Films et tournages en presqu'île de Crozon

La société de tournage Jerico tourne le 15 février 2021 de 6h à 20h sur la "Montagne" en Camaret-sur-Mer. Pour les besoins du film, les volets de la maison sont repeints sur le pignon Nord et la façade Ouest maritime. Le restant des volets garde son blanc d'origine.

Le trémailleur Morskoul (CM 280581) ex "La Croix du Sud" construit en bois en 1974 à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, quitte le port de Camaret, le 17 février 2021 dans la matinée, et boucle dans l'anse avant de revenir par la pointe du Petit Gouin. Il est suivi par un hélicoptère (Schetland Islands Schuttle), caméra au nez, qui tournoie au-dessus de lui à basse altitude. A babord du bateau, l'immatriculation est irlandaise. Une femme blonde en ciré jaune sur le pont, l'actrice Alexandra Lamy subit les creux de vague, la réalisatrice est en cabine. Une équipe technique est à bord du canot de la SNSM.

Installation de la cantine du tournage du 17 février sur le parking du lavoir du Yeun.

15-19 février 2021 : "La chambre des merveilles" film de la réalisatrice Lisa Azuelos tourné au port de Camaret et sur le parking de la plage de Pen-Hat pour des décors façon îles Shetland (Écosse). Le scénario émane du livre de Julien Sandrel. Actrices : Alexandra Lamy, Muriel Robin, Olga Kurylenko. Une mère se bat pour sortir son fils de 12 ans du coma. Ce dernier avait écrit dans son journal dix choses à faire avant la fin du monde. Elle souhaite les réaliser pour lui. Le tournage nécessite des voitures de conduite à droite. La pandémie de la Covid ne permet pas la présence du public. La sortie du film est alors prévue pour la fin 2021 en une période où les salles de cinéma restent closes.


Mi-septembre 2020 : "Les jeunes amants" quelques scènes d'un long métrage de la réalisatrice Carine Tardieu sont tournées en huis clos (cause Covid 19) sur la plage de Goulien sensée rappeler l'Irlande - pays d'origine du personnage principal Shauna. Une histoire d'amour entre une femme et un homme de 25 ans son cadet. Fanny Ardant, Melvil Poupaud et Cécile De France sont les principaux interprètes du film.


Sortie le 5 février 2020.

L'entrée de l'église, un jour ordinaire...

La même entrée devenue décor de cinéma...

Un petit garçon orphelin remplace son camarade défunt dans une famille éplorée.

Pour les besoins du film "la dernière vie de Simon", film réalisé par Léo Karmann et produit par Géko Films, avec le soutien de la Région Bretagne, l'entrée de l'église de Notre Dame de Landévennec fut obturée 24 heures. Un mur synthétique représentait un mur du souvenir pour y recevoir l'urne funéraire d'un petit garçon nommé Simon 2001-2009... Le 08 juin 2018.

Le lendemain, la chapelle rouvrait comme si de rien était, le cinéma est magique !

Autre lieu de tournage, les anciennes forges d'Argol le 12 et 13 juin 2018. De grands espaces de tournage peut-être en adéquation avec l'annonce passée dans la presse : "recherche, dans la presqu'île de Crozon, une maison de caractère (pierres, poutres apparentes, matériaux type chaux, carrelage à l'ancienne ou parquet) avec des grands volumes : grande pièce avec cuisine ouverte d'au moins 60 m² en rez-de-chaussée et deux grandes chambres d'au moins 20 m²."
Des enfants avaient été aussi pressentis pour un casting local - 2 garçons et une fille.

Sinon plusieurs scènes ont été tournées dans un gîte de Kerdrein en Telgruc-sur-Mer qui ont nécessité 8 décors faits sur mesure pour servir l'histoire. Ce fut 21 décors au total entièrement conçus pour un tournage de 7 semaines dont 7 jours en extérieur. Les derniers techniciens à quitter les lieux furent les décorateurs qui remirent tout en place. Autre scène sur la plage de Morgat... Une embrassade...

Adapté du roman de David Foenkinos, "Le mystère Henri Pick" est un film tourné en presqu'île de Crozon avec pour acteur principal Fabrice Luchini en mars-avril 2018.

Enquête littéraire sur l'auteur d'un best-seller. Il est impossible qu'un pizzaïolo puisse être l'auteur d'un chef d'œuvre...

Le film "Volontaire" (Albertine production - Gaumont), réalisé par Hélène Fillières avec Diane Rouxel et Lambert Wilson, en partie tourné à partir du 11 mai 2017 (7 semaines) à la base de Lanvéoc Poulmic, raconte un évitement difficile d'un officier de carrière envers une jeune élève aspirant emportée par un trouble qui doit se taire. La tension devient passion muette pour chacun...

Scène d'entrainement au Goulien, scène de karaoké dans un bar de Morgat, la route du Kerloc'h est à la fête et bien évidemment la découverte de la BAN avec sa place d'armes, le hall Neptune, le bâtiment Orion, le mess...

"Melody", film de Bernard Bellefroid (2014) avec Rachael Blake et Lucie Debay.
Melody accepte de porter l'enfant d'une autre pour de l'argent mais ce qui devait être une affaire financière devient une affaire de coeur... Melody fait une pause réflexion en presqu'île de Crozon et tout particulièrement au château de Rulianec.

Le 1 octobre 2011, Vanessa Paradis passe une journée de tournage sur la plage du Goulien afin d'enrichir le film "Je me suis fait tout petit" dont le scénario et la réalisation étaient de Cécilia Rouaud. Une comédie qui amenait Vanessa Paradis avec son petit ami dépressif dont elle espérait se séparer, en Bretagne. Un rayon de soleil a permis de sauver la 9ème prise réalisée avec une grue Louma 2 venue de Paris pour un panoramique. Une scène image aussi un penty non loin du Cap de la Chèvre.

Marina Foïs et Mathilde Seigner, pour la bonne cause du film « Maman » d'Alexandra Leclère, séquestrent Josiane Balasko, leur mère, dans le château de Rulianec en juin 2011. La plage du Portzic fut aussi un lieu du tournage ainsi que les parages du fort de la Fraternité.

Le 15 avril 2010, à La Palue, Rachida Brakni, Cyril Descours tourne une scène du film de Régis Wargnier, « La ligne droite ». Une histoire d’athlètes dont les liens s'intensifient au fil de leurs entraînements. Lui est aveugle, elle le conduit sur la ligne droite... Les jours de tournage se poursuivront en presqu'île...

Bruno Solo et Thierry Fremont au Portzic à deux pas du château de Rulianec dans le film de Jean-Pierre Mocky : 13 French Street d'après le roman éponyme de Gil Brewer. 11 jours de tournage pour une sortie en novembre 2007.

Une jeune-femme s'ennuie avec son mari riche, un amant pourrait se débarrasser du gêneur... Un manoir pour décor... Camaret, Crozon, Landévennec furent des décors participatifs.

« Que la bête meure » de Claude Chabrol avec Jean Yanne et Michel Duchaussoy fut tourné en partie en presqu'île de Crozon. Le long métrage est une adaptation du roman noir de Nicholas Blake « The beast must die » et sortit en salle le 5 septembre 1969.

Un enfant sur la plage du Portzic qui sera renversé par une voiture sur la place d'Argol... La vengance d'un père... Des scènes tournées au chantier nautique de l'Iroise... Des plans vers Quélern, le Cap de la Chèvre, une station à essence à Morgat (aujourd'hui disparue), Camaret, etc.

La Potinière (boîte de nuit à Morgat) est transformée en lieu de détente par l'équipe du tournage...

Il est probable qu'Alain Belmondo, régisseur du film ait été à l'origine du choix du lieu du tournage ayant participé précédemment au film « Ne jouez pas avec les martiens ». Atmosphère lourde que le décor d'un hiver breton devait restituer... La figuration des Crozonnais reste un bon souvenir...

Le scénario du film est tiré du roman de Michel Labry intitulé "Les Sextuplés de Locmaria". Le film avait pour titre d'origine qui se devine sur l'image ci-dessus, "Comme mars en Carême".

"Ne jouez pas avec les martiens".
Scénario et réalisation : Henri Lanoê.
Tournage à partir du 20 mars 1967 et sortie le 31 mai 1968. Avec Macha Méril, Jean Rochefort, André Valardy, Pierre Dac... Amanda Lear jouait le rôle d'un martien ! Plusieurs Crozonnais y firent de la figuration.

Alain Belmondo en fut le régisseur. Un film qui passa inaperçu lors des évènements de mai 1968.

Deux journalistes de "La Gazette de Paris" sont involontairement confrontés à des martiens en Bretagne. L'affaire prend des proportions internationales.

Une partie du tournage fut réalisé au Cap de la Chèvre, au Fret, Trébéron, St Hernot.

La plage de Trez-Bellec de Telgruc avec en fond à droite l'hôtel du roi d'Ys au bord de la plage sous la caméra de Jean Grémillon.

"André Laurent" indique à "Catherine" la présence d'une maison dans laquelle ils pourraient se réfugier... Cette maison est la villa Sévellec.

Le film « Remorques » de Jean Grémillon devait se tourner exclusivement à Brest et sur les plages avoisinantes en 1939 avec pour décor principal 8 ou 9 navires de la marine nationale affrétés par le metteur en scène dont le pétrolier Dordogne rebaptisé Mirva pour les circonstances du film. Une histoire de maîtresse et d'amant jouée respectivement par Michèle Morgan et Jean Gabin. Ce dernier, capitaine de remorqueur de haute mer vient au secours d'un bateau en détresse dont l'épouse du commandant est à bord...

Le metteur en scène, ancien documentariste, souhaite beaucoup de réalisme, la réalité va dépasser la fiction. Le scénario ne plaît plus autant que prévu, il est réécrit in-extremis par Jacques Prévert sur place. Les scènes de navigations et de remorquages sont interrompues par le mauvais temps, le matériel de tournage prend l'eau. La seconde guerre mondiale est déclarée, Jean Grémillon et Jean Gabin sont mobilisés. Le film est en suspens et des bobines sont égarées. Le producteur du film Lucachevitch s'envole pour les Etats-Unis.

En 1940, au cours de permissions du réalisateur et de l'acteur principal le tournage reprend avec Michèle Morgan qui a toute les peines à se libérer, elle est sur un autre film. Impossible de revenir à Brest, la ville est occupée par l'armée allemande. Plus question de prendre la mer. La navigation dans la Rade est sous haute surveillance, la défense côtière tire à vue.

L'équipe du film se retrouve sur la plage de Trez-Bellec en Telgruc-sur-Mer pour quelques scènes amoureuses entre les amants en plein désarroi. Dans le fond, la villa Sévellec...

Ensuite l'histoire diverge selon les sources. Pour certains, des scènes d'intérieur sont tournées dans la villa même. Pour d'autres, seules la plage fut filmée...

Après cela le couple d'acteur se sépare autant dans la vie que dans le film, Michèle Morgan quitte la France pour les Etats-Unis où elle y fait sa vie un temps.

Les scènes manquantes sont entièrement tournées dans les studios de Boulogne Billancourt au grand dam du metteur en scène qui voulait éviter les artifices, les décors théâtraux. Le budget est largement dépassé à cause des reconstitutions maritimes et des tempêtes de studio. Le film sort fin 1941, sous la censure vichyste et une distribution allemande. La critique est positive. Les collaborateurs y voient le symbole d'un retournement de la part de Jean Grémillon catalogué comme gauchiste dont il faut se méfier. Le film parle de dévouement, de sacrifice personnel pour une cause au delà de l'histoire d'amour contrariée.

Le public vient en nombre, le couple Morgan Gabin fascine depuis quelque temps déjà... Jean Grémillon retrouve la lumière après des années de galère avec des réalisations indignes de son talent et qu'il refuse de signer tant les résultats étaient éloignés de son perfectionnisme, simple, épuré, réaliste... Cet homme qui voulait être musicien fut un metteur en scène que l'histoire du cinéma a peine à se souvenir et pourtant...

Les cendres de Jean Gabin sont jetées en mer d'Iroise à partir de l'aviso Détroyat.

Histoire locale

L'empire romain : Camp romain du Kerloc'hMonnaie de PostumeVoies romaines.

L'ancien régime : La dernière comtesse de CrozonL'histoire du comté de CrozonLes fourches patibulairesJeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du FretMaître des barquesLa loi du milliard pour les émigrésArmoiries des communes

Les personnalités : Marguerite de SavoieJean MoulinLa visite d'Erwin RommelLouis Prucser moine résistantLes vacances de de Gaulle à MorgatGabrielle Colonna-RomanoLouis JouvetMonique Keraudren & Gérard Aymonin botanistesFrère François le Bail géologueMacron à Crozon carton rouge 2018Les architectes qui comptent

Artistes : Marie-Jo GuévelGérard GuéguéniatAlphonse et Gabriel ChanteauPierre ChanteauMaxime MaufraJim E Sévellec

Les gens : Statut social des femmes par leurs pierres tombalesLes épidémiesBaisse de la population à cause du sable marinResencement : baisse du nombre d'habitantsMourir en vacancesCurés de campagneLes Filles du Saint EspritVendeur colporteur de presse VCPDémocratie participativeRIP Référendum d'initiative partagéePrécarité et délinquanceAlmanach du forestier

Pêche : Locations au Fret pour les pêcheurs de coquillesUne vie de sardinierCrise sardinière le vrai le fauxExtermination des bélugas au canonLe Mauritanien RocamadourL'histoire des MauritaniensPéri ou disparu en merLa Janine monument historiqueDundee

Epaves et échouages : Le fantôme de LandévennecLa fin de la flûte RhôneL'épave du Tante YvonneD'autres épavesL'échouage du PérouL'échouage du DuguesclinPlanches découvrantesIndemnisations de l'Erika

Vieilles coques : Inauguration du navire école Charles DaniélouHorreur à bord du BreslawLe Bel EspoirVoiliers anciens et vieilles coquesVoile pince de crabeGrésillonBateau à vapeur l'AverseLa FauvetteLes ancres qui chassent

Navires d'aujourd'hui : Seajacks ScyllaVedette des douanes en sauvetageVedettes PM 509 PM 510Méthanier à membraneTempête AmélieStellamaris

Légendes coutumes toponymes: La pierre du mariageLa chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la filleLe Galant-PasseurLa légende des KorrigansTraduction de toponymesLan – Ermitage

Aménagements : L'histoire des moulinsLivre terrier et cadastre napoléonienManoir disparuPetit commercePlaque émaillée licence IVBoîte jaune de la PosteCâble sous-marinAntennes-relaisPoteaux en bétonPoteaux en boisPoteaux composites & fibres de verreDéploiement de la fibre optiqueEnfouissement de lignes électriquesLignes de haute-tensionPoste de transformation de haute tensionRepère de nivellement général

Culture : Tournages de films de cinémaSéries Tv et courts métragesOrchestre de la WW2


°°°




A la une :

L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021