un numéro d'ordre qui devra être placé sur la grand'voile, au dessous du numéro de matricule que doit porter cette voile.
Art. 9.— Le dragage du maërl et du goémon rouge commencera au lever du soleil et cessera à 3 heures du soir, pendant la période comprise entre le ler décembre et le 1er mars ; à 4 heures, entre le 1er mars et le 1er avril. Le commencement du dragage sera signalé par une flamme rouge hissée en tête du mât du garde-pêche, et la fin par la même flamme supérieure au pavillon rouge. Le pavillon carré rouge, seul, indiquera aux pêcheurs qu'ils sont en dehors des emplacements sur lesquels le dragage est autorisé, et qu'ils doivent y rentrer immédiatement.
Art. 10. — Le commissaire de l'inscription maritime est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié et affiché. Des exemplaires de cet arrêté seront transmis à l'autorité municipale, à l'administration des domaines et à celle des contributions indirectes, ainsi qu'aux maîtres de port des quartiers de Brest et de Camaret.
Les contrevenants seront poursuivis conformément aux lois.
Fait à Brest, le 26 octobre 1886.
Duburquois.

L'affichage paraît à la capitainerie du port de Camaret qui faisait aussi office de bureau des douanes sur les hauteurs dans le quartier des 4 vents. L'immeuble existe toujours.

Joseph-Marie Duburquois 1823-1895 : officier de marine embarqué. Plusieurs commandements de vaisseaux de guerre engagés, a parcouru toutes les mers et finit sa carrière à Brest en tant que préfet maritime (1886-1888).

*Article 431 :
Les lames des dragues employées par ces bateaux n'excéderont pas 1m66 de longueur sur 68 millimètres de largeur.
** Article 426 :
Les patrons pêcheurs étrangers au littoral de la rade de Brest et de ses affluents ne peuvent être admis à l'exploitation des huîtrières, du maërl, des sables coquilliers et du goémon rouge gisant en cette rade, que sous les réserves indiquées ci-après : Ils doivent se munir de bateaux conformes aux prescriptions de l'article 417, et se présenter du 1er au 25 août de chaque année au bureau de l'inscription maritime à Brest, pour y déclarer leur intention de participer à cette exploitation. Ils sont admis après les pêcheurs du littoral de la rade de Brest et de ses affluents, et jusqu'à concurrence du nombre annuellement déterminé par le préfet maritime, qui statue à cet égard, d'après les rapports constatant l'état des huîtrières et d'après 1'avis du commissaire de l'inscription maritime. Cette décision est prise dans les derniers jours du mois d'août.

Histoire locale

Préhistoire

Galet aménagé / Chopper

L'empire romain

Camp romain du Kerloc'hMonnaie de PostumeVoies romainesTuiles romaines

L'ancien régime

La dernière comtesse de CrozonL'histoire du comté de CrozonLes fourches patibulairesJeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du FretMaître des barquesLa loi du milliard pour les émigrésAttaques des diligences

Personnalités

Marguerite de SavoieVice-amiral ThévenardMaréchal Philippe PétainJean MoulinLouis-Ferdinand CélineLa visite d'Erwin RommelLouis Prucser moine résistantLes vacances de de Gaulle à MorgatGabrielle Colonna-RomanoLouis JouvetMonique Keraudren & Gérard Aymonin botanistesFrère François le Bail géologueMacron à Crozon carton rouge 2018Les architectes qui comptentPapes Grégoire XI et Paul II

Artistes

Marie-Jo GuévelGérard GuéguéniatAlphonse et Gabriel ChanteauPierre ChanteauMaxime MaufraJim E SévellecGeorges VioletMarcel SauvaigeEugène Boudin

Les gens

Statut social des femmes par leurs pierres tombalesLes femmes dans les conseils municipaux  – Les épidémiesBaisse de la population à cause du sable marinResencement : baisse du nombre d'habitantsMourir en vacancesChristianisationCurés de campagneLes Filles du Saint EspritVendeur colporteur de presse VCPDémocratie participativeRIP Référendum d'initiative partagéePrécarité et délinquanceAlmanach du forestierTour de FranceCaravane publicitaire  – Covid 19

Pêche

Locations au Fret pour les pêcheurs de coquillesUne vie de sardinierCrise sardinière le vrai le fauxExtermination des bélugas au canonLe Mauritanien RocamadourL'histoire des MauritaniensPéri ou disparu en merLa Janine monument historiqueDundeeDragage du maërl et des goémons rouges

Epaves et échouages

Le fantôme de LandévennecLa fin de la flûte RhôneL'épave du Tante YvonneD'autres épavesL'échouage du PérouL'échouage du DuguesclinPlanches découvrantesIndemnisations de l'Erika

Vieilles coques

Inauguration du navire école Charles DaniélouHorreur à bord du BreslawLe Bel EspoirVoiliers anciens et vieilles coquesVoile pince de crabeGrésillonBateau à vapeur l'AverseLa FauvetteLes ancres qui chassent

Navires d'aujourd'hui

Seajacks ScyllaVedette des douanes en sauvetageVedettes PM 509 PM 510Méthanier à membraneTempête AmélieStellamarisPétrolier WhitstarLiaisons maritimesPorte-conteneursCâblierRemorqueur océaniqueAbeille BourbonAtalante Ifremer

Légendes coutumes toponymes

La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la filleLe Galant-PasseurLa légende des KorrigansTraduction de toponymesLan – ErmitageGarenne Goarem

Aménagements

L'histoire des moulinsLes cloches sous la RévolutionLivre terrier et cadastre napoléonienManoir disparuPetit commerceFruiteriePlaque émaillée licence IVBoîte jaune de la PosteCâble sous-marinAntennes-relaisPoteaux en bétonPoteaux en boisPoteaux composites & fibres de verreDéploiement de la fibre optiqueEnfouissement de lignes électriquesLignes de haute-tensionPoste de transformation de haute tensionRepère de nivellement généralPistes cyclablesL'évolution de l'usage de la voitureL'histoire des pompes à essenceRallye Super - Casino - Leader Price - AldiFaire la buéeChantiers CourtéPLUiHDésert médical

Culture

Tournages de films de cinémaSéries Tv et courts métragesOrchestre de la WW2

Le môle de Lanvéoc – Container chinois – Le pont sans maître : Kervéneuré – Hommage au Nuage Bleu – La rafle de Crozon – La ravageuse Pyrale du buisSablière sculptée – Les coupes Rulianec et Breitling : Tennis-Clud de MorgatTal ar Groas ...

Recherches

• IDENTIFICATION D'UN BÂTIMENT À CAMARET ! Merci de votre aide.



°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande, patrimoine, nature, hors tourisme :

© 2022